AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Don't think about you | Yang Jae Hwan |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Invité

Invité


MessageSujet: Don't think about you | Yang Jae Hwan |   Mar 21 Mai - 14:03

jun hye & gi jun

C’était après une soirée arrosée. Celle-ci s’était déroulée dans les meilleures conditions possibles. J’avais bu un nombre incalculable de bières, quelques shots et un peu de Jack. Bref, quota normal pour une soirée où je faisais la fête. J’étais carrément bien défoncé et… depuis que j’étais arrivé déjà, un canon me faisait de l’œil. Toute la soirée, elle est restée à distance. Vous savez, ce genre de créature magnifique et mystérieuse. Pas une salope qui vous saute dessus et qui écarte les jambes sans même savoir votre nom. Elle… elle était restée très sérieuse et me regardait de temps en temps. De son côté, elle a bien vu que je lui jetais aussi quelques regards. J’ai sérieusement pensé qu’elle ne m’adresserait pas la parole. Et je n’allais pas le faire non plus.

La soirée touchait à sa fin et je n’avais aucune after de prévue. Ce qui tombait bien, car Mademoiselle s’est approchée de moi et s’est présentée en bonne et dues formes. Le genre timide, réservée, elle avait de temps en temps les yeux qui fuyaient. C’est celles qui en disent le moins qui en font le plus. La conversation battait de son plein et finalement elle m’a demandé ce que je faisais après. Après. Après, quand ? Maintenant, telle fut sa réponse. Et moi, en tant que dragueur parfait, je lui ai vite placé une petite sortie de loveur, je viens chez toi, non ?

Elle vivait dans un appartement, situé dans la zone Nord. Autour d’un bon verre, on a continué de parler un moment. Elle nous avait servi du Martini. Le verre de trop. J’ai posé mon verre sur la table basse de son salon et je me suis penché pour l’embrasser. Elle n’a pas rechigné. Alors, j’ai saisi son verre à elle, je l’ai posé à côté du mien. Debout, face à elle, je lui ai pris la main pour qu’elle se lève. Les baisers devinrent plus violents, plus passionnés. Nom d’un chien, elle avait des lèvres de malade. C’était quoi son prénom, déjà ? Moi. J’étais cette salope version masculine qui s’introduisait dans une femme sans même me rappeler de son prénom. Je l’ai soulevée d’un seul coup, elle faisait réellement un poids plume. Pendant qu’elle enroulait ses jambes autour de ma taille, je me dirigeais déjà vers une porte que je présumais être sa chambre. Sans même allumer la lumière, je l’ai jetée sur le lit de manière doucement sauvage.

Quelqu’un se mit à tambouriner à la porte. Merde, je me disais, j’ai pas commencé à la faire crier, alors il est où le souci ? On ne faisait pas encore de bruit, pourtant. Des voisins qui venaient se plaindre du grabuge ? Pas possible. De toute façon, j’allais pas gâcher ce moment pour de la merde. Elle voulut se lever, alors j'ai rapidement saisi ses mains pour les plaquer contre le lit. « N’y va pas. On s’en fout. » J’avais cette manière autoritaire de donner des ordres à mes partenaires sexuelles. Mais en même temps, une certaine douceur qui faisait qu’on ne pouvait que m’obéir. Une gueule d’ange qui souriait timidement. On pouvait presque penser que je me damnerais pour rester avec elle. Que je ne voulais pas être dérangé parce que je vivais un moment magique. La blague. Je voulais juste tirer un coup.

Si tu savais... que quelqu'un, quelque part, s'en voulait énormément de coucher avec un mec. Par amour pour toi. Et toi. Tu t'apprêtais à tirer un coup sans même penser à elle.


Dernière édition par Won Gi Jun le Mar 21 Mai - 20:05, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité


MessageSujet: Re: Don't think about you | Yang Jae Hwan |   Mar 21 Mai - 19:43

jae hwan & gi jun
Il s'humecta la lèvre infièreure d'un coup de langue suivis d'un second, fixant cette résidence qui ne lui était guère inconnue. Alors comme ça, elle vivait dans la même résidence que lui, et dire que cela faisait un mois qu'il la cherchait. Elle lui devait une sacré somme d'argent cette catin, dire qu'elle avait osé fuir, osé lui promettre une chose qu'elle n'était guère dans la capacité de faire. Glissant une cigarette entre ses lèvres, il alluma celle-ci avant de s'avancer sur le seuil de son appartement. Il n'avait rien consommé ce soir, ni alcool, ni cocaïne. Il voulait avoir pleinement conscience de ce qu'il se passerait ce soir. Il était là pour récupérer son argent, pas pour s'amuser avec elle et le problème avec ce genre de substances c'est qu'il finissait soit par être violent soit par se faire la meuf en question tout en oubliant son objectif premier. Son poing s'écrasa contre la porte, tandis qu'il tirait sur sa cigarette, détaillant les alentours. A vrai dire, il ne savait pas comment allait se dérouler la soirée, même si la probabilité qu'il fasse preuve de violence à l'égard de la jeune femme et ce plus pour lui faire peur que pour autre chose, était relativement grande. « Ouvre la porte hyolyn. ». Il martela de nouveau la porte tout en soupirant. Il n'était pas d'humeur à passer toute la soirée à négocier pour avoir son pognon, et encore moins la patience d'attendre que la demoiselle daigne sortir de l'appartement, Si et seulement si, elle daignait sortir de l'appartement.Connaissant la droguée qu'elle était, il l'imaginait déjà en train de paniquer et tenter de s'enfuir. Dommage pour elle, il n'y avait aucune autre issue que cette porte d'entrée, à moins qu'elle soit prête à prendre le risque de sauter par la fenêtre, qui sait.

Ecrasant son mégot, il expira d'agacement, ses dents se resserant sur sa lèvre inférieure avant de n'entrouvir de nouveau ses lèvres. « Que les choses soient claires, soit tu ouvres soit je défonces la porte, mais dépêches toi d'agir car tu commences déjà à me taper sur le système. » Sa voix était neutre, elle n'avait rien d'agressive pour le moment, seul une pointe d'agacement était décelable. Seulement, le simple fait de déceler une lueur à l'intérieur de l'appartement, l'énervait. Elle se foutait royalement de sa gueule, comme si avoir fuis ne suffisait pas, il fallait maintenant qu'elle joue les absentes alors qu'il était bien clair qu'elle était actuellement présente dans l'appartement. Craquant ses phalanges, le jeune asiatique recula légèrement, histoire de prendre un peu d'élan. Puis dans un geste brusque et violent, il défonça la pote d'entrée, d'un coup de pied. Inutile de dire que cela n'avait rien d'agréable, de un cela était bruyant et de deux relativement douloureux, de quoi mettre ses nerfs à vif un peu plus. Elle n'était pas dans le salon, principale pièce à vivre et il n'y avait qu'une seule pièce dans laquelle il avait à présent des chances de la trouver. Mais encore une fois, jaehwan tenta de se calmer, laissant une dernière chance à la jeune femme avant de ne laisser ses émotions dompter sa raison. « Maintenant tu sors de ta cachette ou je te jure que c'est moi qui vais t'en sortir, J'ai été gentil avec toi, mais tu me dois trop de tunes pour que je laisse passer cela.» La violence envers les femmes, ce n'était pas son fort, à vrai dire il ne concevait pas réellement cela pourtant cela ne lui avait pas empêcher de l'être à maintes reprises, allez comprendre pourquoi. Agacement, impatience, énervement, Sors vite de là ma belle.
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité


MessageSujet: Re: Don't think about you | Yang Jae Hwan |   Mar 21 Mai - 20:05

La personne derrière la porte commençait à drôlement s'impatienter. Elle gueulait aussi des trucs, incompréhensibles depuis la chambre. Je n'y prêtais pas spécialement attention. Bien trop occupé à sentir mon pantalon glisser sur mes jambes. Je me retrouvais en caleçon. J'avais déjà abaissé son haut et lui embrassais le buste.

Le fait de tambouriner sur la porte ne suffisait pas. La porte fit un fracas détonnant, ce qui nous fit nous stopper net, moi et... et... comment elle s'appelait, déjà ? Bordel. Bref. C'était un mec, apparemment. Il venait d'entrer dans le salon et il gueulait des trucs que j'avais peine à saisir. Non seulement je ne captais pas le sens, ni de qui il parlait et encore moins ce qu'il se passait dans ce putain d'appartement. À aucun moment je n'ai pensé au fait que cette fille puisse avoir un copain, par exemple. J'en avais absolument rien à foutre. Mais là, en entendant une voix d'homme se faisant plus claire dans la pièce d'à-côté, je me posais réellement des questions. Y avait-il erreur sur la personne ?

Mes yeux lancèrent un éclair dans ceux de la demoiselle qui était coincée sous mon corps. Non seulement un regard chargé de questions, mais aussi de reproches. Car elle, elle semblait comprendre ce qui se passait là. « Maintenant tu sors de ta cachette ou je te jure que c'est moi qui vais t'en sortir, J'ai été gentil avec toi, mais tu me dois trop de tunes pour que je laisse passer cela. » Encore une fois, je lançai un regard vers la jeune fille qui semblait résolue à ne pas parler. Peut-être avait-elle peur ? Oui, sûrement. En caleçon, je me redressai et filai droit au salon. J'avais décidé d'agir. Et pourquoi ? C'était pas mes oignons, tout ça. Mais y'avait un mec à quelques mètres de là, en pétard. Et il s'agissait sûrement du copain de la fille que je m'apprêtais à baiser. Me battre ? Pour elle ? Jamais de la vie. Qu'il me file une bonne droite et on irait se boire une bonne bière juste après.

Les cheveux en bataille, un boxer noir qui me moulait bien les parties, j'avais un regard bien plus que perdu en arrivant dans le salon. « Woooo... du calme ! » m'empressais-je de dire. « Tu vas réveiller tout l'immeuble, mon gars ! » Je n'avais pas l'intention de me cacher de ce que j'allais faire, quelques minutes plus tôt. « Qui est-ce que tu cherches, au juste ? Et qu'est-ce qui se passe, bordel ? »
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité


MessageSujet: Re: Don't think about you | Yang Jae Hwan |   Lun 27 Mai - 21:11

C'était comme espérer pouvoir obtenir ce que l'on voulait en un claquement de doigts, espérer que cette enflure lui rendrait son argent sans que quelqu'un ne vienne interférer dans l'affaire. Car voyez vous c'est bien trop facile ainsi, ça en est presque ennuyant et rébarbatif du coup jaehwan aurait bien du se douter qu'il ne résoudrait pas l'affaire aussi facilement qu'il l'avait espérer, qu'un petit con viendrait soit interférer en faisant les gros dur soit se la jouer médiateur en tentant de calmer tout le monde qu'importe les possibilités, le simple fait de voir une autre personne que hyolyn sortir de cette chambre lui foutait les nerfs. Un témoin. Voici qu'elle avait été sa première pensée, une personne en trop, une personne qui témoignerait si la soirée finissait plus mal que prévus. Un personne indésirable et pourtant il savait combien il était fréquent de se trouver au mauvais endroit au mauvais moment mais dieu ce que ça lui pétait actuellement les testicules. Les paroles de jeune homme lui arrachèrent un sourire sadique d'où l'on décelait une ironie flagrante. Jaehwan se contrefichait bien de ce qu'il pouvait bien lui dire, cela ne changerait strictement rien. « Ecoutes, je suis pas son mec alors si tu veux la baiser tu me laisses faire mon boulot, t'attends sur le côté et tu t'occupes de son cul dés que je suis partis mais une chose , une seule. N'essaie pas d'interférer dans les affaires d'autrui. » Bien sûr qu'il était sur la défensif, bien sûr que son ton se faisait menaçant, il n'était pas là pour se faire un pote, disons qu'il se contentait juste de limitait les dégâts. Passant une main sur son visage, il contourna le jeune homme sans un regard pour celui-ci avant de ne pénétrer dans la chambre. Hyolyn. C'était exactement le genre de femmes qu'il ne pourrait jamais respecter, aucun respect pour son corps, rien dans la tête et incapable d'assumer ses actes. Balançant les couvertures sur la jeune femme de manière à cacher son corps dénudés, le jeune homme expira délicatement avant de ne s'asseoir sur le lit, tout en se mordillant la lèvre supérieure . « tu sais pourquoi je suis là hyolyn, tu as essayé de me duper et je n'aime pas ça. Alors tu vas me faire le plaisir de me donner mon argent de suite ou je te promets que ce n'est pas le jeune homme avec qui tu t'apprêtais à baiser qui te feras la fête mais moi. » Ses menaces n'avaient rien de menaces en l'air, son ton n'avait rien d'hilarant, il était très sérieux et elle savait pertinemment qu'il s'en tiendrait à ses dires. Pourtant elle tenta l’inaccessible, bondissant hors du lit afin de s'enfuir hors de la pièce. En vain. Il ne fallut à l'américano coréen, qu'une fraction de seconde pour la saisir par le bras avant de ne la plaquer contre l'armoire, sa main droit serrant son cou, l'étranglant légèrement tandis qu'il plongeait son regard dans le sien. « le fric hyolyn. » Il était stupide de se croire seul avec la jeune femme, stupide d'avoir délaissé ainsi un témoin oculaire, stupide de se sentir invincible, car il ne l'était pas, bien loin de là.
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité


MessageSujet: Re: Don't think about you | Yang Jae Hwan |   Lun 27 Mai - 22:21

Won Gi Jun. J'étais le genre de type vraiment sympa, sociable et souriant. À ce qu'il paraît ! J'étais apprécié de tous pour ces qualités. Mais je n'étais pas connu pour mon caractère de bon vivant. J'étais aussi très fêtard. Tous ces éléments, ça n'est pas ce que je veux préciser. La seule chose que je veux dire, c'est que mon nom était cité aussi pour des raisons beaucoup plus noires. Entre sex, drogue et rock'n'roll, j'étais le mec qu'il fallait plutôt éviter d'énerver. C'était pas très facile de me foutre en rogne. Et tout dépendait des situations, je dois dire. Si c'était des mecs juste trop cons, qui faisaient juste les cons, en général je passais par-dessus. Et dans ce genre de cas, fallait vraiment me pousser à bout.

Le fait que le jeune homme m'envoie chier royalement, je m'en foutais complètement. Le fait qu'il m'ignore limite pour aller dans la chambre de la jeune femme, ça aussi je m'en balançais. Ca me passait à trois kilomètres au-dessus de la tête. Là où ça passait moins bien, c'était quand l'agitation se fit trop forte dans la chambre et que la dénommée HyoLyn (je connaissais au moins son prénom à présent), se mit à crier. Les cris s'étouffèrent très vite.

C'était tout à son honneur, à ce gars, de dire ne te mêle pas des affaires d'autrui. Et c'est ce que j'aurais fait. Si. Si le même gars en question n'était pas en train d'étouffer une jeune femme. Il était question de fric. Pour changer. Le sujet fâcheux. Je poussai violemment le type afin que HyoLyn puisse se dégager. Ce soir, il va y avoir de la baston. Et j'étais prêt.

HyoLyn tenta de fuir. Ca aussi j'étais contre. Alors que j'avais mis ce gars par-terre, j'attrapai rapidement la jeune fille par la taille avant qu'elle ne puisse filer en douce. Celle-ci paraissait étonnée. « Toi. Tu restes là. Et tu fais face à tes problèmes. » dis-je en la poussant légèrement vers le lit. Je lui signifiais par là que toute tentative de fuite serait veine, même si je n'avais aucune intention d'être violent avec elle. J'attendais le gars, derrière moi. J'étais paré à me recevoir quelconque coup dans la tronche. Pourquoi ? Pour cette fille ? Nah. Pour le fun. Ca faisait un petit moment que je m'étais pas battu. Aussi, je voulais éviter les morts.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Don't think about you | Yang Jae Hwan |   

Revenir en haut Aller en bas
 

Don't think about you | Yang Jae Hwan |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Enwei dans le Dofus Mag ?
» Les Roux... dans toute leur... grandeur ?
» Blabla 2012, interdiction de flooder ailleurs MERCI !
» Song Min Hwan † END
» Song Min Hwan ► mister secret

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLACKOUT ::  :: RPs Abandonnés-