AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 let's party hard.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar



★ Pseudo : Pingouin
★ Messages : 57

★ Tronche : jung dae hyun
★ Age : 26
★ Logement : Appartement 5287 - OUEST-
★ Emploi : vendeur animalier et chanteur sur commande / espion dans un gang

MessageSujet: let's party hard.   Dim 7 Juil - 17:43

« La différence entre ces deux-là, c'est que.. » Mon récit répétitif commençait pour la énième fois de la journée, debout face à une vitrine montrant des oiseaux semblables à des arc-en-ciel par leurs couleurs variés. Le gens, très curieux et ignorant, demandait souvent pour celui-ci n'était pas comme celui-là, et si lui chantait ou non, s'il était calme ou bruyant. Des questions souvent idiotes et agaçantes, auxquelles je répondais tel un automate avec un large sourire dévoilant mes dents blanches. Ils se laissaient tous avoir par ce petit geste commercial, craquant sans le vouloir sous l'insistance dissimulé du parfait petit vendeur. Au final, bleu, blanc ou rouge, ils prenaient quand même celui qu'ils voulaient et repartaient, fier de leurs achats. Quant à moi, la liberté vient me libérer, me permettant de retourner vaquer à mes occupations. Ce n'est pas tout d'expliquer le pourquoi du comment aux clients, faut aussi nourrir les bestioles, les examiner de près pour être sûr que rien ne cloche. Ce que je fis, une fois tranquille. Ce n'est jamais le cas. ça vient, ça va. Et puis, je me retrouve parfois à abandonner ce que je fais, pour contenter la personne me rapportant de l'argent. Une simple journée de boulot qui se termine comme toutes les autres. Nous laissons les derniers gens présent dans la boutique partirent, puis on fait le ménage, on termine nos précédentes occupations. Pour ma part, c'était de remplir les gamelles de mes petits protégés à plûmes, à poils ou à écailles.

Sur le chemin de retour, bêtement appuyé contre le volant de ma audi, je laissais mon regard divagué sur les enseignes des différents commerces. Des restaurants, des boutiques, des clubs, des médecins. Tellement de chose qui me passe sous le nez, sans que je m'y attarde. Sauf celle-ci. Sauf ce club précisément que je connais bien pour y être aller à plusieurs reprises. Certes, c'est pour les hommes, et les femmes sont interdites, mais qu'importe, j'assume mon idée de vouloir y retourner. Rentrant chez moi en prenant mon temps, je décidais de prendre une douche à bonne température pour ce début de saison. Une bonne perte de temps, encore une fois. Une bonne heure de perdu sous l'eau rafraîchissante du jet. ça fait tellement du bien que je m'oublie, quittant au ralentis mon coin baignoire pour aller me sécher. Oui, comme une meuf. Avec le sèche-cheveux et une brosse, histoire d'être bien coiffé sans trop d'effort. Une tenue modeste, pas trop provocatrice pour ne pas sortir de la tapisserie et le tour est joué. Les clés en main, mes jambes me guidèrent de nouveau à ma voiture, pour prendre le chemin inverse que j'avais emprunté en rentrant.

Ce club est toujours animé, même à cette heure peu avancée de la nuit. Juste assez pour qu'il fasse noir et que ça donne un air d'heure tardive. D'une démarche assurée, sourire aux lèvres, je me présente face au videur qui matte mes lèvres. Elles remuent, cherchant à l'amadouer avant qu'il ne me laisse rentrer. Il me connait, c'est ça le pire, mais j'aime tellement me jouer de sa faiblesse pour le sexe commun que nous sommes. Qu'importe, ce n'est pas mon type de mec. La boite grouille de proie, ils sont là à se déhancher, à se coller, à se draguer. Et il y a moi, celui qui fait un détour par le bar pour prendre un verre. Enfin, pour se faire offrir gentiment un verre bien alcoolisé, tombant dans une douce illusion d'être à l'ouest. Ils le savent. Ils savent comment m'avoir, mais échoue toujours. Car je file en vitesse avant que l'un d'eux osent poser leurs mains sur moi. Généralement, ils visent la cuisse, ou les fesses, mais trop tard, je suis déjà loin. Dans la foule, sur la piste, à bousculer les hommes en chaleur, quand je me cogne durement contre l'un d'eux. Ma tête se relève et je croise son regard... Ses lunettes ? Pourquoi ce mec porte des lunettes ? J'ai juste envie de les lui enlever, de plonger mon regard dans le siens et de... Subitement, mes mains se portent à l'objet de mes pensées, agrippant lentement au bord des verres pour les faire glisser de son nez. Joueur et aguicheur. « Je suis sûr que tu as un regard de braise ~ » Complètement dans mon monde éphémère.



    monday, tuesday, everyday
    SUMMER ♠️ WINTER ♠️ SPRING & FALL

    .ReedNight
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



★ Pseudo : dusty scarecrow.
★ Messages : 16

★ Tronche : yoo youngjae babo.
★ Emploi : caissier.

MessageSujet: Re: let's party hard.   Mar 9 Juil - 16:59

Le bruit incessant des bips, des discussions inintéressantes de commères et une musique de fond fatigante. Tout ceci résumait bien ma journée, ou mes journées plutôt. Car oui, monotonie s'installe tranquillement et ennuie ne tardera pas à la rejoindre. C'était si exténuant que j'avais parfois envie de fuir. Mais la raison, autrement dit, l'argent réussissait vite à reprendre dessus. Et me donnait du courage. De toute manière, tant que je peux vivre loin de ses fous qui me servent de famille, je me sens bien, tellement que je peux croire à l'impossible et aux miracles.
Je continuais de prendre mon mal en patience. Il me restait quoi ? Deux heures à avant d'enfin pouvoir me tirer d'ici ? C'est rien, c'était faisable. Tant que le supermarché n'est pas soudainement victime d'un braquage. Mais ça ne risquait pas... D'ailleurs si un évènement comme ça se déroulerait, à qui penserais-je en premier ? À mes parents qui m'ont déjà oublié ? Bizarre, bizarre, même en sachant qu'ils sont censé être des gens importants pour moi, je ne pense pas que ce soit à eux qu'iraient mes dernières pensées. À mes proches alors ? Oui mais ça reste flou ça. Wah j'étais tellement concentré sur ce genre de pensées que je n'avais même pas vu défiler les derniers clients. Je m'étais habitué à mon boulot, alors on peut dire que j'étais un peu comme un robot. Ou quelque chose du genre. Je me perdais toujours dans mes pensées -philosophique comme absurdes- et je faisais tout simplement mon job. Journée fini. J'allais enfin pouvoir retirer mon badge et laisser place à l'un de mes collègues. Je soupirais et pris mon sac. Mais tout en prenant mes affaires, un cliente attira mon attention. Il s'agissait d'une vieille dame qui semblait complètement galérer à ranger ses affaires. Vous devinerez facilement que j'ai décidé de l'aider. Après tout je n'étais pas le genre de bâtard qui ne pas faire attention aux autres. Elle me remercia à plusieurs reprises tout en me souriant. Je ne pu que la comparer à ma mère, malgré la différence d'âge qu'il y a entres elles. Comment est-ce que c'était d'avoir une mère gentille et attentive ? Une mère qui se soucie de nous. Une chose que je ne suis apparemment pas prêt de connaître...

Je quittais mon boulot pour rentrer chez moi. J'étais fatigué et je m'ennuyais. Tandis que j'allais régler diverses choses et regarder mes mails, je laissais l'eau couler dans la baignoire. je voulais un bain, ça me permettait toujours de me détendre et d'oublier ma fatigue. Au niveau de mes mails, je n'en avais pas eu de bien intéressants. Certains venaient des mes potes, je décidai de leur répondre après. Le reste venait surtout de mes courriers indésirables, j'étais réellement spammé par les pubs ! Y en avait tellement et même que certains ne me concernaient absolument pas. Lotion contre la perte de cheveux... wtf ? J'ai l'air d'un vieux ? Sinon il y avait aussi des promotions qui ne m'intéressaient pas vraiment - en particuliers quand il s'agissait de lingerie féminine. Je remarqua dans le tas, une pub qui sortait du lot. il s'agissait d'une boite de nuit gay. Gay... Je suis gay ? Et me poser cette question, c'est pas quelque chose de normal n'est-ce pas ? Parfois je me surprends moi-même à regarder des mecs. Je suis pas normal. Pourtant je n'ai eu des relations qu'avec des filles. AH ! Énervé de ne pas pouvoir répondre à ces questions j'éteignis simplement mon écran et parti dans la salle de bain.
Le bain mousseux me faisait vraiment du bien. Et pourtant je ne pouvais m'empêcher de penser à cette boite. Elle attirait vraiment ma curiosité. Je me demandais bien comment c'était. Était-ce si différent de toutes celles que j'ai fréquenté jusqu'à là ? Je me laissais glisser un peu plus dans le bain jusqu'à ce que la mousse atteigne mon menton. Un peu comme si je me laissais tomber et abandonnais. Oui j'avais abandonné face à me curiosité bien trop éveillée. Je pourrais toujours partir incognito si jamais ça me plait pas. Oui je devrais faire ça, me dis-je à moi tout en fermant les yeux.

Une bonne heure plus tard, j'étais déjà préparé. Il ne me manquait plus qu'une chose : un accessoire qui pourrait m'être utile. je ne m'attardai pas plus longtemps là-dessus et pris simplement des lunettes de soleil. Oui il n'y avait plus beaucoup de soleil à cette heure là et alors ? Au pire on me prendrait simplement pour un mal-voyant !

Je cherchais le chemin à l'aide du mail que j'ai pris soin d'imprimé. Sur mon trajet je me posais encore un tas de questions et avait des doutes. Je réfléchissais trop. Beaucoup trop. Je posais une dernière fois le pour et le contre tout en arrivant à l'entrée du club. Un homme en costume a l'air strictes me regardait bizarrement comme s'il voyait très bien que je n'ai rien à faire ici. Une fois entré, je vis tous ces hommes faisaient la fête, qui s'amusaient. Il y avait déjà beaucoup de monde à cette heure-là. Je me mélangeais discrètement à tout ce monde. J'étais si embarrassé, pourtant des clubs j'en ai fréquenté plus d'un. Maladroit, je me percuta à l'un d'entre eux. Un mec qui semblait habitué à  tout ça. Il n'hésita à pas à me retirer ma paire de lunettes de soleil tout en me provocant. Trop préoccupé qu'on me reconnaissent, je lâchais un petit « .. non ! » tout en m'empressant de le laisser faire. Je rattrapais mes lunettes pour les remettre correctement. Bordel qu'est-ce qui cloche avec moi ? Pourquoi j'avais peur de le regarder dans les yeux alors qu'il ne voit même pas les miens ?! Il doit me prendre pour un mec chelou maintenant. « Je... Je préfère les garder. » Je devais vite trouver quelque chose, je n'étais pas très convaincant. « Je supporte pas toutes ces lumières. » Trop de lumières. Quel con je faisais. On était dans un club, il y avait bien plus d'obscurité que de lumières et j'avais l'habitude de tout ça. Essayant de croire qu'il avait gobé mes conneries, je relevais légèrement la tête pour pouvoir l'avoir dans mon champs de vision. Son visage... Non. Lorsque mes yeux le regardaient pour la premières fois, elles furent si choquées que je pensais que ce n'était qu'un mirage. Je cru voir le visage d'une personne qui m'avait été si proche. J'étais troublé pendant ces deux petites secondes, comme si j'avais vu un revenant. Décidément on risquait vraiment de me prendre pour un type bizarre. Je continuais de l'observer, de le décrire. Non ça n'avait été que mon imagination. Il ne ressemblait pas à mon ami d'enfance. Il devait sûrement avoir un faux air de ressemblance. Ca arrive très souvent ce genre de choses. J'ai bien pris le facteur pour le gars qui présente la météo ! Je perds la tête je crois... Je voulais me cacher, je me sentais différent des autres... Et en plus ce mec en face de moi me rappelle l'un des plus grands regrets de ma vie. Suoh t'es mal barré !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



★ Pseudo : Pingouin
★ Messages : 57

★ Tronche : jung dae hyun
★ Age : 26
★ Logement : Appartement 5287 - OUEST-
★ Emploi : vendeur animalier et chanteur sur commande / espion dans un gang

MessageSujet: Re: let's party hard.   Mar 9 Juil - 18:44

Ma vie n'est pas si moche, si on oublie les dix huit années précédentes qui faisait de moi un gros et gras adolescent, s'habillant toujours en large et se confondant au maximum dans la foule. Oui, je pouvais quasiment affirmer que ma vie est belle et que j'en profite, mais ça, c'est juste l'effet de l'alcool sur mon système nerveux. Combien de type m'ont offert un verre, déjà ? Deux ? Ou trois peut-être ? à moins que celui qui me fait un clin d'oeil soit un quatrième ? Je sais plus. Ma tête tourne un peu trop, mon corps est en feu et je me rends même plus compte que mes jambes s'animent d'elles-mêmes. L'ambiance ne m'intéresse plus, rien ne vient briser ce moment de plan total. Mon esprit est dans un autre monde que je connais si bien, la nuit tombée. Oui, je suis bourré et j'assume de déambule comme un mort vivant parmi les gens. Même si l'un d'eux, ou plusieurs, me bousculent, me rentre dedans, ou me font trébucher. Qui se soucierait d'un mec barré comme moi ? Sûrement celui qui mate mes fesses en se léchant la lèvre supérieur ? Quelle idée d'accepter autant de gentillesse, pour finir avec un verre en trop dans le nez. Décidément, ma conscience s'évade au point que je ne vois même pas ce mur devant moi. Je m'y cogne, sans douleur et sans bruit, juste un peu surpris par ce choc doux et brutal à la fois. Mes yeux se portant sur lui n'arrivent pas à décrire les traits de son visage. Sa bouche est bien dessiné, je peux l'affirmer. Et son nez... Na, celui-ci est à moitié caché par ce truc couvrant ses yeux. Je veux voir ses yeux.

Mes mains venaient lui retirer ses lunettes sans même lui demander son avis, désireux de découvrir une source d'intérêt. Ce garçons m'intéresse, malgré moi. Non ? Mes paupières s'ouvrir un peu plus, marquant l'incompréhension dans mon regard pétillant. Il récupère aussitôt ses lunettes pour les replacer sur son nez, et je fronce les sourcils. Pourquoi diable remet-il ce truc affreux sur lui ? Un grognement de frustration m'échappe contre mon gré, mes réactions dépendant un peu trop de l'alcool. Il suffirait d'une verre d'eau froide dans la face pour me réveiller, certainement. Dans le flou total, j'inclinai la tête sur le côté quand il protesta de vouloir les garder. Pourquoi ? à quoi ça lui servait dans une boite de nuit ? Je pouvais décidément pas comprendre cette logique. La lumière ? Instinctivement, mes yeux se portèrent à l'éclairage des lieux, ne plissant pas une seule fois les paupières par la clarté des spots. Il divague lui aussi, autant que moi. à moins qu'il soit aussi saoul ? ça expliquerait plus de chose, pour le coup! Dans tout les cas, je n'étais pas décidé à tourner les talons pour repartir. « T'es vraiment bizarre.... » Je ne l'avais pas chuchoté, au contraire, ma voix devait porter assez loin pour qu'il l'entente à travers le brouhaha de la sono. Ses lunettes me gênaient toujours, ayant l'impression d'être fixé sans être certains. « Tu... C'est pas cool... Je peux pas voir ton visage. » Il doit sûrement s'en moquer, mais pour moi, c'est important. « Je suis sûr que tu es mignon ~ » Sans vraiment le prévenir de nouveau, mon corps se rapprochait dangereusement du siens. Je n'étais plus maître de mes faits et gestes.

C'est vrai, je n'agis pas souvent avec intelligence et la plus part du temps, je fais une bêtise. Cette fois-ci n'échappe pas à la règle. Mes doigts étaient déjà entrain d'attraper son visage pour le guider vers le miens, collant nos lèvres ensemble. L'alcool, je vous dit, l'alcool. Ma conscience avait ce besoin d'être satisfait dans ses idées étranges. L'embrasser devait en faire partie. Surtout que je n'y allais pas de main morte, lui attaquant la lèvre inférieur pour le forcer à ouvrir la bouche. Encore une envie soudaine de vouloir infiltrer ma langue entre ses lèvres pour jouer avec la sienne. En attendant, je n'ai toujours pas fait le rapprochement entre lui et mon meilleur ami. Sûrement à cause de ses lunettes, ou de la boisson, ou que sais-je encore. Mais le choc risque d'être à la hauteur, quand mon esprit reviendrait à lui et que ce garçon dévoilerait entièrement son visage.



    monday, tuesday, everyday
    SUMMER ♠️ WINTER ♠️ SPRING & FALL

    .ReedNight
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



★ Pseudo : dusty scarecrow.
★ Messages : 16

★ Tronche : yoo youngjae babo.
★ Emploi : caissier.

MessageSujet: Re: let's party hard.   Mar 16 Juil - 14:22

Avais-je fait le bon choix en venant ici ? Je n'avais pourtant pas l'impression de bien me fondre dans la masse. Sûrement parce que je n'avais pas l'air de m'amuser comme tous ces mecs ici. On me prenait très certainement pour un type étrange, mais cela m'importait peu du moment que l'on ne me reconnaisse pas et que je ne tombe pas sur quelqu'un que je connais. Je tentais de passer inaperçu, mais il semblerait que ce soit raté. Et pourtant il y avait tellement de monde ! Tellement que je me bouscula avec l'un d''entre eux qui semblait déjà subir les effets de l'alcool, incapable de garder les mains dans ses poches. Pourquoi voulait-il retirer les lunettes de soleil de mon nez ? Lui gênaient-elles ? En tout cas il n'avait pas l'air content que je les replace correctement. Je pensais qu'après cela il serait parti, mais il n'y avait  pas l'air décidé. « T'es vraiment bizarre.... » Foutage de gueule ? Entre lui qui touche à tout et moi qui veut simplement être discret, qui est le plus bizarre des deux ? Je le fixais un moment pour voir s'il était sérieux ou non - ou simplement bourré. Il était même allé à vérifier me dires lorsque je me plaignis de la lumière. Ce gars est... pas normal. Il me donnait une impression de déjà vu, cela me mettait mal à l'aise mais m'énervait aussi. Je n'arrivais pas à mettre un nom sur son visage. Il continuait d'en rajouter disant qu'il voulait voir mon visage. Je comprenais pas pourquoi était-ce si important pour lui. On n'était que deux inconnus pourtant. Son visage me troublait, j'allais même à fuir son regard alors que de toute façon il ne pouvait pas voir le mien. C'est alors qu'il s'approcha de plus en plus de moi, allant même jusqu'à coller nos lèvres ensemble. Surpris, je ne pus réagir et ne pus que me laisser faire lorsque sa langue rencontra la mienne. Mes mains s'étaient naturellement posées aux environs de ses épaules, prêtes à le repousser, mais ne firent rien. lles ne bougeaient plus et moins non plus.  Étais-je vraiment en train d'embrasser un garçon ? Ça ne me paraissait ni désagréable ni bizarre sur le coup... Mais merde quoi ! Doucement j'essaiyais de le pousser jusqu'à finalement réussir à faire un pas en arrière. « Qu'est-ce qui te prend ? T'es malade ?! » Pourquoi avait-il fait ça ? Et comment avais-je pu me laisser faire ? Je venais d'embrasser un mec pour la première fois et ce fut avec un inconnu ! Comment cela a-t-il pu se passer ?! Il avait beau me paraitre familier, cela ne m'empêchait pas de le prendre pour un fou. À la fois troublé et énervé, je tentais de reprendre mon calme et de reprendre mes esprits. « Mec, tu devrais pas forcer sur l'alcool. »  Oui ça devait être la faute à l'alcool. Une personne censée n'aurait pas embrassé un inconnu. D'ailleurs je ne savais toujours pas ce qui m'énervait le plus ; était-ce le fait qu'il m'embrasse alors que nous sommes de parfaits inconnus ? Ou que j'ai été embrassé par un garçon et que ça ne m'a pas déplut... Bon sang, à quoi est-ce que je jouais ?
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



★ Pseudo : Pingouin
★ Messages : 57

★ Tronche : jung dae hyun
★ Age : 26
★ Logement : Appartement 5287 - OUEST-
★ Emploi : vendeur animalier et chanteur sur commande / espion dans un gang

MessageSujet: Re: let's party hard.   Jeu 18 Juil - 15:24

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. C'est sûrement l'alerte que doit émettre mon cerveau à l'instant présent où je rentre dans ce garçon. Il n'a rien demandé le pauvre, comme ses lunettes que j'ai vainement tenté de retirer. Pourquoi ce gâcher ? A-t-il peur de tomber sur quelqu'un, d'être reconnu ? Ou peut-être qu'il n'est pas gay ? à moins qu'il ne s'assume pas l'être ? Cela devient trop compliqué pour moi, malgré mon grognement de mécontentement quand il replace ses verres noires sur son nez. Bizarre. Oui, je le jugeai de bizarre à cause de ces trucs sur son visage, alors qu'il faisait pratiquement noir dans la pièce. à part les lumières éblouissantes de la piste, le reste semblait plongé dans la pénombre. Enfin certes, des deux, je devais paraître aussi étrange que lui, à me montrer si tactile et bien trop proche. Quand l'alcool coule dans mes veines, je ne contrôle plus vraiment mes intentions dictées par ma conscience. J'obéis juste à la déraison qui me guide parmi les gens. Si mon problème principal était son visage et ses lunettes, le second était tout autre. J'en délaissais le précédent détail pour m'attarder sur ses lèvres. J'en avais envie. Un désir malsain qui, avec la boisson, ne devait plus une contrainte ou une torture pour la conscience. Bien au contraire, puisque l'instant d'après, je capturais sensuellement ses lèvres pour l'embrasser avec passion et une légère note de folie. Décidément, la gueule de bois va être dure, le lendemain, à assumer surtout. Pourtant, dans l'immédiat, je sentis mon coeur battre à tout rompre. Pourquoi il agissait comme ça, celui là ? Si cet inconnu était surpris par mon baiser, moi j'étais étonné par mon propre organe vital. Dans mon élan, et trop préoccupé par sa langue que je titillais de la mienne, je n'avais sentis ses mains se poser sur mes épaules. Une sorte de rêve, une douce chimère qui m'enivrait. Jusqu'à redescendre brusquement sur terre, lâchant un soupir entre la satisfaction et la déception. Frustrant. Je me sentais largement frustré en ouvrant mes paupières, posant mon regard contrarié sur lui. Malade ? Pas du tout! Je me sens très bien! Même si je n'arrivais à lui répondre, ma bouche s'ouvrant et se fermant la seconde suivante. merde, que voulais-je lui dire, déjà ? Sa seconde phrase me parvenait comme un coup de marteau, la migraine commençant à pointer le bout de son nez. « J'suis pas... Bourré... Ou peut-être un peu... » Ouais, eukai. J'étais complètement défoncé à la vodka et même moi, je ne m'en rendais pas compte. Normal, un saoul ne l'est jamais. Or, je reportais mon attention sur lui, son visage, ses lèvres. Plissant les yeux, je me mettais à le fixer avec incompréhension. « ... Tes lèvres m'attirent... Hey... Je les ai déjà vu quelque par, j'en suis sûr... On se connait pas, mec ? On a pas déjà couché ensemble tout les deux ? Quoique... Tu sembles trop coincé pour cela... Alors d'où tu sors.... ? » Ma tête tournait, j'avais horrible chaud et je devais bien le faire comprendre en agitant ma main devant mon visage comme un éventail. Je titubais, cherchant un appui. Dans ce moment d'égarement, je ne trouvais rien de mieux que lui. « J'ai... Besoin d'air... »

Spoiler:
 



    monday, tuesday, everyday
    SUMMER ♠️ WINTER ♠️ SPRING & FALL

    .ReedNight
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



★ Pseudo : dusty scarecrow.
★ Messages : 16

★ Tronche : yoo youngjae babo.
★ Emploi : caissier.

MessageSujet: Re: let's party hard.   Sam 20 Juil - 14:26

Il n'y avait aucun doute là-dessus, ce mec était juste bourré. Et pourtant sa présence ne me dérangeait pas, était-ce à cause de ce baiser ? Une fois ce dernier interrompu, j'observais avec attention son visage. Cet air contrarié et pas content me rappelait vraiment quelque chose. J'avais l'impression de l'avoir déjà vu à plusieurs reprises, mais où ? Il semblait déçu que j'aie décidé de mettre un terme à cet échange si imprévu. Je sais bien qu'ici je ne pouvais tomber que sur des hommes gays mais, je ne m'attendais pas à y être embrassé ! Lui pourtant, contrairement à moi, ça ne le dérangeait absolument pas de ne pas me connaître. Il devait sûrement avoir l'habitude de fréquenter ce genre d'endroits. Saoul, il tenait à peine sur ses jambes. Je me demandais bien combien de verres il avait pu avaler. Sa bouche s'ouvrit ensuite, il s'apprêtait à me répondre et pourtant, rien, pas un mot ne sortit de sa bouche. Je le regardas un peu perplexe. Mh ? Il n'avait pas l'air d'aller bien. Alignant difficilement ses mots, il tentait de me dire qu'il n'était pas complètement saoul, juste un peu. Continuant ses dires avec difficultés, il s'était mis à parler de mes lèvres qui l'attirait apparemment.  « ...Mes lèvres ? commençais-je en réfléchissant à voix haute, Je peux te dire que t'es pas prêt de les revoir. » Je comprenais pas vraiment ce qu'il racontait. Lui aussi avait l'impression de m'avoir déjà vu. Pourtant il ne ressemble pas vraiment aux genres de personnes que j'ai l'habitude de fréquenter... Et encore moins à mettre dans mon lit. Je ne pus ajouter quoique ce soit d'autres, que je le vis perdre équilibre et prendre appuis sur moi. Je soupirais un instant et l'aidais à se remettre correctement sur ses pieds. Ayant peur qu'il ne puisse marcher correctement, je le fis passer l'un de ses bras au dessus de mon épaule. C'était ainsi plus facile pour moi de l'emmener vers la sortie. Cette fois-ci, j'étais bien d'accord avec lui ; il faisait bien trop chaud ici, il avait besoin d'air frais. Je ne le lâchais pas et marchais en direction de la porte avec lui. Une fois arrivés, je poussais celle-ci pour qu'on puisse enfin arrivé dehors. Je le regardais un instant. « Ça va mieux ? » Bien sûr moi aussi j'ai déjà été saoul, mais je ne rappelle pas avoir été dans un si piteux état comme lui. Le laissant respirer et prendre l'air, j'en profitais pour tenter de combler ma curiosité. Où s'était-on rencontrés ? Je voulais absolument le savoir. « Je... Je suis pas gay.  Enfin je pense pas. Alors il y a peu de chance qu'on ait couché ensemble. » Je le regardais attentivement  essayant de décrire chaque détail de son visage. Ses yeux, son regard, je le connaissais. « Mais moi aussi je suis sûr de t'avoir déjà rencontré. »  Si moi je ne m'en souvenais pas, peut-être que lui trouvera. Du moins lorsqu'il aura repris ses esprits.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



★ Pseudo : Pingouin
★ Messages : 57

★ Tronche : jung dae hyun
★ Age : 26
★ Logement : Appartement 5287 - OUEST-
★ Emploi : vendeur animalier et chanteur sur commande / espion dans un gang

MessageSujet: Re: let's party hard.   Dim 21 Juil - 20:40

C'est surprenant la manière que j'avais de me comporter avec lui. On ne se connaissait pourtant pas, et j'avais envie de l'embrasser à nouveau. était-ce à cause de l'alcool ? Ou de la chaleur dû à l'alcool ? Dans les deux cas, c'était la même! Mon cerveau semblait imprimer une seule chose, ses lèvres. Il se focalisait sur ces dernières, ne voulant pas lâcher le morceau alors que mon esprit divaguait dans les méandres de la boisson un peu trop forte pour moi. Un verre, c'est possible à tenir. Deux, ça devient difficilement gérable. Trois, c'est sûrement la goutte d'eau qui fait déborder le vase. Alors je ne vous explique même pas le quatrième! Celui si gentiment offert par un dragueur à deux wons qui vous veut dans son lit. Or, je n'ai pas cédé à ce type, fuyant la menace pour "rencontrer" ce jeune homme. Lui, au moins, il semblait attirant. à dire vrai, j'ai la net impression d'être à l'aise avec lui, comme si on se connaissait. Impossible. Je me sentais tellement perdu. Avions-nous déjà couché ensemble pour avoir cette sensation de déjà vu ? Ou était-ce une autre raison quelconque ? Je l'ignore, mais mon envie de lui rouler une seconde pelle, se transformait en brouillard total. Oui, ses lèvres... Par prêt de les revoir ? Mes sourcils devaient se froncer pour la énième fois, mon visage n'exprimant rien d'autre qu'une grande incompréhension. Pourquoi ne pourrais-je pas les revoir ? Elles allaient disparaître ? Il comptait partir ? Aish, ma tête tournait trop dans ce brouhaha. Tombant à moitié sur lui, il m'aidait quand même à tenir debout, passant mon bras au dessus de son épaule. Instinctivement, ma tête se laissait tomber contre la sienne, se retenant pour ne pas tomber vers l'arrière ou l'avant. Une chance pour moi qu'il n'est pas prit ses jambes à son cou pour fuir un fou furieux comme moi. N'importe qui serait parti en courant, n'appréciant pas les saoul. L'air frais venait doucement caresser mon visage rougit, m'arrachant un soupir de satisfaction. Mon dieu, j'allais mourir. C'était tellement bon d'abandonner cette musique envahissante pour affronter le calme de l'extérieur. « Hm~ » Prononçais-je d'un simple son en hochant lentement la tête. Elle me faisait toujours mal, même encore plus qu'auparavant. Bien que ce bol d'air me rafraîchissait, il ne me remettait pas les idées au clair pour autant. « C'est bien dommage... » Autant pour son côté non-gay que de n'avoir déjà couché ensemble. J'ai bien le droit de penser à ça, quand même. vraiment ? Comment pouvaient-on avoir la même impression ? Je plissais les yeux, le regardant en ouvrant une nouvelle fois la bouche. « Ae On. Si on s'est déjà vu, tu dois bien te souvenir de mon prénom. Je m'appelle Ae On. » Disais-je en souriant doucement, reprenant de meilleure couleur. Avec un peu de temps, l'effet de l'alcool se dissiperait légèrement. évidement, j'aurais toujours beaucoup trop de gramme dans le sang pour être clean, mais moins pour entamer une discussion plutôt censée.



    monday, tuesday, everyday
    SUMMER ♠️ WINTER ♠️ SPRING & FALL

    .ReedNight
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



★ Pseudo : dusty scarecrow.
★ Messages : 16

★ Tronche : yoo youngjae babo.
★ Emploi : caissier.

MessageSujet: Re: let's party hard.   Jeu 25 Juil - 14:30

Il semblait avoir bien besoin d'un bol d'air frais. Et moi aussi je dois l'avouer. Non pas que cet endroit ne me mettait pas à l'aise... En fait si, c'était tout à fait le cas. J'avais l'impression d'être le seul à ne pas m'amuser, et pour cause c'était le cas. Je me demandais encore comment j'ai pu avoir cette idée ? Aish. Là prochaine fois je réfléchirai avant de m pointer dans un endroit comme celui-ci. On était enfin dehors, c'était bien mieux je dois dire. On pouvait se parler, et non se gueuler dessus et c'était aussi beaucoup plus calme. Il avait l'air d'aller mieux. Quoique, il fallait encore attendre un peu pour que l'effet de l'alcool se dissipe. J'espère pour lui que demain il n'aura pas un mal de crâne insupportable ou même une gueule de bois... Dommage ? Il était déçu que je n'étais pas gay ? Je le regardais ne comprenant pas trop ce qu'il voulait dire par là. Il devait sûrement se demander ce que faisait un non-gay dans un endroit comme ça. Chose que je me demande aussi. Après lui avoir dit que j'avais la même impression que lui et que j'étais certain de l'avoir déjà rencontré, il se mit aussi à me regarder. Je le faisais aussi depuis quelques minutes déjà, pour essayer de me souvenir de lui mais, caché derrière mes lunettes il ne devait pas s'en apercevoir. Il me disait s'appeler Aeon... Aeon. Impossible. À cet instant j'étais complètement perdu. Aeon, était-ce bien lui ? Il est devenu si méconnaissable, il a tellement changé - autant physiquement que moralement apparemment. N'arrivant pas à le croire, je retirai immédiatement ses lunettes de mon nez, par réflexe afin de mieux le regarder. J'en restais choqué. « Aeon ?! » Après tout ce temps où on s'est perdu de vu. Je ne savais même plus comment réagir. Devais-je m'exclamer de joie et lui sauter dans les bras, ou même lui foutre mon poing dans sa face pour être parti comme ça. Bien que sur ce coup-là, j'étais aussi fautif... On se disputait tellement peu et lorsque celle-ci est arrivée, on ne savait tous les deux comment réagir. Alors on final on ne s'est plus vu et j'ai perdu mon meilleur ami. C'est bête ça... « Aeon, ça fait tellement longtemps qu'on s'est pas vu... Et tu as tellement changé. » Il y avait tellement de choses que je voulais lui dire, je voulais savoir ce qu'il était devenu, comment il allait, toutes ces choses banales. Mais sur le coup, j'arrivais même plus vraiment à parler. Je n'en revenais toujours pas qu'il soit là en face de moi, après deux ans d'absence.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



★ Pseudo : Pingouin
★ Messages : 57

★ Tronche : jung dae hyun
★ Age : 26
★ Logement : Appartement 5287 - OUEST-
★ Emploi : vendeur animalier et chanteur sur commande / espion dans un gang

MessageSujet: Re: let's party hard.   Jeu 25 Juil - 20:35

La vie nous réserve bien des mystères, parfois ce n'est qu'un simple hasard et parfois, on se borne à croire que c'est le destin. Pour ce coup là, j'avoue que je ne sais trop quoi penser. Il avait été là, dans cet endroit sans aucune raison valable, à part une once de curiosité trop poussé. J'étais tombé sur lui, sans vraiment le vouloir et les choses se sont enchaînés avec une rapidité anormal. Un regard, une approche puis un baiser. Je ne sais ce qui m'est passé par la tête pour autant vouloir l'embrasser mais je n'avais nullement regretter mon geste, sur le coup. Ses lèvres m'avaient fait un tel choc que je n'aurais pas dit non à un second, malheureusement, ce n'était pas l'avis de ce jeune homme. Il n'était pas gay, même s'il traînait dans une boite pour homosexuel, il ne l'était aucunement. Grande déception quand il me l'avouait, une fois sortie de cet enfer brûlant qui aurait pu me transformer en flaque d'eau, ou que sais-je encore. J'allais mal à l'intérieur, ballotté entre la musique détruisant mes tympans et le monde me faisant tourner la tête. Une chance qu'il soit là pour m'aider à sortir et qu'il me tienne toujours tandis que je laisse l'air revenir dans mes poumons en feu. J'avais tellement chaud que je me sentais comme un fumeur après un paquet dilapidé. Reprenant mon souffle et des couleurs, la conversation se fit moins chaotique, même si l'alcool continuait de couler dans mes veines, me laissant cette impression de planer. La dure réalité revenait malgré moi, qu'importe mon état, et je tentais vainement de me rappeler de lui. Ce garçon me disait quelque chose, mais difficile de se pencher plus sur le sujet avec de telle lunette. Alors je me lançais, lui donnant mon prénom comme si cela ferait un déclic. Bingo! Le jeune homme en face de moi semblait réagir d'une autre manière que précédemment, retirant rapidement ses lunettes pour me laisser voir son visage dans son intégralité. Pas seulement ses lèvres me disaient quelque chose, tout son visage m'était connu. Mon regard se fit surpris, puis peiné quand je pu remettre son nom dessus. Su Oh. C'était bien lui... Il n'avait pas changé, comparé à moi. Et il ne m'avait même pas reconnu, vexant. Quand il répéta mon prénom, je me pinçais les lèvres en baissant légèrement la tête, mon regard se faisant légèrement plus timide. Une facette que j'arborais souvent par le passé, quand nous étions encore des meilleurs amis. Comment réagir face à lui ? Comment ne pas m'en vouloir en me souvenant de ma dernière crise ? J'en rougissais de honte, ne sachant où me mettre pour me faire tout petit. « J'ai... J'ai fait un petit régime. » Plaisantais-je avec maladresse, un petit sourire en coin. Un petit régime, la bonne blague. Je suis carrément passé sur la table d'opération pour avoir un tel résultat, mais Su Oh ne pouvait pas le savoir. « Je t'ai.... Embrassé ? Je l'ai vraiment fait ? Aish... » J'ai embrassé mon meilleur ami. J'ai roulé une pelle à mon ancien meilleur ami. Je ne sais même plus comment réagir maintenant, me sentant vaciller. Après deux ans sans le voir, sans nouvelle, je lui roulais une galoche. Tu fais fort, Aeon . « Ex-excuse moi pour... ça... Je ne savais pas... Tes lèvres... Enfin... » Bah voila, je perds subitement mes moyens devant ma bêtise.



    monday, tuesday, everyday
    SUMMER ♠️ WINTER ♠️ SPRING & FALL

    .ReedNight
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: let's party hard.   

Revenir en haut Aller en bas
 

let's party hard.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Hottest Party 2 sur Wii, Konami l'a zoné niveau tapis
» TV show king party sur Wii
» "Murder party" interdite !
» LMFAO party rock anthem
» Murder PArty à vitrolles le 28/03/09

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLACKOUT ::  :: Zone Sud-