AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Rien n'est plus fort que l'amitié! ...humm sauf peut-être du Rhum à 80%

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Invité

Invité


MessageSujet: Rien n'est plus fort que l'amitié! ...humm sauf peut-être du Rhum à 80%   Mar 18 Juin - 18:42



« J’accepte ton duel sale bouffon! »

Alors que je criais la meilleure insulte que j’avais dans mon répertoire à cet imbécile qui me provoquait, mes amis me tiraient vers l’arrière pour éviter que j’en vienne aux coups. J’imagine qu’ils n’avaient pas confiance en mes moyens. J’avoue que je n’en étais pas à mon premier verre, mais mon honneur était en jeu. L’idiot un peu coincé de la vie n’avait pas apprécié que j’embrasse sa petite copine sur le dancefloor du club. Et c’est maintenant qu’il venait réclamer ce qu’il lui était dû. En fait, j’en avais rien à foutre de sa copine. Elle n’était pas moche, mais j’avais connu mieux. Et en plus, elle ne devait pas être une fille super brillante pour être tombé amoureuse d’un mec lourd comme lui. Toutefois, je voulais lui prouver que j’étais mieux. Je voulais me battre!

Une simple phrase d’un de mes amis vînt cependant calmer mes ardeurs. L’un d’eux me rappela que si je lui faisais sa fête, j’allais me faire jeter dehors par les doorman. Et donc logiquement je ne pourrais plus boire. Je me redressai soudainement et j’arrêtai de me débattre. Il avait raison. Je ne devais pas me battre. L’idiot n’en valait pas la peine, même si en ce moment il me traitait de dégonflé. C’était ma triste réalité, j’aimais trop l’alcool. Pas question de risquer ma soirée pour si peu. Tel un bipolaire, je fis comprendre à ma gang d’amis qu’ils n’avaient plus besoin de me retenir et que je n’allais pas tuer l’idiot. J’avais retrouvé mon calme instantanément. Ce calme ne dura que quelques secondes par contre…

«J’veux un autre verre! »

Aussitôt dit, aussitôt fait. Je me dirigeai vers le comptoir du bar avec la ferme intention de continuer ma soirée de beuverie comme il se doit! Et pourquoi pas draguer encore un peu. Après tout, il y avait beaucoup de potentiel ce soir. Les filles étaient vraiment séduisantes. Ça paraissait que l’été était enfin commencé! Les robes et jupes étaient courtes, l’ambiance était folle et la période d’examen était finie!

Eh oui, il y avait de cela quelques heures à peine, j’étais assis et sobre dans une salle réservée à l’examen le plus important de toute ma vie probablement. Bon j’ai tendance à exagérer, mais c’était tout comme. Si je ne réussissais pas cet examen, mes parents allaient me tuer en m’ouvrant sadiquement les veines avant de me manger à la petite cuillère. Ils m’auraient aussi obligés à retourner vivre chez eux pour s’assurer que je ne passe pas tout mon temps à faire la fête. C’est pourquoi, ces dernières semaines, j’avais joué le rôle de l’ermite. Mine de rien, j’avais passé un nombre incalculable d’heure à étudier et à me préparer des stratégies pour tricher à l’examen et réussir. Il va s’en dire que j’avais négligé ma vie sociale durant cette période. C’était un sacrifice à faire si je voulais continuer de vivre en appart loin de mes cruels géniteurs. Bref, à la seconde que j’avais déposé ma copie d’examen sur le bureau du superviseur, je m’étais senti revivre. Le débauché de la vie Jang Jae Hyun était de retour! Dès 22h, on avait pu me retrouver dans un club accompagné de fidèles serviteurs que j’aime appeler des amis.

Il était encore tôt et la soirée ne faisait que commencer et pourtant j’avais déjà bu plusieurs verres. Pour l’instant j’en étais resté à la bonne vieille bière. C’était bon et je pouvais en boire en plus grande quantité avant de devoir me mettre sur l’eau. Durant la dernière heure, j’avais aussi essayé de combler ma libido en m’assurant de ne pas rentrer les mains vides, mais les filles ne s’étaient pas montrées très réceptives jusqu’à maintenant. Je dois avouer que je misais haut en allant draguer seulement les plus séduisantes de la place et qu’à toutes les fois, je m’étais buté à des petits copains jaloux. Leurs parents ne leur avaient pas montré à partager quand ils étaient jeunes? Je détestais cette philosophie d’exclusivité.

Malgré tout, j’avais une excellente humeur alors que la barmaid me mit sous les yeux mon buck de bière. Je ne tardai pas à en prendre une généreuse gorgée comme pour me revigorer. Plus une seconde à perdre, je devais reprendre la chasse! Tournant progressivement la tête de la gauche vers la droite, mes yeux devinrent un radar à jolies demoiselles. Cependant, je m’arrêtai net quand je vis cette petite tête que je connaissais très bien. Sans aucune hésitation, je m’approchai de ma nouvelle cible tel un grand prédateur de la savane puis une fois à sa hauteur…

« Je t’offre quelque chose à boire beauté? » dis-je en rigolant

Contrairement aux apparences, je ne venais pas de mettre le grappin sur ma nouvelle cible. La beauté en question était mon meilleur ami Yun Su que je n’avais pas vu depuis beaucoup trop longtemps. C’était vraiment déraisonnable de notre part de s’être laissé désirer aussi longtemps. Ça faisait au moins deux mois, voire trois que je ne lui avais pas adressé la parole. Nous avions été occupé chacun de notre bord et chaque fois qu’il était libre, j’étais occupé et vice versa. Bref, c’est avec une énergie et un enthousiasme débordant que je repris la parole.

« Je suis content de voir que tu es toujours en vie. Tu es venu ici avec qui? Parce qu’il faut que tu leur dise qu’ils peuvent rentrer chez-eux maintenant que je suis là moi. Tu veux boire? »

Je lui tendis mon verre de bière entamé pour qu’il en prenne une gorgée. Il y avait bien juste Yun Su avec qui j’acceptais de partager mon alcool! Même une fille n’avait jamais eu ce privilège!  
Revenir en haut Aller en bas

avatar



★ Pseudo : hemingway, sterennade
★ Messages : 375

★ Tronche : key (shinee)
★ Logement : A - 7007
★ Emploi : styliste de mode

MessageSujet: Re: Rien n'est plus fort que l'amitié! ...humm sauf peut-être du Rhum à 80%   Mer 19 Juin - 7:41

RIEN N'EST PLUS FORT QUE L'AMITIE
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Je titube jusqu'aux toilettes, bousculant deux trois personnes au passage. Je n'y prête pas attention, je n'entends même pas leurs cris indignés. Je suis vraiment pas frais ce soir. Faut dire que la bouteille de whisky est mal descendue. Je suis un terrible buveur, quand j'y pense. Je bois comme un pré-pubère, en vain, et de trop. Du coup quand la boisson remonte, bonjour les dégâts. Ah, non, je suis vraiment pas joli à voir. Encore un peu soûl, je me prends d'affection pour cette cuvette qui reçoit mes déboires à pleine tronche. « Dis, cuvette, pourquoi ça n'arrive qu'à moi ? Tu es toute jolie pourtant. Mais je suis obligé, tu vois. C'est tellement dégueulasse. En tout cas, si il y a vraiment une chose que j'apprécie dans les boîtes de nuits privées, c'est la propreté. Ah, oui, pouvoir tout ressortir sans craindre les bactéries... Quel pied, moi je te dis. Cuvette, je me sens maaaaal ». Quand j'ai fini ma petite affaire, je me laisse glisser le long de la paroi. Je soupire, levant les yeux. J'attends que l'alcool redescende, une brume dans les yeux. Bravo, Yun Su. Tu peux être fier de toi. Vraiment. Comme si ton pauvre cœur avait besoin de tes dérapages alcooliques. Déjà que tu es un fumeur chronique. Je ris comme un con, seul ou presque dans ces chiottes. Je tire mon fameux et fidèle paquet pour en sortir une clope. Je mets bien cinq minutes pour trouver mon briquet et le faire fonctionner. Enfin, des légers crépitements, et un étincelle. J'incline ma tête contre le mur, avant de me souvenir. Zone non fumeur. Je me lève de mon séant, tousse abondamment, fais des gestes incompréhensibles pour dissiper la fumée. Ah, c'est pas ma soirée. A ce point là, je me demande ce qui pourrait arriver de pire.  

De ma salle de trône, j'entends le boum étouffé et tapageur de la musique. Les minutes passent tandis que le rythme de mon cœur se cale sur le tempo électronique. Je reste ainsi, désabusé et mélancolique. Enfin la porte s'ouvre vivement, et des éclats de rire se font entendre. Je tends l'oreille, curieux. Je distingue une voix masculine et féminine. En un instant, un silence coupé de soupires et de gémissements. Je lève les yeux au ciel, agacé. Pis faut dire qu'ils choisissent le cabinet à côté du mien. Les tissus se froissent, je peux même dire que des mains se baladent. Encore titubant, je frappe des coups furieux contre la paroi. « Namého, ça va pas ! Les lapins en chaleur, cassez-vous ! C'est pas une backroom ici, AUCUNE DECENCE ! ». Je finis par m'éreinter la voix alors que le couple fuit mes cris déments. Je ris de mon attitude, quand je pense au nombre de fois que je me suis envoyé en l'air dans des WC. Je m'extirpe lamentablement de mon refuge jusqu'aux lavabos. Je passe de l'eau fraîche sur mon visage, déjà je me sens mieux. Je souris à mon reflet, confiant. Si je partais à la chasse, pour me distraire un peu ?

Entre les lumières aveuglantes et les corps qui se trémoussent, je me fais un passage. Je regarde autour de moi, j'aperçois mes amis de beuverie au loin. Ils me font des signes mais je préfère les ignorer. Puis je repère un mec. Tout à fait mon type, c'est pas croyable. Un sourire carnassier étire mes lèvres alors que je me dirige vers le comptoir. Jae Hyun ! Je reste un peu sur les fesses en le reconnaissant, mais ses paroles finissent par m’abasourdir complètement. Beauté ? Il rit, je le suis. Pendant une seconde j'ai cru m'y croire. Me taper mon meilleur ami hétéro. Enfin, je suis vraiment heureux de le croiser. Ce mec, il est trop important à mes yeux. « Ouais. Je sais plus trop avec qui je suis venu. Des mannequins j'crois. Oh, je vois, tu veux m'accaparer pour toi tout seul ? ». Je me glisse tout près de lui, et à son oreille j'ajoute. « Tu veux abuser de moi aussi ? ». Je souris en revenant sur mon siège. Je considère le verre tendu. C'est pas comme si je venais à peine de décuver. Je pose mes yeux sur mon ami, à nouveau sur le verre et je me décide à boire une gorgée. « Merci. Toujours aussi alcoolique à ce que je vois ». C'est bien l'hôpital qui se fout de la charité. « Tu deviens quoi ? Me dis pas que tu es en couple, sinon je te tabasse », dis-je d'un ton léger. Même si mon ton est anodin, il m'arrive de piquer de vraies crises de jalousie. Je n'aime pas quand on s'approche trop de Jae Hyun.
« Allez, viens danser ! Lâche ton verre un peu ». Je lui prends la main et l'entraîne sur la piste. Dans le mouvement de foule, je me trouve collé contre lui. Je peux pas dire que ça me déplaît, au contraire. Pis bon, il est habitué à ce que je le harcèle sexuellement. Je lui souffle à l'oreille. « Tu m'as manqué Jae Hyun ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité

Invité


MessageSujet: Re: Rien n'est plus fort que l'amitié! ...humm sauf peut-être du Rhum à 80%   Sam 29 Juin - 2:59

Monsieur Dieu avait franchement bien fait en mettant au monde Baek Yun Su. Il était comme un ange tombé du ciel pour moi. À toutes les fois que je pensais que la situation était désespérée, Yun Su apparaissait devant moi sur un plateau d’argent. Ce soir, il ne faisait pas exception à la règle. Quand je compris qu’il était mal accompagné, je compris là que j’avais tous les droits de l’accaparer pour moi tout seul. Et comme je le connais depuis longtemps, il me donnait souvent l’impression qu’il lisait dans mes pensées.

« … Oh, je vois, tu veux m'accaparer pour toi tout seul ? »

Il n’avait pas le droit de lire en moi comme il le faisait. Il était parfois flippant. Comment faisait-il pour tout deviner. J’espérais qu’un jour je pourrais faire la même chose pour le déstabiliser. Tiens là maintenant, je tentai de deviner à quoi il pensait. C’est alors qu’il s’approcha de mon oreille et me fit comprendre qu’il n’était pas en train d’imaginer des licornes galopant dans les prés.

« Tu veux abuser de moi aussi ? »

Ses premières remarques de ce genre me déstabilisaient toujours, mais ensuite j’embarquais facilement dans son petit jeu. En plus, cela faisait trop longtemps que je ne m’étais pas fait draguer par lui alors j’avais perdu le tour. Je restai bouche bée pour tout dire. Au moins, cela ne paru pas énormément puisque Yun Su a choisi ce moment pour boire une gorgée de mon verre. Il me remercia avant de faire une remarque sur mon statut d’alcoolique. Ben quoi, il fallait bien que je sois fidèle à ma réputation. Et puis ça ferait bien trop plaisir à mes parents que je cesse de boire. Enfin, Yun Su serait triste si j’arrêtais d’être ivre, puisqu’il pourrait dire adieu à ses chances de peut-être un jour me voir jeter mon dévolu sur lui plutôt qu’une femme. Bien sûr, cette dernière pensée me fit rire. Je savais que Yun Su n’avait rien à se plaindre. J’étais convaincu qu’il pouvait se trouver une meilleure cible que moi n’importe quand.

« Tu deviens quoi ? Me dis pas que tu es en couple, sinon je te tabasse »,

Ahhh, je l’aimais tellement mon meilleur ami! Il n’y a que lui de vrai. Tandis que tout mon entourage me poussait à m’engager avec une fille qui ne m’aimerait que pour mon argent, Yun Su me rappelait qui j’étais; un célibataire pur et dur. Sa dernière remarque me fit rire et je jugeai que je n’avais même pas besoin de répondre à sa question. Je préférai plutôt prendre mon verre et boire une bonne quantité de bière. Yun Su lui semblait vouloir autre chose. Il m’ordonna de lâcher mon verre. Apparemment, le danseur en lui venait de se réveiller. Pas le temps de contester sa décision, puisqu’il me prit par le poignet pour m’entrainer dans la foule avec lui. Toutefois, c’était assez difficile de se frayer un chemin dans tout ça. Il y avait tellement de monde et de bruit, à un tel point que j’eus de la difficulté à discerner ce que mon ami me dit à l’oreille. Est-ce qu’il venait de dire que nous allions manquer d’alcool? Non impossible, sinon il ne nous aurait pas tiré sur la piste de danse. Ce n’est qu’une fois qu’on eu trouvé une place sur le dancefloor que je cru avoir compris ce qu’il m’avait dit tout juste avant. Je m’approchai alors de son oreille pour lui répondre.

«Moi aussi je suis en manque! »

Je me redressai ensuite pour lui faire face en souriant avant de regarder autour de moi. Je devais remédier à la situation et me trouver une fille. Cependant, quelque chose dans le regard de Yun Su me faisait penser que je venais de lui dire une bêtise. Je haussai les épaules avant de lui réserver mon plus beau sourire en guise d’innocence. La seconde étape pour éviter qu’il me pose trop de questions fut de me mettre à danser. L’heure n’était pas à la discussion! Et justement, mon regard parcourait toute la pièce afin de trouver des cibles potentielles. Ben oui, des car il ne fallait pas que Yun Su reparte les mains vides lui non plus. Mes yeux me jouèrent toutefois un drôle de tour. Là-bas, à quelques mètres, je cru voir un instant le visage de Sae Ri. Après tout, elle avait l’habitude de traîner dans les bars, alors ce n’était pas impossible qu’elle soit ici. Le problème c’est que la fille avec qui je l’avais confondue ne lui ressemblait pas du tout. Mais alors là non il n’y avait rien en commun. La fille était grosse, blonde et pas très grande. En plus, elle s’amusait à crier telle une folle. J’aimais rire de ce genre de fille et c’est pourquoi je la désignai pour que Yun Su constate par lui-même qu’il avait bien fait d’aimer les hommes.

Pendant qu’il avait le dos tourné, j’en profitai pour regarder en vitesse mon cellulaire et voir si je n’avais pas un sms de la part d’une demoiselle. Mais Bam, je n’avais rien. C’était franchement décourageant. Quand Yun Su se retourna, je repris la conversation.

«Là j’vais avoir besoin de mon meilleur ami. Tu vas devoir m’aider à rendre cette soirée meilleure, parce que c’est vraiment emmerdant voir toutes ces filles avoir le regard posé sur toi et que moi je me retrouve avec rien »

Ce n’était pas un secret pour personne; Yun Su était un gars très séduisant. Même si nous n’avions pas les mêmes préférences en matière de joujou au lit, j’avais toujours eu de la difficulté à draguer quand j’étais à ses côtés. Faut croire que les femmes aiment les gars dans son genre.

« Dis tu aimerais jouer à un jeu? Le premier à embrasser quelqu’un dans le bar, gagne ….gagne euhh….quelque chose! Ahh pis tu n’as pas le droit de m’embrasser sinon ça serait trop facile et ce même si j’en meurs ardemment depuis le début de la soirée, je ne veux pas que tu me prennes pour un gage, mon cœur en serait brisé »

Voilà, j’étais reparti dans mes bêtises, mais pour une raison qui m’échappe, j’avais toujours aimé jouer aux gays avec Yun Su. En même temps, il était plus amusant qu’une pute à la robe trop courte rencontrée dans un club.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar



★ Pseudo : hemingway, sterennade
★ Messages : 375

★ Tronche : key (shinee)
★ Logement : A - 7007
★ Emploi : styliste de mode

MessageSujet: Re: Rien n'est plus fort que l'amitié! ...humm sauf peut-être du Rhum à 80%   Jeu 11 Juil - 0:01

RIEN N'EST PLUS FORT QUE L'AMITIE
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] Je reste là, comme un con. Je me dis que j'ai mal entendu. Ces mots n'ont pas pu sortir de ses lèvres, si désirables, tentantes... Je souris, en jetant un regard par dessus mon épaule. Je n'en reviens pas. Il est en manque ? Qu'est-ce que ça vient faire là ? Un vieux démon me dirait que c'est un lapsus révélateur ; qu'il a envie de moi. Je me prends à mon propre jeu. Je voudrais croire cette voix insidieuse et mesquine. Qui me trompe, qui me laisse en haleine. Et déçu, toujours. Avec lui, j'ai toujours espéré. Et attendu, aussi, un je-ne-sais-quoi. Une petite étincelle. Le pire, je crois, c'est quand il joue avec moi. C'est à me rendre fou. Je laisse échapper un petit soupir alors que je dévisage une demoiselle en équilibre sur ses talons. Mes yeux font l’ascenseur, sans réelles arrières pensées. La jeune femme me donne un regard aguicheur. Je détourne le mien, écœuré. Non pas que la femelle me dégoûte, pas tout à fait. Je suis plutôt exigeant en matière de femmes. Pis même, je n'ai pas un rapport ordinaire avec elles. Moi, c'est sûr que j'aime les hommes. Les queues, y a que ça de vrai dans la vie. Après je peux, dans certains cas, être sensible aux charmes féminins. Enfin mes conquêtes du sexe opposé se comptent sur les doigts de la main, pis je les considère comme des muses. Des inspirations. Des formes sensuelles. Après moi tout ça me laisse perplexe. Les dames, et leurs grands atouts déployés, franchement... Je m'en passerai. Moi je tremble aux mains fermes, aux regards noirs. Pour cet homme accoudé au bar, veste en cuir et regard perdu. Pour mon meilleur ami. Et je lutte contre cette folle envie, Dieu seul le sait. Quand j'étais plus jeune, je me croyais amoureux de lui. Je crois que je l'ai été un peu. Jae Hyun a toujours été à mes côtés. Il y avait son sourire, ses paroles amusées. J'ai grandi, et j'ai eu envie de lui. Il savait que j'étais de l'équipe rose. Mais rien de plus. Je m'en voulais de ressentir de telles choses. Comme si, d'une certaine manière, ça profanait notre amitié. Peut-être que certains de mes regards ne lui ont pas échappé. Assurément pensait-il que c'était du flan. Aujourd'hui, il est comme un frère pour moi. Mon ami le plus proche. Bon c'est vrai, je continue mes flagorneries en sa présence. Faut dire qu'il est diablement bien foutu. Le type s'en rend même pas compte, on dirait. Je cracherai pas non plus pour le baiser, c'est vrai. Enfin j'aurais peur que ça change un truc aussi. Qu'il soit dégoûté de moi, ou une connerie dans ce genre. Ma plus grande peur. Lui qui a tout accepté de moi. Mon homosexualité, mes avances. Mes déboires aussi. Si un jour il venait à me détester... Le pire c'est que parfois, je drague des filles de manière délibérée. Quand je suis avec Jae Hyun, je ne peux pas m'en empêcher. Sinon je deviens jaloux méchant, si je le vois avec d'autres personnes. Du coup j'attire l'attention, j’éclipse mon ami. C'est con comme une bite.

Rendre la soirée meilleure ? Mh, j'aurais ma petite idée sur la question mais bon, pas sûr que la réponse soit positive. Mes yeux se posent sur Jae Hyun, scrutateurs. Qu'attend-il de moi au juste ? J'ai l'impression d'être un peu dépassé. Je souris en écoutant le jeune homme. « Je vais tout faire pour, crois moi ». Or je n'ai aucune idée. De plus les lumières m'aveuglent, et il fait vraiment très chaud. Il n'est pas aisé de respirer. Je suffoque, ainsi collé à mon ami. Je hausse un sourcil à sa deuxième remarque. Un jeu ? Je ne suis pas vraiment en état de jouer. Je sens déjà que je vais perdre la mise. « Je gagne quelque chose ? Ce que je veux ? Mh, mais si je n'ai pas le droit de t'embrasser, le jeu n'en vaut pas la chandelle. Vas-y, désigne une personne et je vais l'embrasser ».


There's a green light in my eyes + And I don't want to see what I've seen. To undo what has been done. Turn off all the lights.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Rien n'est plus fort que l'amitié! ...humm sauf peut-être du Rhum à 80%   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rien n'est plus fort que l'amitié! ...humm sauf peut-être du Rhum à 80%

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLACKOUT ::  :: Zone Sud :: Hot Friday Night-