AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Last but not least (Na Yung)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar



★ Pseudo : kimmi
★ Messages : 90

★ Tronche : G.NA
★ Age : 28
★ Logement : 2666 - NORD avec Shelsea o/
★ Emploi : Mannequin

MessageSujet: Last but not least (Na Yung)   Lun 10 Juin - 19:13

Voilà, enfin le soleil était là sur Busan ! J'ai dû me lever assez tôt, plus tôt que d'habitude. C'est-à-dire huit heures du matin tapante. Je me levais discrètement et me préparais sans bruits inutiles, histoire de ne pas réveiller Shelsea. Une voiture noire est venue me chercher, mon manager m'offrit mon petit chocolat chaud et un croissant comme tous les matins. C'était la seule gâterie que je pouvais m'offrir chaque jour. Sinon, tous mes repas étaient la plupart végétarien et un peu de viande. Comme à mon habitude, je prenais un tapis roulant et j'embarquais pour quelques heures de sport sur différents appareils. Un peu plus tard dans la matinée, je me jetais dans un photoshoot vu que c'est mon boulot. C'était un photoshoot pour une marque de maillot de bain. On m'apprécie beaucoup pour mes formes généreuses, j'assume mes formes et j'en suis bien contente. J'ai toujours apprécié les filles avec de jolies formes ni trop grosse ni trop maigre. C'est beaucoup plus attrayant de les embrasser ou les enlacer. J'enchaînais les pauses sexy selon les maillots, je mettais en avant mes jambes et mes cuisses. Lorsque c'était des maillots à une pièce, j'essayais de prendre des poses plutôt mignonne mais le photographe me déconseillait cela. Mais je tiens à montrer une image mignonne pour les jeunes femmes qui n'ont pas forcément de formes. Toutes les femmes peuvent être belles en maillot ! Il semble que j'ai réussi mon coup car le photographe m'a bien félicité sur cette séance.

« Tu as bien travailler aujourd'hui, tu peux prendre ton après-midi pour te reposer. » dit mon manager.

Je lui fis un sourire d'enfant et l'embrassai puis j'embarquai mes affaires et m'en allai en prenant mes jambes à mon cou, histoire qu'il ne désiste pas au dernier moment. Je me dirigeais vers le centre commercial dans la zone centrale pour me promener un peu, comme à mon habitude je pris le bus. Pendant ma petite promenade je passai devant la boutique VanHart Di Albazar qui est une marque italienne renommée. J'y suis pas entré seulement parce que les vitrines étaient jolies mais surtout parce que j'étais sur les affiches suspendues devant les vitrines. J'ai adoré défiler pour cette collection mais ce n'est pas tout, je me suis fait une rivale aussi. Elle ne m'a jamais parlé, ni insulter, ni regarder bizarrement. Mais moi si, je l'ai déjà tué plus de cent fois dans ma tête. Je ne supportais pas du tout sa présence mais en plus on a dû poser ensemble ! Je commençais à passer mes doigts entre les cintres pour regarder les vêtements présenter. J'entendis la voix d'une jeune vendeuse m'accoster, je me retournai gentiment pour lui faire face.

« Vous avez besoin d'aide Madame.. ? » me fit-elle avec un large sourire « Oh mais.. je vous ai déjà vu quelque part ... »

Elle est mignonne cette vendeuse, j'ai bien envie de lui croquer les lèvres. Quelle idée de mettre un rouge à lèvre aussi intense, en plus d'attirer les hommes. Les lesbiennes ne les rateront jamais. Je lui fis un sourire et un signe de l'entrée. C'est alors qu'une demoiselle fort familière entra dans la boutique...


이유가 뭐가되었건 나 답답해 사랑하는 것 같아
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://last-gift.voila.net/

avatar



★ Pseudo : Sungie / Illo
★ Messages : 136

★ Tronche : f(Krystal)
★ Age : 25
★ Logement : Zone Nord - Appartement 1214. CHERCHE COLOCATAIRE~
★ Emploi : Mannequin et serveuse pour payer son école de mode.

MessageSujet: Re: Last but not least (Na Yung)   Mer 12 Juin - 16:22

Ce fut les rayons de soleil qui commencèrent à percer la pénombre de ma chambre qui finirent par me réveiller. Je grognai puis attrapai avec difficultés mon portable sur ma table de nuit. Neuf heures et demies. J’esquivai un sourire à l’idée d’avoir pu dormir jusqu’à cette heure-ci. Ce n’était pas tous les jours. Entre les cours, les photoshoots, les défilés et les heures passées à travailler mes projets, c’était d’ordinaire réveil maximum six heures et couché minimum une heure du mat. Aujourd’hui, c’était congé. Sul Li n’avait carrément obligé à prendre un jour de congé prétextant que j’avais de telles cernes que ça n’était même plus camouflable. Je traînai encore au lit quelques minutes avant de me motiver à enfin me lever. Après avoir enfilé mes chaussons et mon grand pull de ma création, je marchai jusqu’à la cuisine dans le but de prendre mon bon petit-déjeuner. Au passage, j’allumai la stéréo dans le salon. Dancing in the rain des B.A.P. Une chanson bien énergique pour commencer une journée qui s’annonçait déjà bonne. Je préparai mon petit déjeuner en chantant et en enchaînant des pas de danse pas très avancés et des déhanchés tout sauf sexy. Je fis fièrement et sans mal les parties rap. Et pour conclure la chanson, j’exécutai finalement des pas plus complexes. Seulement, mes deux pieds gauches et ma maladresse me rappelèrent à l’ordre et je m’étalai lamentablement au sol. Heureusement que l’appartement est vide, hein.
Au final, j’avais traîné assez longtemps avant de commencer à me préparer. Je pris également le temps de prendre une longue douche. En sortant de la cabine, j'attrapai ma grande serviette pour me sécher. Je choisis mes vêtements avec soin. J’aimais bien exposer mes créations et surtout mes pièces uniques lorsque je sortais en ville. Je m’habillai alors de la dernière robe que j’avais créée ainsi que d’une paire d’escarpins stylisés par mes soins dans mon dressing. Je réarrangeai mes cheveux et je mis quelques accessoires avant d’enfin de décider à sortir pour rejoindre le bus qui m’emmena jusqu’à la Zone Centrale de Pink Opal Resort.
Je passai donc les heures qui suivirent chez Andy & Debb et J KOO. Essayages, observations,… Tout y passa. Après avoir craquée pour un chemiser de chez J KOO, je fus même interpeller par la vendeuse qui à priori m’avait reconnue puisque j’eus le droit à un timide : « Vous étiez un des mannequins de la marque cette année à la Seoul Fashion Week, si je ne me trompe ? ». Je passai donc une petite demi-heure en sa compagnie à parler du défilé en question. Puis, je pus enfin me diriger vers la dernière boutique de ma liste : VanHart Di Albazar. De suite, je remarquai les grandes affiches. Je n’eus aucun mal à reconnaître le mannequin dessus : Baek Iseul. Nous avions défilé ensemble lors de la Seoul Fashion Week pour cette même marque. Visiblement, elle restait, pour cette saison, le mannequin principale de la marque. Je n’étais pas jalouse ou quelconque truc dans le genre. Moi, j’avais mon petit boulot quotidien chez Sul Li. Je savais pertinemment que si je commençais à poser pour toutes les marques que j’avais représenté l’espace d’un soir sur un podium, il fallait mieux que j’arrête mes études. Et ça, c’était totalement hors de question. Je pénétrai doucement dans la boutique puis je commençais à regarder les différents cintres. Pour avouer, VanHart Di Albazar, ça n’a jamais vraiment été mon style. Trop noir, trop coincé, trop italien quoi. Mais ça, personne ne le sera. En tant que mannequin, on ne te demande pas d’aimer, mais de mettre en valeur le vêtement. Et puis, d’après les habilleurs, la marque m’aillait à merveille. Je sentis tout à coup un regard dans mon dos. Je me retournai pour voir que la fameuse Beak Iseul posait un regard… Insistant ?... sur moi. Même si je n’aimais pas trop qu’on me fixe de la sorte, je lui fis un petit sourire accompagné d’un signe de la main. Puis je retournai, gênée par la lourdeur de ce regard sur moi, aux jupes noires en face de ma personne.
 


“The reason why I like you? Because you’re that person. You are you. Is there another reason aside from that? I wish I knew that reason because then I think I could find a reason to not like you anymore. If I can’t avoid it, there’s only one thing that I want…that you’ll end up as someone that I can love for a long time without a change of heart. For love that′s breaking our hearts.” — Jun Hee (Reply 1997)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



★ Pseudo : kimmi
★ Messages : 90

★ Tronche : G.NA
★ Age : 28
★ Logement : 2666 - NORD avec Shelsea o/
★ Emploi : Mannequin

MessageSujet: Re: Last but not least (Na Yung)   Jeu 13 Juin - 19:02

Pourquoi ce visage familier me donnait une sensation aussi rude ? Les frissons commencèrent à me monter jusqu'aux épaules. Elle ne me faisait pas peur.. peut-être un peu ! J'avais les mêmes sensations qu'une jeune fille attendant une guerre contre une autre, elle ne cherchait pas réellement les problèmes mais concrètement elle le faisait quand même. Puis elle a eu peur d'assumer tout ça. Cette fille était un peu comme moi. De toute façon, je n'allais pas me battre avec le mannequin familier qui était en face de moi, ce serait complètement débile. En fait, je ne lui ai jamais fait de mal et elle, non plus.

Lee Na Yung, un mannequin qui a défilé avec moi sur la piste. Elle est jolie et mignonne, plutôt à mon goût d'ailleurs. La sale habitude de me lancer sur mes collègues. Mais pas de sexe avec les collègues ! La composition de mon cercle d'ami... il n'y a presque ça ! Je vais finir vieille fille c'est certain. Il faut croire que je l'ai tout de même marquer. Tant mieux, elle gagne un point la petite. Je lui renvoie un petit sourire gêné de mes pensées. Voyons, Iseul tu n'es pas une fashionista qui prend tout le monde de haut, non ? Je décidai d'aller l'accoster histoire de ne pas être impoli. Je fis quelques pas timide avant de vraiment me lancer. Je tapotai son épaule timidement du bout de mes doigts.

« Excuse-moi ? Désolé de t'interrompre dans ton lèche-vitrine mais... euh... comment vas-tu? »

C'est quoi cette répartie, Iseul ? Au final, je n'étais qu'une pauvre enfant apeuré dans mon travail par les autres mannequins. Je n'avais pas l'audace d'avancer, c'est avec les erreurs qu'on avance et pourtant. J'ai fait l'horreur de penser mal vis-à-vis d'elle. Ô Dieu, pardonnez-moi ! C'est un peu débile ce que je pense là. Soyons optimiste ! Qu'est-ce que je pourrais faire histoire de me pardonner devant Dieu ? Oh oui, j'vais lui acheter un cadeau ou bien... faisons du shopping ensemble... Ah, je ne sais pas ! Je me mordillai la lèvre inférieure et regardais un peu partout car je n'osais plus la regarder dans les yeux. D'ailleurs, j'ai toujours eu un peu de mal de le faire. Je pris mon courage à deux mains et lui proposai une petite « sortie ».

« Que dirais-tu d'une petite ballade dans le centre commercial ? Ou bien si tu as quelque chose de prévu.. fais-le ! Je ne fais.. que proposer. »

Si jamais, elle m'ennuie vraiment. J'pourrais peut-être me faire pardonner de ce que j'ai pensé! J'essayais de lui sourire comme je pouvais pour lui témoigner un semblant d'affection mais je faisais plus peur que Chucky comme ça.


이유가 뭐가되었건 나 답답해 사랑하는 것 같아
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://last-gift.voila.net/

avatar



★ Pseudo : Sungie / Illo
★ Messages : 136

★ Tronche : f(Krystal)
★ Age : 25
★ Logement : Zone Nord - Appartement 1214. CHERCHE COLOCATAIRE~
★ Emploi : Mannequin et serveuse pour payer son école de mode.

MessageSujet: Re: Last but not least (Na Yung)   Lun 24 Juin - 17:36

Vraiment. Non, vraiment, je n’aimais pas ça. Sentir sur moi des regards. Paradoxal pour un mannequin, non ? Sur le podium et en coulisses, je paraissais si sûre de loi et si confiante. Pourtant, en descendant et revêtant mes habilles de tous les jours, je redevenais la petite Nayung, qui passait son temps dans son bureau à créer ses propres vêtements et qui était trop gentille pour dire non à qui que ce soit. Je redevenais la petite Nayung presque invisible, celle qui n’aimait pas trop être le centre d’attention. Celle que ses amis forçaient à sortir alors qu’elle préférait nettement se cacher dans son appartement. Alors oui, entre le mannequin célèbre grâce à Sulli, et la jeune fille douce que j’étais, il y avait une marche, voire une chaine de montagne. Je me concentrai sur les vêtements sombres que j’avais sous les yeux pour oublier le poids de ce regard sur moi. Il me mettait mal à l’aise, je me sentais presque pris au piège, comme un morceau de viande cerné par une meute de loups. Bon, ok, peut-être que j’exagérais un peu, mais l’idée était là. Puis, signe de main, petit sourire, petit sourire. Avec un peu de chance la conversation s’arrêterait là.
Mais non. Je sursautai grandement en sentant un tapotement sur mon épaule. Je me retournai, les yeux écarquillés et la main sur le cœur. Ohmygod, il ne fallait pas me faire des frayeurs pareilles. Je levai les yeux vers la personne qui m’avait fait manquer l’arrêt cardiaque. Sans étonnement, je me retrouvai en face d’Iseul. Mon lèche-vitrine ? Ah oui, c’était vrai, à la base, je venais faire les magasins. Je secouai légèrement la tête, histoire de la rassurer, parce qu’au final, elle avait aussi mal à l’aise que moi.

« Non, non… Pas de problème, de toute façon, je ne comptais pas acheter quoi que ce soit ici, fis-je tout bas, mais je vais bien et toi ? »

Je lui souris un peu. J’étais vraiment mal à l’aise. Cela ne m’aurait même pas étonné si j’étais rouge comme une tomate. On devait avoir l’air de deux tartes, comme ça. Au milieu de ce magasin, face à face, à être incapable de se regarder dans les yeux. Pourvu qu’il y ait personne à part elles et les vendeuses dans le magasin. Ahaha, comme ça, on avait beaucoup la prestance de mannequins à ce moment-là. On aurait dit plutôt dit deux adolescentes qui tentaient de se reparler après une dispute sur un truc débile. Bon, peut-être, que ce jour-là aussi, j’avais envie de faire plein de comparaison pourrie, mais tant pis, hein. Ah, une balade dans le centre commercial ? Je réfléchis deux secondes. Je me voyais mal lui dire que j’avais déjà fait le tour de tous les magasins de Busan, alors je hochai la tête et je lui souris.


« Pourquoi pas… Je te suis ! »



Oh gosh. Quelle phrase constructive ! Mais ma foi, c’est mieux que rien, non ? De toute façon, j’étais juste incapable de lui sortir un pavé constructif à ce moment-là. Là tout de suite, c’était juste impossible.


“The reason why I like you? Because you’re that person. You are you. Is there another reason aside from that? I wish I knew that reason because then I think I could find a reason to not like you anymore. If I can’t avoid it, there’s only one thing that I want…that you’ll end up as someone that I can love for a long time without a change of heart. For love that′s breaking our hearts.” — Jun Hee (Reply 1997)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



★ Pseudo : kimmi
★ Messages : 90

★ Tronche : G.NA
★ Age : 28
★ Logement : 2666 - NORD avec Shelsea o/
★ Emploi : Mannequin

MessageSujet: Re: Last but not least (Na Yung)   Mer 26 Juin - 15:09

Je ne paraissais pas crédible car on pourrait décerner une fausse attitude, une attitude digne d'une actrice de cinéma rater. Elle est mignonne, j'avais juste envie de lui croquer les joues mais ce n'était pas très approprié. Je rentrais à peine dans le centre commercial, je n'ai pas pu faire le tour des boutiques. J'avais mon après-midi shopping et j'avais ma paye quoi de mieux pour réussir une journée ? J'étais peut-être mannequin mais je n'avais pas un énorme dressing comme on pourrait le croire. Ce qu'on porte ne nous appartiens malheureusement pas. Les mannequins sont l'idéal personnifié. On fait que vendre du rêve et c'est cool. C'est peut-être méchant pour des personnes qui n'auraient pas le même physique, mais il vaut mieux se plaire d'abord que d'essayer de plaire aux autres. J'ai toujours eu l'habitude d'être bien habillé alors même en mode dimanche, j'ai toujours des paillettes autour de moi. Je n'ai fait qu'un avec mon personnage.

Na Yung accepta ma requête, j'étais vraiment contente de pouvoir passer une journée shopping avec une « amie ». Nous avions travaillé ensemble pour une journée, certes. Mais je la considère déjà comme quelqu'un de proche ! Elle ne m'était pas inconnue et j'ai su l'apprécier après une énorme réflexion sur sa personnalité, qui n'était pas du tout exécrable comme je l'aurais pensé. Je glissai mon bras autour du sien et l'emmenai avec moi vers la sortie. Poliment je saluai les vendeuses. Nous commencions à marcher sans dire un mot, car j'étais légèrement occupée à chercher une boutique. J'avais des idées assez précises cependant je voulais passer du temps avec le mannequin.

« Oh ! Une boutique de lingerie, il faut que je me rachète des sous-vêtements. Viens ! »


Je la tirai avec moi, je n'avais pas peur du ridicule car je suis excentrique comme jeune fille et je garde toujours avec moi cette mentalité de gamine. D'ailleurs, Na Yung paraît beaucoup plus vulnérable que sur le podium du défiler. Quand j'attendais mon tour, je la regardais défiler et elle avait une telle prestance. J'étais impressionnée mais jalouse aussi. Je faisais beaucoup d'effort pour paraître bien mais Na Yung... elle n'avait pas l'air d'en faire. C'était comme naturel chez elle. C'est ce qui m'a poussé à la détester.

Nous entrâmes dans la boutique et saluèrent les jeunes vendeuses qui proposèrent tout de suite leur aide. Cependant, je déclinai leur offre car je n'avais pas d'idée précise et que je voulais juste des sous-vêtements. J'en profiterais certainement pour embêter le jeune mannequin avec ses formes. Légèrement tactile, je suis et j'adore ça. Je pourrais même profiter de l'occasion pour la tripoter un peu.

« Dit moi.. Na Yung... c'est ça? Tu as un copain.. si c'est pas indiscret ? Si c'est le cas, je peux te trouver de la bonne lingerie ! »


이유가 뭐가되었건 나 답답해 사랑하는 것 같아
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://last-gift.voila.net/

avatar



★ Pseudo : Sungie / Illo
★ Messages : 136

★ Tronche : f(Krystal)
★ Age : 25
★ Logement : Zone Nord - Appartement 1214. CHERCHE COLOCATAIRE~
★ Emploi : Mannequin et serveuse pour payer son école de mode.

MessageSujet: Re: Last but not least (Na Yung)   Ven 5 Juil - 11:03

Il fallait positiver. Même si je n’étais pas très à l’aise en sa présence, faire les magasins avec Iseul était l’occasion de s’attarder un peu plus longuement sur les magasins du coin. Après tout, la plupart du temps, quand je faisais les magasins, je partais avec une liste de magasins à faire. En faite, à chaque fois que je sortais faire les boutiques, j’avais déjà une idée précise de ce que je vais acheter ou presque. En plus, naturellement, en tant que futur créatrice de mode, je préférais nettement porter des vêtements faits par moi. Et d’ailleurs, plus des trois quarts de mon dressing géant était uniquement composé par ma collection. Au final, les magasins, j’étais plus du genre à les zieuter de loin sans prendre le temps de m’y intéresser. Et qui sait, avec Iseul, j’allais peut-être découvrir des magasins sur lesquels j’avais fait l’impasse. Et puis, c’était l’occasion ou jamais d’apprendre à la connaitre.

Je me laissai donc me sortir du la boutique de luxe après avoir salué les vendeuses. Son bras autour du mien, nous commençâmes à marcher en silence. En fait, j’étais occupé à trouver un sujet de conversation ou une phrase à lui dire. Mais ma bouche un fois ouverte refusait d’émettre le moindre bruit. Alors au bout de plusieurs essais, j’avais finalement abandonné et je l’avais suivi sans un mot. À son interpellation, je tournais vers le magasin de lingerie en question. Je le détaillai des yeux : j’étais déjà passé devant plusieurs fois, mais je croyais pas y être déjà entrée. Je laissai de nouveau Iseul littéralement de tirer dans la boutique. D’un coup, elle me parait beaucoup moins timide que tout à l’heure… Ce qui n’était pas plus mal. Ça en faisait une sur deux qui n’était plus coincé. Elle était même bien plus sociable qu’elle en avait l’air au premier abord.

Je clignai des yeux à sa demande. Un petit ami ? Non. Enfin, non mais oui, elle était amoureuse. Enfin, amoureuse d’un mec qui se tapait toutes les filles, et les mecs soit dite en passant, qu’il trouvait. Sûr, ce n’était pas l’idéal. Mais, bon, fallait vivre avec. Malheureusement, la vie n’était pas toujours tendre et ça, j’avais eu l’occasion de le découvrir de nombreuses fois.

« Ah non, non, je n’ai pas de copain… Mais c’est compliqué… »

Compliqué, c’était le mot. C’était compliqué et douloureux.

« Mais ça ne m’empêche pas d’acheter des jolis sous-vêtements, si ? »

Je fis alors un grand sourire à Iseul avant de commencer à regarder partout autour de moi, histoire de repérer de loin des choses susceptibles de me plaire. Je m’écartai alors de Iseul pour aller me promener dans les rayons de lingerie à la cherche de plusieurs ensemble.


“The reason why I like you? Because you’re that person. You are you. Is there another reason aside from that? I wish I knew that reason because then I think I could find a reason to not like you anymore. If I can’t avoid it, there’s only one thing that I want…that you’ll end up as someone that I can love for a long time without a change of heart. For love that′s breaking our hearts.” — Jun Hee (Reply 1997)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



★ Pseudo : kimmi
★ Messages : 90

★ Tronche : G.NA
★ Age : 28
★ Logement : 2666 - NORD avec Shelsea o/
★ Emploi : Mannequin

MessageSujet: Re: Last but not least (Na Yung)   Dim 14 Juil - 18:21

Compliqué ? Ce n'est pas Facebook là ! Pour moi compliqué c'est une situation bah... compliqué. Compliqué est un statut social, c'est comme si on te demandait « Tu as des amis ? » et que tu réponds « C'est compliqué. ». Dans le sens où tu connais des gens mais tu ne les considères pas comme tes amis ou bien tu traînes avec des gens mais rien de plus c'est des bouches trou. Donc... quoi ?! Elle sort avec un gigolo et elle l'aime tellement qu'elle ne peut pas se l'avouer ? Je n'ai jamais eu de relations amoureuses et j'avoue avoir été un peu traumatisée en plus de l'accident. Depuis, ma nouvelle vie je n'ai jamais eu de relations amoureuses avec une femme. Mais je regarde des dramas donc je m'y connais un petit peu quand même ! Et non, ça ne l'empêche pas d'acheter de beaux sous-vêtements ça pourra même lui servir plus tard. Par exemple, si jamais le soir d'une soirée arrosée elle couche avec un homme. Un homme qui voit une énorme culotte de cheval au sol, il saura que c'est la vôtre et pas celle d'un fantôme ou d'une autre femme. 0 pour la catégorie sexy. Je tapotais l'épaule à la jeune femme pour lui faire parvenir mes ondes positives et lui fit un large sourire !

« Mais oui pas besoin d'être avec quelqu'un pour en acheter, ça te servira pour plus tard. » je lui fis un clin d'oeil « D'ailleurs, j'en suis la preuve ! »

Je m'approchai d'elle et tira mon haut vers elle pour lui montrer mon nouveau soutient gorge que j'ai acheté récemment et lâchai au bout de quelques secondes le bout tiré. Un petit sourire malicieux et je m'en allais dans un petit coin en recherche de sous-vêtements dignes de ce nom. J'avançais d'un pas lent entre les rayons fixant les soutient-gorge suspendu à cintres. Quels couleurs elle aimait ? Quel est son bonnet ? Quel genre d'armature elle porterait ? Une petite idée perverse me traversa l'esprit et si j'allais les toucher pour savoir comment ils étaient ? J'étais vraiment perverse sur ce coup-là. Elle ne connaît pas mon orientation donc pas besoin qu'elle commence à avoir peur et de toute façon elle est dans une situation amoureuse compliquée j'en déduis qu'elle n'est pas libre dans tous les cas. Je ne suis pas une briseuse de couple, non plus.

Je ne devais pas faire une approche aussi brusque, elle risque de s'évanouir ou de me frapper. Et Dieu sait que j'ai passé pas mal de jours à l'hôpital et que j'ai la phobie des voitures. Je pris plusieurs soutient-gorge qui me passèrent sous la main, de différentes tailles et de différentes structures. J'étais blindée de soutien-gorge qu'une vendeuse se proposa pour me les tenir mais refusait car elle n'aimait pas ça. Son boulot c'était de nous conseiller, d'encaisser et d'être là quand on a un problème. Ce n'était pas un panier ambulant. Oh ! Une Na Yung en vue. Je trottinais vers elle et passai derrière la jeune femme, j'entourais son buste de mes bras et posai le soutient gorge sur sa poitrine. Je maintenais ses deux seins avec mes deux petites mains pour que les bonnets épousent ses formes. 

« Oh celui-là à l'air très bien, t'en penses quoi ? »


이유가 뭐가되었건 나 답답해 사랑하는 것 같아
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://last-gift.voila.net/

avatar



★ Pseudo : Sungie / Illo
★ Messages : 136

★ Tronche : f(Krystal)
★ Age : 25
★ Logement : Zone Nord - Appartement 1214. CHERCHE COLOCATAIRE~
★ Emploi : Mannequin et serveuse pour payer son école de mode.

MessageSujet: Re: Last but not least (Na Yung)   Mar 23 Juil - 13:01

Ce sourire n’était qu’une façade, une façon de me voiler la face. Peut-être que c’était une façon de positiver sur la situation. En soit, le problème ne venait que de moi. Quel idée de tomber amoureuse d’un mec pareil ? Et juste après une nuit. Une nuit de rêve, mais c’était juste une nuit. J’étais tombée amoureuse en une nuit, un peu pitoyable, non ? Depuis mon corps souffrait le martyre, les larmes me tuaient les yeux, mon cœur saignait. Et j’essayais bien tant que mal de positiver en me disant que j’allais oublier cet amour. Mais plus le temps passait plus j’en doutais. Aujourd’hui était encore la preuve que je n’allais pas oublier de si tôt cette histoire, il avait suffit que j’évoque à peine Aeon pour que je sente mal. Mais en soit, je vivais vraiment une situation compliqué, non ? Compliqué, c’était le mot le plus approprié pour décrire mon histoire d’ « amour », si on pouvait appeler ça comme ça… Et puis, en faite… À quoi, ça me servirait d’acheter des jolis sous-vêtements ? Je ne sortais que très peu, et d’ailleurs, j’aimais de mon plein grès. Et les seules fois où je sortais, il n’arrivait toujours des choses que je regrettais ensuite, comme d’avoir coucher avec Aeon. Alors depuis, je sortais de moins en moins. Je restais dans mon canapé avec mon chat et mon pot de glace à imaginer celui que j’aimais embrasser, ou plus, des inconnus.

Je secouais la tête pour ne plus y penser quand j’entendis la voix de Iseul. Je reculai d’un pas quand elle tira son haut pour me montrer son soutien-gorge. Pas que j’étais très pudique, mais sur le coup, je m’y attendais pas et ça m’avait surprise. Je détournais rapidement les yeux, mal à l’aise. Je l’entendis alors s’éloigner. Je commençais alors à longer les allées de sous-vêtements regardant ceux qui pourraient me plaire, mais le cœur n’y était pas. J’observais les coloris, les matières sans grand intérêt. Je jetai un coup d’œil à Iseul et je la vis prendre une multitude de soutien-gorge tous différents que ce soit par leur taille ou leur design. Je haussai un sourcil me demandant ce qu’elle faisait puis je sourirai finalement me disant qu’au moins, elle se donnait à fond pour trouver quelque chose qui lui plaisait contrairement à moi. Je soupirai en recommençant à marcher dans les rayons.

J’errais littéralement quand je sentis deux bras m’entourer. Je devinai sans mal que c’était Iseul. Je sursautai violement en sentant ses deux se poser sur ma poitrine. Je virai au rouge piment en baissant mon regard vers mon buste. Je me trouvais dans une situation gênante, très gênante. Iseul avait des deux mains sur mes seins pour tester un soutien-gorge. Je mis quelques secondes pour réagir et je m’écartai doucement toujours rouge d’embarras. Je m’osai même pas la regarder dans les yeux. J’attrapai timidement le soutien-gorge en question. Je vérifiai la taille.

« Il sera un peu trop petit… »

J’avouai cette phrase à demi-mots, d’un voix particulièrement basse et hésitante, encore horriblement gênée.


“The reason why I like you? Because you’re that person. You are you. Is there another reason aside from that? I wish I knew that reason because then I think I could find a reason to not like you anymore. If I can’t avoid it, there’s only one thing that I want…that you’ll end up as someone that I can love for a long time without a change of heart. For love that′s breaking our hearts.” — Jun Hee (Reply 1997)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



★ Pseudo : kimmi
★ Messages : 90

★ Tronche : G.NA
★ Age : 28
★ Logement : 2666 - NORD avec Shelsea o/
★ Emploi : Mannequin

MessageSujet: Re: Last but not least (Na Yung)   Lun 5 Aoû - 10:35

    J'ai toujours été introverti comme cela et les gens étaient embarrassés de moi ou bien le supporte tant bien que mal. Je n'ai que faire de l'opinion des autres sur ce sujet. Je suis comme je suis et je m'apprécie. S'il était trop petit ce soutien-gorge alors ce serait une taille supérieure alors. Bon ça dépend s'il y a de la mousse ou non. Le choix de soutien-gorge n'est pas aussi facile qu'on le pense il fallait que ça soit la bonne taille et il fallait faire attention au choix de la mousse. S'il y en a trop ça peut les faire pendre un peu plus tard. C'est toute une étude et une prévention. Je ne savais pas quel genre de soutien gorge elle aimait, ni sa couleur préférée ni les motifs qu'elle aime. J'ai réussi à maquiller mes sentiments vis-à-vis d'elle, je ne la déteste plus et je ne la traite plus comme une rivale. Et nous entendons très bien, je me montre très ouverte aux premières rencontres et aux potentielles amies comme toujours. Je retourne au rayon de départ et repose les sélections qui ne correspondent pas. Les plus petits et ceux qui n'ont pas la bonne structure, j'en ai bien sûr profiter pour tâtonner sa poitrine et son soutien gorge par la bonne occasion. Un soutien gorge simple je pense et une couleur simple, je ne pense pas qu'elle porte de fantaisies en permanence. J'aime bien porter de jolis sous-vêtements ça donne un peu de gaieté dans la journée. Personne ne voit certes, mais moi je le sais ! On peut très bien en profiter pour les montrer aux autres comme je venais de faire.

    J'explore les différents rayons à la recherche des soutient gorge parfait. Un noir, un blanc, un noir à dentelle et trouve un joli ensemble plutôt sauvage. Quand, je l'ai pris en main un léger mal de tête fit son apparition. Pourquoi tout d'un coup ? J'ai failli perdre l'équilibre car je voyais plutôt flou et mon mal de tête me vidait de mon énergie. Je repris mes esprits avant de m'évanouir. Je le pris tout de suite et me dirigea vers Nayung. Le sourire aux lèvres je trottinais comme une enfant qui voulait offrir quelque chose à sa mère.

    « Regarde ce que j'ai trouvé ! »

    C'était la bonne taille pour que je puisse l'essayer. J'attrapai la main de mon interlocuteur et l'emmenai en cabine d'essayage. Un peu forcé certes, mais ma partenaire a l'air si embarrassé. Après tout, elle ne doit pas avoir l'habitude de l'image excentrique de ma personne. J'étais tellement excitée de l'essayer que j'ai omis de donner ma sélection à Na Yung. J'entrai dans la cabine pour enfiler le joli ensemble. Je me sentais bizarre dans l'ensemble, comme si j'étais familière à la texture et le motif. On dirait qu'il m'appartenait, l'horrible migraine se fit de nouveau. Mais il était beaucoup plus fort, j'avais l'impression qu'on me charcutait la tête avec un couteau. Je sortis de la cabine pour chercher de l'aide. Je me fatiguais de plus en plus, je perdis d'ailleurs l'équilibre et m'évanouis, embrassant le sol.

    Je vis l'ensemble dans le miroir, je relevais la tête et j'étais dans mon ensemble. J'avais l'air beaucoup plus jeune puisque c'était un peu avant l'accident. Puis plus rien... une vision floue des événements. C'était un fragment de ma mémoire retrouver. C'est d'ailleurs la première fois que ça m'arrive.


이유가 뭐가되었건 나 답답해 사랑하는 것 같아
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://last-gift.voila.net/

avatar



★ Pseudo : Sungie / Illo
★ Messages : 136

★ Tronche : f(Krystal)
★ Age : 25
★ Logement : Zone Nord - Appartement 1214. CHERCHE COLOCATAIRE~
★ Emploi : Mannequin et serveuse pour payer son école de mode.

MessageSujet: Re: Last but not least (Na Yung)   Mer 14 Aoû - 12:56

Iseul n’avait pas l’air d’avoir senti mon malaise ou alors elle préférait ne pas en tenir compte. Et c’était tant mieux pour nous, je n’avais pas envie de passer le reste de la journée sans avoir une conversation avec elle. Et si elle, elle était détendu cela me permettrait de l’être à mon tour au bout d’un moment ou un autre. Je me maudissais intérieurement d’être aussi introvertie. Même si en général, je m’entendais avec tout le monde, je n’étais pas le genre à aller vers les gens mais à attendre qu’ils viennent vers moi. Et heureusement, Iseul me donnait l’impression de venir vers moi. Et mieux encore, elle semblait insister pour entrer dans ma bulle. Et j’avais beau être très protectrice envers mon petit monde, à ne pas se décourager et à revenir toujours à l’attaque, Iseul finirait par briser ma coquille de protection et à me découvrir entièrement. Je souriais à cette pensée, en fait, je commençais à beaucoup l’apprécier cette demoiselle. D’ailleurs, celle-ci disparut de nouveau dans les rayons avec ses sous-vêtements à la main. Et moi, je retournais flâner dans les allées avec un peu plus de gaieté qu’auparavant. Je parcourais les rayons et cherchais avec conviction l’ensemble qui ferait mon bonheur. Quelques instants plus tard, je tombais sur un superbe ensemble vert émeraude qui m’inspirait des milliers de tenue à créer. Je le fixais intensément en m’imaginant les matières qui les mettraient en valeurs. Je souriais grandement en choisissant ma taille.

Je me retournais vivement vers Iseul mon ensemble à la main. Je n’eus même pas le temps de voir ce qu’elle avait fini et encore moins de lui monter ce que j’avais dans la main, que je me faisais déjà traîner jusqu’aux cabines d’essayage par la main. J’étais quelque peu gênée de ce contacte n’essayant pas trop l’habitude des contactes physiques mais je le me tirer sans rien dire. Elle me fourra les sous-vêtements dans les bras et entra avec un petit ensemble dans la cabine. J’attendis patienment à l’extérieur en repensant aux tenues que je dessinerais en rentrant. Cet ensemble émeraude m’avait donné un plein  d’idée et j’en étais plutôt contente.  Je souriais heureuse avant de voir Iseul sortir en catastrophe de la cabine en titubant. Je la vis tomber au sol, j’étais incapable de bouger tant le choque était grand. Je mis quelques instants à réagir et je me précipitais à ces côtés.

« Unnie ! »

Sous la panique, je sentais les larmes me montaient. Je m’accroupissais à côté d’elle et je la secouais légèrement. Je me sentais aussi inutile que le jour de mon accident, le jour où mon père, que je n’ai pas pu aider, est mort sous mes yeux. Tellement paniquée et les larmes coulant à présent sur mes joues, je relevais la tête vers les gens qui nous regardaient sans bouger leur criant d’appeler un ambulance. Je vis une vendeuse courir à ma demande alors que je rebaissais les yeux vers Iseul. Je lui prenais la main et je la serrais fortement en priant pour que l’ambulance arrive le plus vite possible.

Spoiler:
 


“The reason why I like you? Because you’re that person. You are you. Is there another reason aside from that? I wish I knew that reason because then I think I could find a reason to not like you anymore. If I can’t avoid it, there’s only one thing that I want…that you’ll end up as someone that I can love for a long time without a change of heart. For love that′s breaking our hearts.” — Jun Hee (Reply 1997)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Last but not least (Na Yung)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Last but not least (Na Yung)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLACKOUT ::  :: Zone Centrale :: Pink Opal Market-