AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 i don't like hasards.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage

avatar



★ Messages : 379

★ Tronche : kim jong in. (kai).
★ Age : 25
★ Logement : en colocation avec deux nanas & un mâle, zone sud appartement 8510.
★ Emploi : barman + étudiant en droit.

MessageSujet: i don't like hasards.    Sam 25 Mai - 1:51

it's always the fucking same ; hasards.
Tu le fixes avec de gros yeux. Il part, là, vraiment ? Alors, quoi ? Tu l'as vexé rien qu'avec quelques mots ?Ah. D'accord. Ok. Très bien. Qu'il ne revienne pas, alors ! Il ferme la porte en la claquant, après un horrible ... fillette. Tu soupires et tu enfouis ta tête dans ton oreiller. Toi qui croyais bien faire.

▲ 1 WEEK PASSED.

Si tu l'avais bien digéré ? Ah, elle était bonne, celle-là. Tu faisais tout pour l'éviter, le nain grincheux. Tout. Mais quand je dis tout, c'est tout. Tu te levais une heure plus tôt pour partir avant eux, tu fermais ta porte à clé, tu prenais le soin de ne pas prendre les mêmes chemins que lui, et surtout ; tu n'allais plus en boîte. Autant dire que tu passais tes nuits à t'ennuyer devant ton ordinateur. Mais tu le vivais mieux que prévu. Tu soupires, débloquant l'écran de ton portable. Tu t'ennuis. Encore et encore. Tu marches dans les rues de la zone centrale. Tu passais tes journées à te balader, sinon. Tu masses ta nuque, soupirant de plus belle. La boîte te manque, tout te manque. Mais t'iras pas voir le nain grincheux pour ça, non. Pour toi, c'était lui le fautif. Pas toi. Surtout le truc sur tes hormones, là. T'étais blessé. Tu t'arrêtes net. Un message ! Tu te dépêches de le lire. Un ami. Cool. Il veut que tu fasses deux trios courses pour lui, vu qu'il est malade. « .. C'est marqué bonniche, sur mon front, connard ? Aish. » Tu souris. T'as trouvé ton activité ! Même si il te prend pour une bonniche, tant pis. Tu t'en fous. Tu peux t'occuper un minimum. Alors tu marches, tout content, tout joyeux, jusqu'au Pin Opal Market. Tu vas dans le magasin de nourriture, disons ça comme ça, et tu te balades un peu partout. Tu prends un panier et tu t'arrêtes vers le rayon fruits. Tu prends deux trois trucs, t'amusant avec les bananes, appuyant sur les tâches marrons histoire de faire chier le prochain heureux qui passera par là. Tu vas finalement vers le rayon des yaourts, et tu t'accroupis. Tu prends que tes trucs sucrés et pas très bon pour la santé. Il t'en voudra pas. Tu prends quelques canettes de bière. Il t'en voudra pas non plus ! Tu vas finalement vers les féculents, et là, c'est la fête. Tu prends de tout. Pattes, riz .. nouille. Bon, tu prends juste ça. Tu fixes ton panier en marchant et tu percutes quelqu'un. Et paf. Tu fais tout tomber. Bien ta veine. Tu masses ta nuque et tu fixes le saligaud qui t'a fait ça. Et bim. Superbe surprise ! Superbe hasard ! Hyun Sook est en face de toi ! Tu lui lances un regard à la limite du meurtrier, et tu lui donnes un léger coup de pieds dans le genou. « T'es réellement chiant, comme mec. » Tu le craches. Tu lui en veux toujours. Tout ça, c'était à cause de lui, dan ta tête. Juste à cause de lui. « Ramasse. J'ai mal au dos, figure-toi. » Tu donnes une tapette sur son épaule, lui lançant un autre regard pas très heureux. « Magne-toi, j'ai pas envie de t'avoir comme vis-à-vis plus de cinq secondes. Dépêche, nain grincheux. » Comme si vous ne vous étiez jamais entendus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



★ Pseudo : Loliwion
★ Messages : 441

★ Tronche : Luhan
★ Age : 25
★ Logement : Résidence 8510 -SUD- avec trois coloc'
★ Emploi : Etudiant en art appliqué

MessageSujet: Re: i don't like hasards.    Sam 25 Mai - 10:47

    Une semaine avait passé depuis leur « léger » incident. Il ne savait pas s’il l’avait vraiment bien vécue cette semaine. Parce que dans tous les cas c’était bizarre. Il s’évitait d’habitude, enfin, disons plutôt qu’ils n’étaient pas collés ensemble à la maison. Mais là, c’était aller bien plus loin que « juste ne pas se coller ». Hyun Sook avait essayé de faire en sorte de ne pas voir la moindre boucle brune, pas même son orteil. Non. Pas même ses poils des fesses, rien. Il ne voulait pas le voir et il avait réussi à ne pas le croiser une seule fois. Heureusement que Mun Ho faisait de même, ça leur arrangeait les choses. Le brun devait sûrement avoir la haine. Le rouquin n’était pas moins bien loti. Il ne savait pas comment il allait réagir de toute façon, si jamais il croisait ce Im Mun Ho. Il ne savait pas et il ne voulait pas savoir. De toute évidence ça ne pouvait pas « bien » se passer. Mais heureusement, les filles lui avait demandé d’aller faire les courses. Pas les grandes courses, juste une petite course d’appoint. Il prit la corvée avec le plus grand plaisir et sorti de la maison. Si Mun Ho était encore enfermé dans sa chambre comme un gros asociale, alors ça lui permettrait ne pas le croiser une fois de plus. Toute idée était bonne à prendre. Ce qui l’énervait le plus c’est que pendant cette semaine il n’avait pas cessé de penser à lui en voulait l’éviter. Il voulait juste ne plus y penser, mais ça ne semblai pas encore possible. Cette tête de cochon là. Il secoua la tête. Là il n’avait aucune raison de penser à lui. C’était sûrement la première fois qu’il était heureux d’aller faire les courses. Il regarda distraitement sa liste de course en entrant dans le magasin. Il n’y avait que trois trucs à prendre. Il soupira. Il allait se faire un plaisir de rallonger un peu la liste. Tant pis pour le budget ! Premièrement les pâtes. Les filles avaient été catégoriques sur ça. S’il n’en ramenait pas, autant ne pas rentrer. Elles étaient dingues. Alors qu’il cherchait joyeusement ses nouilles, quelqu’un vint le percuter sans même un pardon. Il releva sa tête. Quelle bonne surprise. Im Mun Ho. Ici. Il n’aurait pas dû accepter la corvée si facilement. Il se prit un coup de pied dans le genou et grimaça. Quoi, alors il utilisait la violence maintenant ? C’était la meilleure celle là. Mais il encaissa simplement le coup, ne pas l’énerver. Sinon ça allait encore partir en couille. Ouais … C’était déjà le cas en fait. Lui chiant ? Jésus Marie Joseph, c’était l’hôpital qui se foutait de la charité. Il le regarda avec de gros et grands yeux. Bien. Au moins ça annonçait rapidement la couleur.
    « En quoi ça me concerne ? Si tu regardais où tu mettais tes pieds t’aurai pas fait tomber toute la cargaison … Bizarre pourtant, de la part de quelqu’un qui prend toujours si bien en main … »
    Petit sous-entendu au passage. Il repoussa immédiatement sa main de son épaule. Aucune chance que Hyun Sook ramasse ses affaires à lui. Il n’était pas son esclave, il ne lui devait rien. Si vraiment il avait regardé où il mettait les pieds, il aurait évité ça. Les courses s’annonçaient déjà bien plus longue que la normale. Il fallait vraiment qu’il tombe sur un mec pareil.
    « T’attends quoi pour les ramasser alors ? Dépêche, les cinq secondes sont passées, Im Mun Ho. »
    Il avait dit son prénom avec un ton de dégoût. Pour le coup, il le dégoûtait ouais. Leur relation avait vraiment évolué trop vite. Et trop mal. Si seulement le brun pouvait faire un effort, tout serait plus simple. Mais non, Monsieur et sa fierté. Il pouvait toujours attendre le Hyun Sook pour des excuses. Rassurons-nous, il n’attendait rien du tout de la part de l’autre. Il mit sa main sur le torse de l’autre et le repoussa pour pouvoir passer. Au passage il donna un coup de pied dans le premier paquet qui passait près de son pied.
    « T’encombres le passage … »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



★ Messages : 379

★ Tronche : kim jong in. (kai).
★ Age : 25
★ Logement : en colocation avec deux nanas & un mâle, zone sud appartement 8510.
★ Emploi : barman + étudiant en droit.

MessageSujet: Re: i don't like hasards.    Sam 25 Mai - 11:30

Tu le regardais avec un air interdit. Comment osait-il ? Vraiment. Comment ? Comment osait-il réellement faire un sous entendu ? Encore, il n'avait pas relevé quand il avait repoussé sa main, mais là. Là. Non, ça ne passerait pas. Autant jouer à son jeu, mh ? Mais t'avais rien à dire. T'étais trop agacé pour penser à autre chose. Toi qui l'avais évité pendant une semaine. Tu croyais y être arrivé, mais non. « Sale pute. » C'était tout ce que tu pouvais dire ?! « Peur d'un tout petit orage, mh ? Pauvre chose. Ce n'était pas sans te déplaire, que je prenne bien en main. » .. Et voilà, tu es devenue Mun Ho l'illogique. Bordel. Tu arques un sourcil et tu lâches un soupir. Im Mun Ho ? Dit comme ça ? Il pensait sérieusement qu'il avait droit de dire ton nom de cette manière ? Qu'est-ce que tu devais dire, toi ? Hein ? Tu plantes tes ongles dans ta main. Il ne t'a jamais vu agacé, hein ? Mais il va réellement le sentir passer. Tu fixes sa main qui te pousse. Alors ça, c'est le toupet. Tu l'attrapes par le col et tu le colles contre le rayon de nouilles. « Redis encore une fois mon nom, et je m'occupe de ton engin. Dommage, une pute sans ça, ah. Tu vas devoir perdre ton travail si tôt, pauvre chose. » Tu le rapproches de toi pour mieux le plaquer. Tu te débrouilles pour appuyer ton corps sur le sien, de manière à l'immobiliser. « Tu crois que ça me fait plaisir de voir ta putain de tronche là ? Mh ? Alors tu vas ramasser tout ce que tu as fait tomber, sinon je te jure que ta jolie petite gueule va le sentir passer. » Tu lâches son col et tu fais glisser tout ce qui est à terre à ses pieds. Tu lui lances un regard haineux, avant de t'étirer. Tu prends ton téléphone et tu appelles ton ami. « Hi, t'es pas crevant ? Tu peux attendre un peu ? Mh .. Ouais, petit gros problème. Ouais, compte plus sur moi pour faire ta bonniche, crevard. Retourne dans ton lit, je me débrouille pour venir dans une demi heure. Le temps de me débarrasser du « problème » Tu lances un regard sur Hyun Sook et tu raccroches, soupirant. Tu ranges ton téléphone dans ta poche, et tu prends appuie sur le rayon de nouilles. « Tu vas être chiant comme ça longtemps, hein ? Je vais demander à ce qu'on t'expulse. Non, mieux. Si jamais je revois ton minois encore une fois, je ruinerai toute ta vie sociale. T'es vraiment un casse couille, toi. » Trouvé ! Tu lances un sourire sarcastique. « Je me demande si tu n'as pas honte d'avoir touché cet endroit particulier. Oh, peut-être pas. Après tout, tu dois être habitué, mh ? Suceur. » Oh dieu. C'est de l'envoyé en pleine face, ça ! Tu mets tes mains dans tes poches et tu bâilles. « Bon, tu te magnes là ? J'ai d'autres rayons à aller voir, moi. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



★ Pseudo : Loliwion
★ Messages : 441

★ Tronche : Luhan
★ Age : 25
★ Logement : Résidence 8510 -SUD- avec trois coloc'
★ Emploi : Etudiant en art appliqué

MessageSujet: Re: i don't like hasards.    Sam 25 Mai - 16:58

    Il encaissa durement les insultes de l’autre. Sale pute. Il se l’était pris de plein fouet celui-là. Il ne s’attendait sûrement pas à autant de méchanceté. Alors c’était ça le vrai Im Mun Ho. Il y allait vraiment fort. Hyun Sook ne pensait quand même pas avoir mérité toute cette haine. Ils n’avaient fait que coucher ensemble, et le rouquin avait simplement voulu garder ça pour lui. Ca ne valait pas toutes ces mauvaises paroles. Enfin, Mun Ho devait croire que si. Alors il comptait utiliser les faiblesses qu’il lui avait révélées lors de cette nuit ? S’il voulait jouer à ça, Hyun Sook avait quelque chose d’assez gros en tête, parce que cette photo de la mignonne petite Mun Ho il ne l’avait pas oublié. Il ne le lâchait pas des yeux, le défiant autant que possible. Rapidement, sans comprendre, il fut plaqué contre les rayons par le brun. Un hoquet de surprise était sorti mais il ne le supplierait pas de le laisser partir. Parce que ce Hyun Sook avait déserté à partir du moment où il avait croisé le regard de l’autre. Les gens qui passaient dans ce rayon là les regardaient perplexe. Il y avait de quoi.
    « Ah ouais ? J’suis une pute ? Je peux savoir où est l’argent que tu me dois ? Parce que ton engin à toi a bien été satisfait du boulot … »
    Au fond de lui, il avait carrément les boules. Une partie de lui lui disait de lâcher l’affaire, de ramasser les affaires du brun et de rentrer tranquillement après fait ce qu’il avait à faire. Mais il y avait cette autre partie qui lui disait de tenir tête, parce que ce que l’autre lui disait était inacceptable. Bien évidemment, le côté raisonnable restait tranquillement en retrait. Il n’était pas encore temps de lâcher prise. Il savait qu’il risquait de s’en prendre une à tout moment. Mais il avait encore quelques trucs à lui dire, à cette fillette mal éduquée. Il fourra ses mains dans ses poches pendant que l’autre était au téléphone, histoire de bien lui dire qu’il pouvait toujours aller se faire voir pour qu’il se baisse et ramasse toutes ses conneries. C’était qui le vrai « problème » dans l’histoire, hein ? Rictus.
    « De la part du suceur lui-même, j’ai presque envie de rire. Je crois que t’inverse les rôles ma petite. »
    Il avait ce sourire mesquin au coin des lèvres, mais il savait qu’il ne le garderait pas longtemps. Il resta là, planté en face de lui à le regarder, bien décidé à ne pas céder à ses caprices de gamine. Il repoussa doucement du pied les courses de l’autre vers lui. Un signe de tête dédaigneux accompagna les paroles du rouquin.
    « Je crois que tes affaires t’attendent mon grand. J’ai d’autre chose à foutre que de m’amuser avec toi, mh ? Arrête de faire ton grand et retourne voir ta mère, ça me ferait plaisir. »
    Il détourna tout simplement son attention de lui et chercha ce pour quoi il était venu. Pour éviter le conflit il valait mieux faire comme si Mun Ho n’était pas là. Il pensait vraiment que c’était une bonne solution.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



★ Messages : 379

★ Tronche : kim jong in. (kai).
★ Age : 25
★ Logement : en colocation avec deux nanas & un mâle, zone sud appartement 8510.
★ Emploi : barman + étudiant en droit.

MessageSujet: Re: i don't like hasards.    Sam 25 Mai - 17:14

Tu ouvres ta bouche en un gros 'o". Quoi ? Pardon ? Il se rend compte que tu es plus qu'agacé, là ? Que c'est pire que la dernière fois ? Il veut de l'argent ? Très bien. Tu sors ton porte monnaie et tu lui donnes deux, trois billets. Tu les fourres dans ses poches et lâches un rictus. « Content ? Tu veux plus peut-être ? J'ai pas été totalement satisfait, vois-tu. J'ai déjà trouvé mieux sur un trottoir. » Mensonge. T'es jamais allé voir une pute. Oh non. Tu détestais ces personnes. Mais bon, autant faire comme si c'était le cas. Après tout. Tu ranges ton porte monnaie. Tu le lâches finalement et retourne au téléphone, pour finalement le traiter de suceur. Adieu le minimum de courtoisie qu'il te restait sur le coup. Tu arques un sourcil. Le suceur lui-même ? Bordel. Ma petite ? Putain. Tu rageais intérieurement. Surtout, calme-toi, hein. Tu dois te contrôler un minimum. « C'était pas pour te déplaire, non ? » Comme si ça pouvait l'atteindre. Tu fixes tes courses qui glissent au sol, un sourire amusé. Bon sang. Tu soupires et tu le fixes, interdit. Tu aurais mieux fait de te taire. Pourquoi tu lui as parlé de tout ça ? Pourquoi t'as été gentil ? Pourquoi tu l'as apprécié pendant un instant ? Ce type était la pire des putes, en fait. Tu n'imaginais même pas le fait que des mots comme ça puissent sortir de sa bouche. Mais non. Tu te trompes toujours question apparences, on dirait. Tu le fixes avec un regard d'assassin, pendant qu'il fouine dans le rayon. Très bien. Il veut jouer à ça ? Ok. Tu t'accroupis et tu ramasses tes affaires, soupirant. On dirait la petite fille aux allumettes. Mais tu les ramasses pas pour partir, non. Maintenant qu'il t'a fait saoulé, il va devoir te supporter jusqu'à ce que tu aies tes excuses ou un autre truc. Tu te redresses et tu prends une banane. Tu paieras pour celle-la. Tu la jettes en l'air, la rattrapant dans ta mains. Tu souris et tu lui envoies en pleine face. En fait, tu visais son derrière mais bon. Tu renverses ton panier par terre. « Bon, tu vas arrêter de faire ta mijaurée Hyunette et tu vas magner ton cul de salope pour ramasser tout ça, mh ? La prochaine fois, c'est une banane que tu vas sucer. » Woah, t'es hard, là. Tu lances un sourire satisfait face à tout ce que tu dis, et tu te retournes quand tu sens une tape sur l'épaule. Un employé. Tu arques un sourcil. « Excusez-moi, mais si vous pouviez vous disputer ailleurs, vous perturbez les clients, monsieur. » Woh, c'est la meilleure de l'année, celle-là. Tu souris et tu le pousses doucement. « Retourne travailler, mec. Une famille à nourrir, je suppose ? Je règle mon affaire rapidos, éloigne les enfants. » Trop agacé pour vouvoyer. L'autre ouvre la bouche mais la referme directement face à ton regard noir, et il se casse. Tu te donnes environs vingt minutes avant d'avoir le directeur ou tu ne sais quoi sur le dos. Vingt minutes pour lui faire regretter tout ce qu'il s'est passé la semaine dernière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



★ Pseudo : Loliwion
★ Messages : 441

★ Tronche : Luhan
★ Age : 25
★ Logement : Résidence 8510 -SUD- avec trois coloc'
★ Emploi : Etudiant en art appliqué

MessageSujet: Re: i don't like hasards.    Sam 25 Mai - 18:02

    Il serrait les dents. Non ça n’avait pas été pour lui déplaire. Mun Ho aussi avait apprécié. Il l’avait cru en tout cas. Non, il en était certain, on peut pas simuler autant. Il secoua un peu la tête. Il ne voulait pas repenser à cette nuit-là. Parce qu’il avait été faible. Trop faible. Il savait qu’il n’aurait jamais du aller si loin. Une leçon qu’il retiendra. Ne pas coucher avec Im Mun Ho si vous vivez sous le même toit et que vous tenez un tant soit peu à votre fierté. Jamais ! Il se concentra sur les pâtes. C’était mieux. Plus facile à gérer aussi. Mais il en fut rapidement distrait à cause d’une banane qu’il venait de se prendre en pleine face. Il lâcha des jurons pas très jolis à entendre et se retourna furax vers le brun qui était fier de lui. Y’avait pas de quoi. Il allait lui répondre quelque chose de sanglant – ou pas, il n’avait en fait pas la moindre idée de quoi lui répondre – mais un employé le sauva un peu de cette honte. Il sourit. Il valait mieux éloigner les enfants oui, avec un mec bourré d’hormones incontrôlables comme Mun Ho, il valait mieux prendre des précautions.
    « Y’a vraiment des gens sans gêne c’est fou … »
    Réplique destiné au brun. Il préférait agir comme s’il ne le connaissait pas. Il ne voulait pas être mêlé à ses histoires et à son comportement incroyablement irritant. Il attrapa deux paquets de pâtes et retourna vers le brun. Il se mit au niveau de son épaule. Il préférait ça que d’avoir encore à affronter son regard de tueur.
    « Arrête ton cinéma maintenant Mun Ho. Je ramasserai pas tes affaires. Je suis pas ton esclave. Y’a quelque chose que tu comprends pas là-dedans ? »
    Il ria doucement à son oreille. Hyun Sook était devenu un autre homme. Il était blessé, vexé et extrêmement énervé. Même pas sûr qu’il lui reste un minimum de jugeote. Il allait sûrement continuer à parler comme ça au brun pendant quelques temps, le temps que toute cette rage cesse. Il espérait juste que Mun Ho ne le frappe pas, parce que là, ça serait la honte de sa vie. Lui et la baston ça fait 80. Il ne sait pas du tout se battre. Il se ferait juste complètement défoncé par l’autre. Mais il n’irait pas jusque là hein ? Il poussa son épaule en passant pour aller à un autre rayon chercher des biscuits. Il fallait qu’il se refasse un autre stock, étant donné que ce bouffi de Mun Ho avait tout mangé l’autre soir. Ah ! Pourquoi fallait-il que tout revienne à lui ? Il en devenait fou. Il voulait juste arrêter d’y penser, faire comme si rien ne c’était passé. Mais ça semblait impossible. Il se retrouva face à l’employé de plus tôt.
    « Désolé … Il ne sait pas du tout se comporter en société. Le pauvre … Pathétique. »
    Bien sûr qu’il l’avait dit assez fort pour que le brun l’entende. Pauvre fou. Oui, sûrement. Peu importe. Il tourna rapidement la tête pour jeter un coup d’œil à Mun Ho et il continua sa route. Certain que ce n’était pas encore terminé cette histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



★ Messages : 379

★ Tronche : kim jong in. (kai).
★ Age : 25
★ Logement : en colocation avec deux nanas & un mâle, zone sud appartement 8510.
★ Emploi : barman + étudiant en droit.

MessageSujet: Re: i don't like hasards.    Sam 25 Mai - 19:10

Tu rageais. Tu fulminais. T'explosais. Tu supportais plus. Ce type. Ce mec. Comment osait-il ? Comment ? Tu le fixais avec un air choqué. T'étais agacé. Tué. Mourant. Mort. Tu grinces des dents à son commentaire. Comment. Comment osait-il ? Vraiment. Sérieusement. Tu le fixais avec un regard tueur. Ce type t'insupportait. Autant la semaine dernière t'avais passé un bon moment, autant là il t'insupportait. Tu ne bougeais plus, supportant le regard des autres. Pourquoi ? Il était obligé de t'humilier autant ? Il se sentait .. contraint de faire ça ? Tu racles ta gorge et soupires. Tu te sens si contrarié et si agacé. Tu vas le frapper. Vraiment. Réellement. Tu soupires de nouveau, et tu te retournes. Tu as beaucoup mieux. Tu fouilles dans les rayons, laissant tes courses dispersées vers celui des nouilles. Tu vas pas le frapper, non. Tu vas l'humilier avec toi. Si tu tombes, il tombe. Tu lui laisses pas le choix. Tu le retrouves finalement, entend ce qu'il te dit. Pathétique ? Ah. Il te fait bien rire. D'ailleurs, tu lâches un léger rire, le suivant. Il croit qu'il va t'échapper ? Tu le suis rapidement, et tu l'attrapes par le bras. Jamais tu le laisseras en paix, maintenant. Tu le plaques contre le premier mur que tu trouves, et tu souris. « Tu vas mourir de honte dans deux secondes, ma pute. » Tu ricanes et tu l'attrapes par le col. Et tu colles tes lèvres sur les siennes. Lèvres que tu bouges rapidement, usant de toute la force que tu possèdes pour le stopper lorsque TOI tu le voudras. Tu y vas pas doucement, et tu lui bouffes presque la lèvre inférieure. Tu le frappes pas, non. Tu frappes sa lèvre. Tu la mords, passant ta langue dessus, et finalement, tu stoppes tout. Tu te décolles de lui, reprenant ton souffle. Tu frottes tes lèvres et tu donnes un coup, histoire de le plaquer de nouveau contre le mur. Tu approches son visage du tien. « T'es réellement dégoûtant. Vraiment. » Tu le lâches et tu frottes encore tes lèvres. Non pas que t'as pas aimé ça .. non. Mais hors de question de se montrer gentil. Tu le hais. Tu le détestes. Tu ne peux plus le vouloir dans ton lit, non. Tu le veux à la morgue, là. Tu frottes tes mains sur tes cuisses et tu lui tournes dos. Tu t'accroupis et tu prends un truc au hasard : une tablette de chocolat. Bon, ton pote malade fera avec ! Tu soupires et tu tapotes la tablette contre ta cuisse. « Comment j'ai bien pu vouloir coucher avec ce truc. Bon dieu. » Tu secoues ta tête et tu prends ton téléphone. Tu vas l'appeler toujours, ton ami. Et tu fais comme si Hyun Sook n'était plus là. « YAH ! Mec, t'aimes le chocolat ? Prépare de quoi me faire un gâteau. J'm'en fiche ! Lève-toi et prépare la farine et compagnie. T'en as pas ? Putain, mais t'es casse brune. Tu me rendras mon argent ! » Et tu lances un regard à Hyun Sook. « Je viens déjà de nourrir une pute, là. Oh, je t'emmerde ! » Et tu raccroches, offrant un sourire à Hyun Sook. Connard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



★ Pseudo : Loliwion
★ Messages : 441

★ Tronche : Luhan
★ Age : 25
★ Logement : Résidence 8510 -SUD- avec trois coloc'
★ Emploi : Etudiant en art appliqué

MessageSujet: Re: i don't like hasards.    Sam 25 Mai - 19:54

    Hyun Sook se retrouva rapidement plaqué contre un mur, à nouveau. Il allait faire quoi maintenant, le frapper ? Il devait être vraiment furieux le brun. Bien fait. Il avait assez cherché le rouquin pour que finalement il se venge en bonne et due forme. Il resta le regarder. Il attendait de voir ce que c’était cette honte dont il parlait. Il était curieux de savoir comment on mettait la honte à une pute. Il eut rapidement la réponse quand Mun Ho prit en otage sa bouche, sa bouche entière. Il n’y allait pas de langue morte, loin de là. Hyun Sook avait l’impression de se faire violer la bouche. Il fronça les sourcils et essaya de se débattre en vain. L’autre avait décemment plus de force que lui, pauvre maigrichon. Il aimait ses baisers. Il s’en délectait d’habitude. En boîte, en sortie, il y a une semaine. Il était fou de ses lèvres. Fou de ses baisers. Mais là les circonstances lui faisaient détester ce baiser plus que n’importe quoi d’autre. Il pouvait voir les clients les regarder et chuchoter entre eux, se murmurer des choses. Il pouvait voir le dégoût sur leur visage, les mères cachaient les yeux de leurs enfants. Il préféra fermer les yeux plutôt que d’avoir à affronter ce qu’il se passait autour d’eux. Mun Ho termina son baiser et tira sa première flèche. Droit au cœur. Il garda ses yeux clos. La seconde flèche fut lancée et atteint également sa cible. Il rouvrit les yeux difficilement, sentant tous ces regards sur eux.
    « T’as pas de cœur Mun Ho … »
    Hyun Sook avait été loin dans ses propos plus tôt. Oui, il le reconnaissait. Il le savait. Mais Mun Ho venait de dépasser les limites de « l’acceptable ». Lui dire ça, maintenant. Qu’il était dégoûtant ? Qu’il regrettait d’avoir couché avec lui ? C’est ça ? Alors … Non il ne pouvait pas accepter ça. Mais Mun Ho n’en avait pas encore fini de lui. Il lui restait sa troisième et dernière flèche. Il sortir son portable pour raconter ses exploits à son ami. Et lorsque cette troisième flèche fut partie elle fut fatale. Ajoutée aux deux autres, elle avait mis Hyun Sook KO. Hors d’état de nuire. Complètement. Sa main partie elle aussi et s’écrasa dans un claquement sur la joue du brun. Le rouquin avait sa main sur sa bouche, ne sachant pas de quoi il était le plus choqué. Du comportement de l’autre ou d’avoir levé la main sur lui. Il resta quelques secondes à le regarder avant de baisser les yeux. Il sortir l’argent de sa poche, celui qu’il lui avait donné plus tôt, et lui lança à ses pieds.
    « Je suis pas une pute ! PUTAIN MUN HO ! JE SUIS PAS UNE PUTE ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



★ Messages : 379

★ Tronche : kim jong in. (kai).
★ Age : 25
★ Logement : en colocation avec deux nanas & un mâle, zone sud appartement 8510.
★ Emploi : barman + étudiant en droit.

MessageSujet: Re: i don't like hasards.    Sam 25 Mai - 20:18

Tu bougeais plus. Figé. Complètement figé. Tu étais parti. Un autre monde, loin, très loin. Tu avais sentit un intrus sur ta joue. Une main. La main de Hyun Sook. Tu avais lâché ta tablette. Comment. Comment avait-il osé ? Là, c'était le toupet. La cerise sur le gâteau. La cerise en trop. Tu restais figé, ton autre joue collée au rayon. Il t'avait frappé. Il avait osé. Il avait osé te toucher ainsi. Personne, personne ne t'avait baffé. Même pas ta mère. Personne. Jamais. Tu restais choqué, béant. Comment .. Comment avait-il pu, sérieusement ? Tu le détestais. Là, maintenant, tout de suite, ta haine était grande. Encore plus grande que celle que tu avais ressenti pour ta mère. Encore plus grande que n'importe quelle haine. Encore plus grande qu'un pauvre qui se prenait un râteau de la part d'un banquier. Tellement grande. Tu dirigeais lentement tes yeux sur le sol. Tu étais déconnecté. Comment avait-il pu, putain. Comment ! Tu sentais d'un coup l'argent que tu lui avais donné à tes pieds. Tu l'entendais hurler. Pas une pute ? Pour toi, il était bien plus. Bien plus pire que ces êtres qui donnaient leur corps. Tu lèves ta main sur ta joue, et tu la touches doucement. Tu tournes tes yeux vers lui, ta tête avec. Tu le regardes de haut en bas, puis tu le fixes. Yeux dans yeux. Oeil dans oeil. T'as pas réellement d'expression. Tu fixes juste ces yeux qui te répugnent, maintenant. Tu gardes ta main sur ta joue. Tu tournes tes yeux du côté touché, puis sur lui. Tu le hais réellement. « Tu es bien pire que ça. » Tu l'avais dit si sèchement. Jamais tu n'avais été aussi énervé. Pas dans tes souvenirs. Tu lâches ta joue et tu t'accroupis. « Casse-toi. Magne. J'ai compris, t'es pas une pute. Tu n'es rien. Rien du tout. Rien. Comment j'ai pu t'apprécier pendant plus d'une minute ? Je devais être trop fatigué. » Tu le dis toujours si sèchement. Il aurait dû réfléchir. Il n'aurait jamais dû te frapper. Tu reprenais l'argent que tu mettais dans ta poche. Tu prenais la tablette et tu la reposais dans le rayon. « J'espère qu'il a une place pour moi. » Tu croyais que l'autre était parti. « J'irai à l'hôtel, au pire. J'ai assez d'argent ? » Tu sors et fixes tes billets. T'es pas d'humeur à aider ton ami, non. Tu souffles et tu ranges tout dans ta poche. Tu te lèves et tu soupires à nouveau. Juste au cas ou, si il est là. Tu préfères le dire. « Ne prononce plus jamais mon nom. Mon prénom. Ni quoi quoi que ce soit. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



★ Pseudo : Loliwion
★ Messages : 441

★ Tronche : Luhan
★ Age : 25
★ Logement : Résidence 8510 -SUD- avec trois coloc'
★ Emploi : Etudiant en art appliqué

MessageSujet: Re: i don't like hasards.    Dim 26 Mai - 9:45

    Il le regardait, horrifié. Il avait levé la main sur Mun Ho. Il avait frappé Im Mun Ho. A l’instant. Il avait fait l’irréparable. Il le savait bien. Au fond de lui, il le savait. Pas qu’au fond d’ailleurs. Mais il y avait ce sentiment qui l’empêchait de se sentir trop coupable. Il était choqué mais s’il devait le refaire, il le referait sans doute. Oui. Parce que même si Hyun Sook était choqué de son acte, l’autre avait été bien trop loin. C’était sûrement le seul moyen pour qu’il finisse avec sa grande gueule et qu’il se la mette en veilleuse. Le rouquin se rassurait avec ça. Se rassurait … Non. Rien ne pouvait le rassurer. Lorsque le brun tourna la tête vers lui il en eut des frissons, partout. Là il avait peur, plus peur que jamais. Son expression était de loin la pire, pire que lorsqu’il lui faisait les yeux noirs. C’est à ce moment-là qu’il prit entièrement conscience de son attitude. Mun Ho changea d’arme. Les flèches, c’était devenu complètement has been en quelques secondes. Là il sortait sa masse. Ce gros marteau qui ne laisse plus rien derrière lui. Voilà ce qu’il avait sorti. Hyun Sook encaissa. Durement. Il continuait de le regarder, les yeux larmoyants. Pas pour l’apitoyer, il n’avait pas besoin de ça. Il ne voulait pas de ça non plus. C’était juste qu’il ne pouvait plus se contenir. Ça allait lâcher, c’était certain. Mais il fallait qu’il craque ailleurs qu’ici, ailleurs que devant lui. Il n’était rien. Plus rien. Que dalle. Nada. Le vide. Juste une poussière aux yeux de l’autre. Et ces mots là avaient été le dernier coup de masse porté. Il tenta d’articuler quelque chose.
    « J-j- … Je… N-non j-je … D-d-dé … »
    Non qu’il arrête. L’autre avait toujours la masse à la main, il allait finir par vraiment le mettre KO, si ce n’était déjà le cas. Et puis merde ! Il ne pouvait donc pas se remettre en cause ne serait-ce qu’une minute, une seconde ? Il ne voyait donc rien de mal dans son comportement ? Le brun pensait que tout ce qu’il avait fait jusque là était normal ? Non ! Non ça n’était pas normal ! Fais chier. Désorienté le rouquin regarda les gens autour d’eux. Quoi ? Ils étaient des bêtes de foire maintenant ? C’est ça ? Un beau spectacle ouais.
    « Vous regardez quoi là ?!! »
    Quoi ? Mun Ho voulait quitter l’appartement ? … Ca avait été si loin. Il sortit. Hyun Sook le suivit. C’était l’instinct. Les filles attendraient, elles n’étaient pas à une heure près pour manger des nouilles. Et lui-même pouvait attendre pour refaire son stock de biscuits.
    « Mun Ho … J’irai … J’irai ailleurs, reste à l’appartement … »
    Il n’en avait que faire de ses remarques. Que pouvait-il bien lui faire de plus maintenant ? Il avait détruit tout ce qu’il y avait à détruire chez Hyun Sook. Il n’était donc plus à ça près. Qu’il lui dise de ne plus respirer tant qu’on y est. Il voulait s’excuser le rouquin. Là il le voulait vraiment. Mais ça allait aggraver l’humeur de l’autre non ? …
    « Désolé … Pour la gifle, pour la nuit, pour tout ça … Pour tout. »
    Autant le faire tout de suite, c’était ça de moins à se reprocher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



★ Messages : 379

★ Tronche : kim jong in. (kai).
★ Age : 25
★ Logement : en colocation avec deux nanas & un mâle, zone sud appartement 8510.
★ Emploi : barman + étudiant en droit.

MessageSujet: Re: i don't like hasards.    Dim 26 Mai - 10:05

Bon dieu. Plus énervé que toi, là, y'avait pas. Enfin, pour toi. Tu tentais de te calmer. Mais impossible. Tu sentais encore la main sur ta joue. C'était affreux comme impression. Affreux. Horrible. Insupportable. Tu priais pour qu'il ne te suive pas. Qu'il te foute la paix. Qu'il te laisse crever dans ton coin, loin, très loin. Tu marches assez rapidement. Il faut que tu sortes. Loin. Très loin. Il ne faut plus que tu le vois. T'as presque envie de pleurer. Il t'a frappé, quoi ! Tu as trop de fierté pour laisser passer ça. Il t'a ridiculisé. Devant tout le monde. Il a touché ta joue. Il a été violant. Il a été comme ta mère. Il t'a humilié, il a tout détruit. Tu racles ta gorge. Tu es énervé et humilié. Tu n'es pas d'humeur à retourner chez ton pote pour lui donner des courses. Courses que tu avais payé le plus rapidement possible. Juste une tablette de chocolat. T'avais laissé le reste au magasin. Tu soupires et tu te figes de nouveau. Il est là ? Derrière toi ? Tu lui as pas dit de te foutre la paix ? Tu tournes ta tête pour lui lancer le même regard que précédemment. Toujours oeil dans oeil. Yeux dans yeux. « Ferme-la. Reste dans ce putain d'appartement, je me casse, point barre. » Toujours aussi sec ! Tu continuais ta route, espérant qu'il avait compris qu'il devrait mieux te foutre la paix. Mais bon. A croire que c'est impossible pour lui. Il continuait de te suivre, et tu t'arrêtes pour de bon. Désolé ? Il croit qu'un désolé va tout arranger ? Tu lâches un sourire faux. Putain. Tu le hais, sur le coup ! Tu soupires et tu continues ta route. Et si il te suivait encore ? Tu devras faire quoi ? Tu savais pas. Mais tu voulais juste qu'il arrête, bon sang. Direction le magasin de jeux vidéos. Tu pourrais te reposer là. Tu soupires en entrant. Il te suit encore, hein ? Tu frottes tes cheveux et tu salues le vendeur. « Hi. J'ai une question. » L'autre te répond avec un sourire. Sourire que tu tentes de rendre, mais bon, impossible. Trop crispé. « Vous avez un jeu où on peut buter des rouquins ? » A l'intention de celui qui te suivait. Histoire qu'il ait conscience de ce qui l'attendait, si il restait à tes trousses. L'autre te regardait avec de gros yeux, et tu secouais la tête. « Laissez tomber. Je vais renflouer ma caisse de jeux de combat. Merci. » Tu t'inclines doucement et tu marches vers un rayon. Celui des PC. Tu t'accroupis et tu fixes les boîtes, une par une. Et finalement tu te décides à parler. Si Hyun Sook te suis toujours. « Tes excuses, tu peux te les foutre là où je pense, et bien profond. » Tu ricanes et tu sors une boîte, la fixant sous tout les angles. « Si tu crois que je vais ta pardonner, tu te fous le doigt dans l'oeil. » Et tu reposais la boîte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



★ Pseudo : Loliwion
★ Messages : 441

★ Tronche : Luhan
★ Age : 25
★ Logement : Résidence 8510 -SUD- avec trois coloc'
★ Emploi : Etudiant en art appliqué

MessageSujet: Re: i don't like hasards.    Dim 26 Mai - 11:48

    Hyun Sook le laissa parler. Qu’il parle qu’il parle, le rouquin ne changerait pas d’avis non plus. Dans sa tête c’était « je te laisserai jamais partir ». Et une fois que des choses comme ça sont décidées, il fallait se lever de bonne heure pour qu’il y renonce. Si Mun Ho pensait qu’il avait été le pire des chiants jusque-là, le pauvre n’était pas au bout de sa peine. Alors que le brun continuait son chemin, menait sa vie, le rouquin le suivait. Pas comme un petit chien à ses pieds non, il marchait avec lui à quelques mètres de différence. Il ne savait pas ce qu’il attendait de cette filature, il ne savait pas ce qu’il attendait de Mun Ho. Il ne savait pas du tout pourquoi il le suivait en fait. Pour se faire pardonner ? Il savait qu’il pouvait bien attendre dix ans avant que ça arrive. Mais voilà, il l’avait trouvé il ne le lâchait plus maintenant. Irritant hein ? Le brun rentra dans un magasin de jeux vidéo. Le rouquin à sa suite. Il soupira à sa remarque, il n’avait qu’à le frapper ici et maintenant ça sera bien plus simple et rapide non ? Au moins il se défoulerait sur le coupable. Alors que le méchant brun regardait les yeux, l’autre, le gentil rouquin –joke- s’adossa au premier truc qui faisait l’affaire. Les mains dans les poches il attendait. Cette petite marche avait eut la chance de lui faire passer toute envie de meurtre. Il était bien plus zen maintenant. L’air frais sûrement ? Il sourit à la remarque de l’autre. Pas de moquerie, non pas du tout. C’est juste qu’il ne lui apprenait rien de nouveau.
    « Je sais. J’ai de la chance si dans vingt ans tu me reparles normalement. »
    Il n’allait pas non plus lui dire qu’il le suivait sans raison, mieux valait rester vague sur ce sujet. Ne rien dire. Oui. La bonne méthode était là, dans le creux de sa main. Il inspira un bon coup. S’il voulait pouvoir passer au dessus de tout ça, il allait devoir faire son maximum pour essayer d’arranger les choses. Si même après ça les choses restaient telles quel, alors il arrêterait en se disant qu’il a au moins fait son possible. Il ferait ça. Il se rapprocha et tira un jeu. Il le tendit à Mun Ho, sans sourire, rien, juste normalement.
    « Si tu veux te défouler celui-là est bien. » Il examina un peu plus l’étagère et en sorti un deuxième. « Et celui-ci aussi. »
    Il les fourra dans les bras du brun et fit son petit tour lui aussi. Il surveillait l’autre du coin de l’œil, pour le suivre si jamais il s’enfuyait, mais gardait ses yeux principalement rivé sur les jeux. S’il avait pris plus d’argent avec lui il se serait sûrement fait plaisir. Mais il ne devait pas oublier les nouilles et les biscuits, alors les jeux vidéo seront pour une prochaine fois. Il finit par rejoindre son colocataire.
    « T’as fini ton tour ? On peut bouger ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



★ Messages : 379

★ Tronche : kim jong in. (kai).
★ Age : 25
★ Logement : en colocation avec deux nanas & un mâle, zone sud appartement 8510.
★ Emploi : barman + étudiant en droit.

MessageSujet: Re: i don't like hasards.    Dim 26 Mai - 21:25

Tu fixais avec un air pas très très content les jeux qu'il te tendait. Il se foutait de toi ? Tu soupires et tu ranges rapidement les jeux. Il ne se rendait pas compte du fait que tu t'en branlais, de ces jeux ? « C'est sur ta gueule que je vais me défouler si tu me proposes encore un jeu. » Tu l'avais chuchoté tellement sèchement. Dieu, tu respirais la joie de vivre ! Tu ranges les jeux à leur place, et tu le laisses partir de son côté. Il va te foutre la paix ? Tu soupires, soulagé. Enfin. Tu refixes les jeux, un par un. Tu vas bien trouver ton bonheur à un moment, non ? Tu trouves rien, pourtant. T'as pas la tête à ça. Il vient de ruiner toute ton humeur. Cette gifle. Tu la lui rendrais. Oui, c'est ça. Tu comptais la lui rendre mais d'une autre manière. Une gifle de mots. Tu soupires, et finalement tu t'apprêtes à partir quand tu vois qu'il revient vers toi. Quoi ? Il compte vraiment rester ? Tu rages. Tu veux pas. Qu'il te foute la paix bordel. Tu craques. Tu craques déjà, tu t'agaces et tu supportes plus. Tu le saisis par le col et tu le plaques contre le rayon que tu fouillais auparavant. Tu serrais tes dents. Tu lâches son col et poser tes deux mains de chaque côtés de son visage. « On va régler ça rapidement. » La vague meurtrière est prête. « JE me casse sans TOI. Compris ? » Elle est annoncée. « Tu te casses. Je ne veux plus te voir. Jamais. » Elle touche les côtes. « Je ne veux plus. Tu viens de me baffer, tu te rends compte ? TU TE RENDS COMPTE ? Et tu crois que je vais accepter ta présence aussi rapidement ? TU CROIS ? Tu penses sérieusement que moi, Im Mun Ho, acceptera de nouveau la présence d'un putain de connard comme toi, Park Hyun Sook ? TU LE CROIS ? » Elle a atteint la moitié. « Je ne veux plus te voir. J'ai envie de pleurer, mec. Tu t'en rends compte ? Tu m'as baffé. Même ma pute de mère n'a jamais fait ça. MÊME ELLE ! Elle m'a humilié, mais pas baffé ! Putain, mais t'en as conscience ? Tu en as réellement conscience ? Je vais chouiner ! Je vais pleurer ! Je suis pathétique, putain .Tu es pire que moi. » Plus qu'un bout. « T'as raison d'être désolé pour tout. Je le suis encore plus que toi. Je .. Je me demande comment j'ai pu vouloir ton corps un instant. J'devais être réellement fatigué, mort. Comment vouloir une telle mocheté ? T'es peut-être mignon; mais t'es laid. Me frapper ? Moi ? Même les nanas que j'ai laissé sur le bord du pallier ne l'ont jamais fait. Elles le savent. Elles le savent que j'ai mon honneur, mon amour propre. Regrette tout, ouais. Car moi, je regretterai encore plus que toi. La soirée, le sexe et ta baffe. » Tu grognes et tu le lâches, tournant les talons. « Si tu veux de l'argent, tu trouveras ton bonheur en face des maisons ! » Et tu renifles. Si tu pleures, tu te pends.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



★ Pseudo : Loliwion
★ Messages : 441

★ Tronche : Luhan
★ Age : 25
★ Logement : Résidence 8510 -SUD- avec trois coloc'
★ Emploi : Etudiant en art appliqué

MessageSujet: Re: i don't like hasards.    Lun 27 Mai - 14:56

    Hyun Sook fut complètement surpris lorsqu’il se refit plaquer contre l’étalage, comme plus tôt. Il se doutait bien que l’autre n’allait pas lui pardonner aussi facilement. Qu’il avait encore de la haine à revendre. Qu’il n’allait pas laisser le rouquin s’en tirer si facilement. Mais il ne s’attendait pas à ça. Et encore moins au camion qui s’apprêtait à lui rouler dessus, sans aucun remord. Il arrivait pourtant, il était tout proche. Alors que Mun Ho lâche son col, son colocataire a la naïveté de croire que c’est fini, que ça lui a suffit de faire ça. Pauvre petit innocent. Le camion arriva à toute allure et lui roula dessus. Sans aucune délicatesse. Les mots du brun fusaient. Hyun Sook qui croyait qu’il avait déjà détruit tout ce qu’il pouvait plus tôt était bien loin de la réalité. Mais il ne devait pas pleurer maintenant. Il ne pleurerait plus devant lui. Il se l’était promis. Alors il laissa le camion reprendre sa route après l’avoir complètement écrasé. Il saisi durement le bras du brun et sortit du magasin en saluant le monsieur en sortant. Il se planta devant lui. Il avait des choses à dire à Mun Ho aussi.
    « Ca te va bien de jouer la victime hein ? Tu crois pas que tu l’a mérité cette main dans ta gueule ? T’as rien à te reprocher peut-être, je suis le seul coupable ! Je suis pathétique, ouais. Pathétique de m’accrocher à un mec comme toi. Mais qu’est-ce que j’y peux ? Tu m’énerve tellement, j’ai envie de t’exploser contre le sol. Tu sais ça ? Mais là, dans mon cœur, y’a quelque chose qui me dit que y’a encore quelque chose à sauver. Je me demande bien s’il a raison cette fois … »
    Il sent sa gorge doucement se noué et les larmes montés tranquillement jusqu’à ses yeux. Un voile se créer rapidement mais il n’en a que faire. De toute façon Mun Ho n’a plus aucune estime pour lui alors. Il prend une grande bouchée d’air. Une immense. Et il reprend la parole.
    « Toi qui voulais tellement sauver ce jeu, toi qui y mettais tellement de cœur. Maintenant que tu m’as eu dans ton lit c’est bon ? T’es satisfait et tu te permets de me cracher à la gueule comme ça ? Monsieur se sent supérieur parce qu’il n’a aucune honte de révéler sa vie sexuelle. Moi j’ai de la pudeur. J’ai des principes ! Et je les respecte. Je couche pas à tout va comme toi, je suis pas comme ça. Et j’aurai aimé que tu comprennes que ma vie sexuelle ne regarde que moi et que cette nuit ne regardait que nous. Seulement nous. Pas les autres qui vivent avec nous. C’était pas non plus la mort IM MUN HO ! Tu pouvais bien faire ça ! »
    Chacun son tour. Lui aussi il craquait. La fatigue ? Peut-être. L’avoir évité tout ce temps était fatiguant. Usant. Mun Ho était crevant comme gars. Il diminua le son de sa voix.
    « Je savais que ça finirait mal. Putain … J’aurai jamais dû faire ça avec toi. A part le sexe, y’a rien d’autre qui compte. Ta fierté, ton honneur. Et point barre. J’aurai préféré que tu me frappe jusqu’à ce que j’aille à l’hosto plutôt que de me prendre tous tes mots là. Ouais … »
    Et la larme coula. Rapidement rattrapé par son bras cependant. Il baissa les yeux, enfin. C'était sorti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



★ Messages : 379

★ Tronche : kim jong in. (kai).
★ Age : 25
★ Logement : en colocation avec deux nanas & un mâle, zone sud appartement 8510.
★ Emploi : barman + étudiant en droit.

MessageSujet: Re: i don't like hasards.    Lun 27 Mai - 18:48

Woh, ça faisait du bien de tout, tout lâcher. Tu soupirais. Enfin. Tu venais de tout dire. Maintenant, t'allais avoir la paix, non ? Tu t'apprêtes à partir mais il te retient par le bras. Obligé ? Vraiment ? T'as fait quoi ? Il est pas content ? Et toi, alors ? Tu lui lances un regard mauvais mais tu te fais rapidement emporté hors de magasin. Et il se plante devant toi. Tu le fixes, et tes yeux deviennent de plus en plus gros. Comment osait-il te dire ça ? La victime ? Mérité ? La main ? Tu restes bouche bée. T'exploser contre le sol ? Accroché à toi ? Quelque chose à sauver ? Tu lâches un léger son, comme pour commencer une phrase, mais tu te fais vite recaler. Tu le fixes encore plus. Ta bouche devient un magnifique "O". Pardon ? Quoi ? Hein ? Il se foutait de toi, là ? Y'a pas moyen. Tu clignes plusieurs fois des yeux. Tu mets tes bras devant ton visage quand il hurle ton nom. Pourquoi il hurlait ton nom comme ça ? Oh diantre. Tu t'agaçais encore plus. Tu rageais. Tu serrais tes dents. Calme, Im Mun Ho, mec, calme. Tu soupires, et tu te fais réellement écrasé par sa dernière phrase. Et voilà. C'est bon. Niveau de colère très, très, très haut. Et l'envie de pleurer est passée. Tu regardes à droite et à gauche, et tu soupires. Des gens vous regardent. « CASSEZ VOUS ! » Et hop, on obéit. Ils passent rapidement et seuls quelques fous osent venir vers vous. Qu'ils fassent, du moment qu'on vous parle pas. Tu lui lances un énième regard froid. Comment répondre à tout ça ? « Te frapper ? T'es sûr ? Me tente pas. Me tente vraiment pas. Aahh. Finir à l'hôpital que de te prendre mes mots ? MAIS BORDEL ! Tu peux bien te faire enculer ! Si mes mots ne te plaisent pas, deviens sourd ou casse-toi ! » Tu tousses et tu soupires encore une fois. Tu frottes ta joue, et tu passes ta main sur ta nuque. « Je hais ça .. AISH ! Tu me définis comme ça ? Sexe, fierté et honneur ? » Tu finis la phrase sur un ton hypocrite, et tu soupires encore une fois. « A tout va ? Comme moi ? Tu me traites carrément d'accro au sexe, là ? Non ? Je me trompe, peut-être ? Est-ce que tu me connais vraiment, Hyun Sook ? Vraiment ? Comme un pote ? Comme un ami ? Comme quelqu'un que je peux apprécier à tout va ? Vraiment ? TE FOUS PAS DE MOI BORDEL ! Tu ne me connais ! Tu ne connais rien de ma personne ! RIEN ! Tout ce que tu connais, c'est ça ! C'est ce qu'il se passe en boîte, ce qu'il s'est passé cette fichue nuit ! Tu crois vraiment que je scande sur tous les toits que je couche avec tel ou telle personne ? Tu le crois vraiment ? Tu crois que je suis assez cinglé pour faire ça ? J'ai juste une manière de m'en foutre ! Ignorer les gens, tu connais ? Etre méchant ? ETRE UN VRAI SALAUD ? Eh bah tente le coup ! Tu tomberas pas sur des types comme moi ! » Tu racles ta gorge. Voilà que tu te traites de salaud, maintenant. « Le jeu c'est le jeu. Rien à faire. Je voulais toujours le sauver jusqu'à ce que tu me baffes. Et là, t'as tout détruit. » Tu soupires de nouveau. « T'as raison, c'est juste ton cul que je voulais. Mais tu penses sincèrement que je te crache à la gueule car je suis satisfait, là ? Tu le penses vraiment ? ... Putain, mais tu te goures sur toute la ligne mec ! Quoi ? QUOI ? J'y mettais du coeur ? Mais tu crois quoi, au juste ? HEIN ? Tu crois quoi, Hyun Sook ? » Tu fermes tes yeux et tu tentes de calmer le jeu. Woh. Tout doux. Tu dois être gentil. Enfin. Pas être aussi méchant, car ça changera rien. Rien du tout. Tu veux juste partir. Loin. Loin de lui et de tout ça. Boire un coup et finir dans trois lits en une soirée. Ouais. Trois. Tout oublier. Ah, si seulement c'était si facile. « Accroche-toi à moi si tu veux, je te ferai tomber. » Tu le marmonnes. Et tu te stoppes net dans tes gestes, dans tout. Tu le fixes. Y'a un truc qui coule, là. Sur sa joue. Il pleure ? Pour toi ? Mais .. ah. Pourquoi tu te sens mal ? Tu tapes sur ta poitrine. Bah. Non. Non, y'a rien. Rien du tout. Tu viens de le faire pleurer à cause de simples mots. Juste ça ! Tu frottes ta nuque en soupirant de plus belle. Tu ne peux pas le laisser dans un tel état, tu serais vraiment un beau salaud. Tu soupires pour la dernière fois et tu le prends par les épaules, pour finalement le câliner. Bipolaire, putain ! « .. Ne .. ne me baffe plus jamais. JAMAIS. Ne m'insulte plus, et ne te casse plus comme ça .. » Tu frottes son dos. « Je contrôlerai mes mots. » Ou pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



★ Pseudo : Loliwion
★ Messages : 441

★ Tronche : Luhan
★ Age : 25
★ Logement : Résidence 8510 -SUD- avec trois coloc'
★ Emploi : Etudiant en art appliqué

MessageSujet: Re: i don't like hasards.    Mar 28 Mai - 9:24

    Même après tout ça, Mun Ho trouvait la force de surenchérir. Toujours plus. Il fallait toujours qu’il aille plus loin que l’autre. C’était une vraie obsession. Il eut presque envie de rire aux mots du brun.
    « Mais Mun Ho ! C’est bien ça le problème ! Je me suis bien fait enculer ! Figure-toi que c’était même par toi !! »
    Il s’arrêtera là. Crier comme ça l’essoufflait trop. Beaucoup trop. Et ce cœur qui se brisait ainsi que ce nœud dans gorge n’arrangeaient rien. Il resta devant lui, les bras ballants alors que Mun Ho continuait ce règlement de compte. Ouais. Complètement. Il le prenait pour un accro au sexe. Même après avoir essuyé un échec il avait retenté sa chance. Ce n’était sûrement pas par amour mais bien à cause de ses hormones. Il ne démordrait pas. Mun Ho aussi avait sa part de responsabilité là-dedans, sûrement même la plus grosse part alors sa gifle il l’avait bien mérité. Elle serait partie à un moment ou à un autre de toute façon, étant donné tout ce qu’il balançait au rouquin. Il avait du mal à avaler la pilule tout de même. Lui ? C’est lui qui avait tout détruit ? Il partait encore trop loin. Le jeu avait été mis en péril à partir du moment où le brun avait voulu parler sérieusement. Qui parle sérieusement après avoir fait l’amour comme ça ? Personne. Et finalement son monologue prit fin lui aussi, laissant Hyun Sook complètement interdit.
    « Me faire tomber hein ? … Tu te rends pas compte qu’avec tout ça je suis déjà accroché à ta cheville depuis plus d’une heure ? Tu m’as déjà fait tomber Mun Ho, tu m’as même piétiné. Tu penses pouvoir faire pire ? »
    Et c’est de trop. Pour le moral, tout ça. C’est bien trop. Il craque. Le voile disparaît pour laisser la larme couler. Larme qui enlève d’un mouvement de bras. L’autre à arrêter de parler ? Alors quoi, il a pitié de Hyun Sook maintenant ? C’est un peu tard pour regretter hein. Finalement d’autres larmes se rajoutent à la première et le rouquin tente de les essuyer rageusement avec sa manche. Il serre les dents. Il avait pourtant dit qu’il ne devait pas pleurer. Pas pour lui. Peut être qu’il ne le connaissait pas comme il l’avait dit, mais il en avait vu assez pour ne plus vouloir aller plus loin. Le spectacle avait été suffisant. Quoi ? Pourquoi il prenait Hyun Sook par les épaules maintenant ? Il comptait lui faire mordre la poussière peut-être. Ah non. Il n’avait plus la force de le repousser. Mais ce geste était irritant. Et il caresse son dos. Il ne voulait pas vraiment de cette gentillesse forcée. Ses gestes, ses mots, ça c’était pire que tout. Il ne comprenait pas pourquoi d’un coup il devenait gentil. Attendri par quelques larmes ? Craquage total. Il s’accroupit finalement et se laissa aller. Il ne voulait pas de sa compatie ! Mais s’il parlait là, avec toutes ces larmes et ces sursauts, il n’arriverait à rien. Tout de même … Qui ne tente rien n’a rien.
    « Je suis pas … pas ton esclave. Pourquoi tu comprends pas ? J’ai … Parce que t’as été trop … Trop loin. » Il renifla un gros coup. Mh sexy. « T’as été … Horrible. Jamais tu pourras .. Jamais tu ne contrôleras tes m-mots. »
    C’est quelqu’un de bien trop impulsif pour pouvoir peser ses mots avant de les lancer. Hyun Sook avait au moins compris ça. Il posa ses mains sur ses yeux. Autant pour se cacher que pour essayer de s’arrêter de pleurer. Une vraie fillette. C’était censé être le rôle de Mun Ho ça, pas le sien. Il restait là, en position caca. Jusqu’à ce que ses jambes n’aient plus de force. Alors ses genoux embrassèrent le sol.
    « Si c’est de la pitié … Tu peux partir. J’en veux … J’en veux pas de ta pitié. Je suis fort m-moi. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



★ Messages : 379

★ Tronche : kim jong in. (kai).
★ Age : 25
★ Logement : en colocation avec deux nanas & un mâle, zone sud appartement 8510.
★ Emploi : barman + étudiant en droit.

MessageSujet: Re: i don't like hasards.    Mar 28 Mai - 19:37

Tu le fixais, incrédule. Tu manquais presque de rire. Mais tu te retiens. Il se foutait de toi, y'avait pas moyen. Tu soupires. Qu'il continue, ouais, c'est ça. Mais tu retiendras pas cette phrase plus longtemps, non, tu vas la lui cracher à la gueule. Ce qui te ronge les lèvres, là, ce qui te les mord et manque de te faire hurler, tu vas le lui cracher à la gueule. « Pour une fois qu'être enculer fait du bien, petite salope. » Tu peux pas être un minimum gentil ? Non ? Est-ce trop te demander ? Tu pèses pas le pour et le contre. C'est une salope et .. et voilà. Enfin, d'un côté, tu as les boules. Disons ça comme ça. T'es pas content. Tu craches finalement tout ce qui te passe en tête, et tu finis par le fait qu'il tombera, si il s'accroche à toi. Tu le fixes, raclant ta gorge. Et encore une fois, tu ne retiens pas un commentaire. « On dirait une fille qui vient de se faire plaquer .. » Tu lèves les yeux vers lui et tu tentes un sourire moqueur. « Et c'est moi la fillette ? » Oublier ça ? Jamais. Il aurait mieux fait de se la fermer et de rester tranquillement dans le lit. Pas partir et te traiter de fillette. Il savait qu'il jouait sur ta corde la plus sensible. T'aurais dû te taire. Tu te le dis encore et encore. Tu aurais mieux fait d'abandonner l'idée de coucher avec lui et d'aller plutôt payer une prostituée. Moins de soucis. Moins d'encombrements et moins de colère. Mais finalement tu te calmes, comme par magie, quand tu vois quelques larmes dévaler ses joues. Et voilà. Il pleure. Et tu le prends dans tes bras, avant de le voir tomber pour s'accroupir, ou quelque chose comme ça. Il pleure beaucoup. Beaucoup trop à ton goût. Tu clignes lentement des yeux, tentant de comprendre ce qu'il te dit. Tu soupires et tu baisses la tête. Ouais, il avait pas tort. Im Mun Ho ou l'impulsivité même. Tu frottes ton cou. Tu ne sais pas quoi lui dire. T'es pas doué pour réconforter les gens, non, vraiment pas. Tu soupires. « Tu 'mas cherché aussi, Hyun Sook. Tu m'as baffé. Tu aurais dû te douter qu'en me baffant, je serai le pire des salaud. Alors pourquoi tu l'as fait ? T'es maso ? » Tu grattes ta nuque. « Mh, t'es pas mon esclave. » Tu marmonnes. Il n'est pas obligé de savoir le fond de ta pensée. Tu frottes ta nuque une énième fois et tu soupires, avant d'arrêter tous tes mouvements quand tu le vois tomber sur les genoux, pleurant encore plus. Woh. Tu pensais pas que c'était possible de pleurer autant pour un homme ! Tu le regardes avec de gros yeux, une bouche aussi ouverte, reculant légèrement. T'as les deux bras qui donnent l'impression que tu te prépares à voir des ninjas débarquer. Tu tousses. Fort ? Lui ? Mais là .. pas du tout. Autant lui donner raison. Tu t'assois à côté de lui. Vous avez l'air bien, là. Deux idiots assis entre les passants, en plein milieu. « Si tu étais pathétique, si tu m'inspirais de la pitié .. » Tu tournes ta tête vers lui. Allez, zoup, sois gentil. « Je te laisserai crever dans ton coin, Hyun Sook. » Tu hoches la tête et tu te lèves. Encore une fois, tu es celui qui fait la bourde et qui s'excuse -disons ça comme ça-. Tu le saisis par le bras et tu le forces à se relever. Tu essuies ses larmes avec tes pouces et tu tapes son dos. « C'est bon, papa Mun Ho va te l'acheter ton jeu. » What ? Pourquoi tu disais ça ? Ah, c'est vrai. Tu t'étais imaginé comme étant le père de Hyun Sook. Bah oui. On aurait dit, sans doute, de loin, que Hyun Sook faisait un caprice. Alors t'étais le papa qui refusait le caprice. « Je t'achète ce jeu et tu te calmes, d'accord ? Arrête de pleurer, mh ? Je suis .. » Tu soupires. Tu vas te ridiculiser. Mais bon, tu dois être un peu attaché au petit bonhomme pour te sentir obligé de faire ça. Tu croises tes mains et tu les frottes. « Pour tout, pour le magasin, pour le baiser, pour la baise, pour les méchancetés, pour les mots, pour le jeu, pour les sorties en boîte, pour les verres, pour l'alcool, pour les comparaisons, pour l'argent, pour les biscuits, pour le jeu, pour tout. » Tu soupires, et tu baisses la tête. « Je suis désolé. » Tu t'inclines.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



★ Pseudo : Loliwion
★ Messages : 441

★ Tronche : Luhan
★ Age : 25
★ Logement : Résidence 8510 -SUD- avec trois coloc'
★ Emploi : Etudiant en art appliqué

MessageSujet: Re: i don't like hasards.    Mar 28 Mai - 20:28

C’est pas Hyun Sook qui avait cherché la baffe. C’était l’autre. Elle ne serait jamais partie s’il n’avait pas été aussi dur et sévère dans ses paroles. Hyun Sook n’avait pas la prétention de se croire supérieur à tout le monde et de se permettre un tel geste. Il ne cherchait pas la bagarre, pour la simple et bonne raison qu’il ne savait pas se battre. Alors frapper quelqu’un c’était pas dans son habitude. Seulement là c’était parti tout seul. Et au moins le brun avait fermé sa grande gueule pendant quelques secondes, minutes ? Il n’avait pas été un salaud qu’après cette gifle, sinon il n’aurait justement pas eu à le faire. Mais passons. Ses jambes lâchant et ses genoux en payent le prix. Si ce n’était que ça, il vient d’essuyer bien pire. Il se sentait presque capable de surmonter n’importe quelle difficulté. Certes, on ne dirait pas. Mais derrière ses larmes il y avait quand même de la force. Après le craquage il allait se sentir invincible. Il le savait. Parce que rien de pire ne pourra lui arriver dans la journée. Il sentit le brun s’asseoir à côté de lui. Quelle scène. Presque deux mendiants. Ils auraient pu en profiter pour tendre les mains. Alors il avait eu raison ? Il y avait finalement quelque chose à sauver entre eux deux ? Il se tourna vers l’autre, surpris, rassuré mais les yeux rouges. Il allait lui laisser une bonne image de lui, c’était certain. Il ne savait pas quoi lui répondre. Un « merci » n’était pas approprié. Alors il ne dit rien. Il se fit relever par le brun qui commença à essuyer ses larmes. Quoi ? Il ne l’en empêcha pas mais le regardait plutôt perplexe. Pourquoi il faisait ça maintenant ? Et … Quoi ? Pourquoi il disait ça ? C’est comme s’il venait de louper les minutes précédentes. Quel jeu ? Quel papa ? De quoi il parlait ? Hyun Sook passa ses mains sous ses yeux pour essuyer le reste de larmes.
« Quel jeu ? … Ce .. Ca veut dire qu’on continue le jeu ? Je … Comprends pas »
Il était complètement largué oui. C’était pas juste de l’incompréhension, on l’avait complètement perdu en chemin. Mais quand l’autre s’inclina en s’excusant … Là ce fut le must. Il avait vraiment conscience de tout ce qu’il avait fait alors. Hyun Sook ouvrit grand les yeux. Mun Ho venait de s’excuser, devant lui, publiquement. Il poussa un peu sur son épaule pour qu’il se relève vite. Ca gênait totalement le rouquin. Il entreprit finalement de faire de même, pour repartir sur de bonnes bases, si c’était possible.
« Je suis désolé aussi. Sincèrement. Surtout pour la gifle. »
Et comme l’autre il s’inclina, rapidement. Il ne savait plus où se mettre. Il n’avait pas imaginé ce genre de scénario là. Il avait plutôt imaginé Mun Ho lui donner un bon coup de poing dans l’estomac, lui détruire encore les parties et puis s’en aller avant que Hyun Sook n’ait le temps de se relever. Mais finalement ils s’étaient relevés ensemble. Il garda la tête baissée et renifla.
« C’est fini alors ? … Enfin … Tout ça. »
Par « tout ça » il entendait bien sûr tous les piques, les règlements de compte, les gifles, les engueulades. S’en se l’avouer il mettait aussi leur jeu dans le lot. Alors qu’il avait cru que cette affaire là avait été réglée plusieurs fois elle n’était en fait toujours pas réglée. Tant qu’ils ne se parlaient plus, c’était clair que le jeu n’était plus d’actualité. Mais maintenant ? Leur relation était un peu … Bizarre quand même. Non. Après tout il ne voulait pas savoir ce que le brun leur réservait. Il agrippa la poche de pantalon de l’autre pour le tirer avec lui vers le magasin où ils étaient plutôt. Bah oui. Et les nouilles alors ? Elles n’allaient pas arriver jusqu’à chez eux à pieds hein.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



★ Messages : 379

★ Tronche : kim jong in. (kai).
★ Age : 25
★ Logement : en colocation avec deux nanas & un mâle, zone sud appartement 8510.
★ Emploi : barman + étudiant en droit.

MessageSujet: Re: i don't like hasards.    Mar 28 Mai - 21:14

Tu frottes tes mains sur ton pantalon, essuyant l'eau. Tu soupires et tu masses ta nuque. Il ne comprenait pas ton ironie. « Je .. le jeu .. » Tu lui en parleras plus tard. Tu as retenu la leçon. Plus jamais tu seras sérieux avec lui après une grande scène. Tu frottes ta nuque et tu secoues ta tête, puis finalement, tu t'inclines, t'excusant. Eh ouais. Im Mun Ho s'incline. Il doit être choqué et content. Car si il ne l'est pas, tu le bafferas. Quand même, quoi. C'est un honneur. Tu te relèves illico quand tu sens sa main sur ton épaule. Tu le fixes s'incliner rapidement à son tour, s'excusant. Tu esquisses un sourire discret. C'est bon. Il s'est excusé pour la gifle. « Dis-toi que tu étais une première fois dans ce domaine là. » Ah, essayer de détendre l'atmosphère. C'était ton truc, hein. Tu poses ta main sur ta joue et tu la frottes doucement, puis tu soupires, et tu le fixes. Pourquoi sa tête est encore baissée ? Tu as fait quelque chose de mal ? Il renifle ? Il va encore pleurer ? Ah, bordel. Tu ne savais pas y faire avec lui ! Tu frottes ta nuque. C'était un tic quand t'étais gêné ou quand tu réfléchissais. Tu soupires et tu arques un sourcil. Tout ? Comment ça, tout ? Comment ça, 'ça' ? Il parlait de quoi ? Comment tu devais prendre ça ? Tu hochais simplement la tête. « Oui. » Mais tu ne savais pas de quoi il parlait. Et tu te laissais faire, le suivant. Tu l'arrêtas net. « Doucement, je veux parler avant d'aller chercher les nouilles. » T'avais bien reconnu le chemin vers le magasin principal, enfin, le côté supermarché .. Ouais. Tu soupires et tu racles ta gorge. « J'ai compris que tu n'aimais pas parler après les gros trucs comme ça mais .. mais il faut vraiment qu'on en parle. » Tu grattes ta nuque. « De quel jeu tu me parlais ? Tu veux arrêter quoi ? » Tu lui lançais un regard suppliant; Qu'il ne dise pas "notre jeu". Pitié. « Je .. si c'est le notre je .. même si je .. même si j'ai était réellement méchant, vulgaire ou je ne sais quoi je .. » Tu soupires. Et voilà. Im Mun Ho accro à quelque chose. Tu rapproches ta joue de lui, la tendant amplement. « Baffe-moi. » QUOI ? HEIN ? PARDON ? Woh, j'hallucine ! « Tu peux me baffer autant de fois que tu veux, tu peux me traîner comme une poupée .. mais s'il te plait .. » Tu tournes ta tête vers lui. Attention, tu vas te ridiculiser à vie ! « Le jeu est la seule chose qui nous relie. Je .. je ne veux pas tout rompre comme ça, c'est .. ah. » tu secoues ta tête, et tu soupires. Bon. « J'aime beaucoup notre jeu, j'y suis réellement accro, Hyun Sook. Si tu me l'enlèves, tu m'enlèves un jeu, une distraction je .. s'il te plait, parlons-en sérieusement. » Tu grattes ta nuque. Que dieu te pardonne, qu'il te pardonne. Tu t'éloignes finalement légèrement de lui, et tu reprends ta marche, mains dans les poches. « Je me demande si mes nouilles sont toujours là .. ah, si quelqu'un les a prises, je le castre illico. » Tu gonfles ta joue. Tu passes d'un sujet sérieux aux nouilles. Normal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



★ Pseudo : Loliwion
★ Messages : 441

★ Tronche : Luhan
★ Age : 25
★ Logement : Résidence 8510 -SUD- avec trois coloc'
★ Emploi : Etudiant en art appliqué

MessageSujet: Re: i don't like hasards.    Mar 28 Mai - 22:21

    Ce « oui » il aurait voulu ne pas l’entendre. Juste passer à côté et faire comme si de rien n’étais. Mais il ne pouvait pas vraiment faire ça. De toute façon Mun Ho l’arrêta net dans sa marche. Parler. Encore parler. Ils n’étaient pas très bon avec ça ces deux-là. Disons le carrément, ils ne savaient pas se parler. Chaque tentative s’était soldée par un échec quand on y repense. Mais là les circonstances n’étaient pas les mêmes que la semaine passée. Ils n’allaient pas s’énerver là. Il y a avait quelque chose au fond de Hyun Sook qui lui disait qu’ils n’allaient pas se foutre sur la gueule. Alors il se retourna vers le brun. Il baissa les yeux. Des jeux il n’y avait pas trente-six mille entre eux. Il attend d’avoir son avis mais à la place Mun Ho lui dit de le baffer. Quoi ? Il avait dû mal entendre là. C’était pas possible. Une blague. Enfin, pas très drôle la blague quand même.
    « Quoi ? … Mais ça va pas, je ferai jamais ça. »
    Non seulement il avait retenu la leçon et puis, il n’avait aucune raison de le frapper. Il ne le ferait plus. Non. Pourquoi il était comme ça tout à coup ? L’explication arriva rapidement à la suite. Il se sentait presque honoré. Oui, ça lui faisait du bien. Mun Ho commençait doucement à mettre des pansements là où il avait lancé ses flèches plus tôt. Il n’était pas finalement « rien du tout ». Il ne savait pas si c’était du soulagement ou pas. En tout cas il était heureux. Il refoula un sourire. Il ne devait pas se montrer trop faible. Ca allait sûrement faire jubiler l’autre. Il le regarda s’éloigner après son speech. Ne venait-il pas de dire qu’il fallait en parler sérieusement ? Et le voilà qui s’en va. Bien. Il fallait une réponse facile, rapide, qui ne laisse pas de place aux questions. Hyun Sook le rejoignit rapidement et glissa sa main sur la fesse du brun, subtilement, avant de la glisser dans sa poche lui aussi. Sans le regarder il sourit. Lui non plus n’allait pas renoncer. Mais il y avait … Quand même un hic. Il avait peur que ça soit bizarre maintenant. Pas à cause de leur nuit. L’avoir fait avec lui n’enlevait rien à son charme. Mais c’est le reste. Toutes ces conneries pour lesquelles ils s’étaient pris la tête. Ca n’allait pas faire bizarre ? Aller, il n’allait pas s’encombrer avec des pensées comme ça pour le moment.
    « Je savais que t’étais accro à moi … »
    Son sourire malicieux reprit possession des lieux. Il se sentait bien mieux comme ça. Pas quand Mun Ho était faible face à lui, non pas ça. Mais plutôt quand ils ne s’envoyaient pas tout dans la tronche. C’est fou comme un homme peut passer du pire des monstres à quelqu’un de vraiment appréciable. Mun Ho n’était pas le gars le plus adorable du monde, mais sa façon de faire allait à Hyun Sook.
    « T’as pas besoin de nouilles toi, t’en as une qui pend entre tes jambes. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



★ Messages : 379

★ Tronche : kim jong in. (kai).
★ Age : 25
★ Logement : en colocation avec deux nanas & un mâle, zone sud appartement 8510.
★ Emploi : barman + étudiant en droit.

MessageSujet: Re: i don't like hasards.    Mer 29 Mai - 9:11

Tu arques un sourcil. Pourquoi il ne veut pas te baffer ? Il l'a bien fait plus tôt. « Tu l'as fait tout à l'heure. Ne dis pas jamais, juste baffe moi. Défoule-toi, c'est bon. » Tu fermes les yeux et tu hoches la tête. « T'as les yeux rouges, alors que moi, ma joue n'a rien. C'est injuste et puis .. j'vais pas te frapper par dessus, c'est bon. Les nouilles prendront pour toi. » Tu hoches la tête, convaincu. Ouais, tu vas battre des nouilles. Bah, on t'en voudra pas. Sauf peut-être ton ami, mais bon. Lui, il va bien se faire foutre pour le moment. Tu lui feras de la purée de nouilles. Après avoir fait tout un speech sur le fait que le jeu soit important pour toi, tu reprends ta marche. Baah, oui. Les nouilles n'attendent pas ! Tu espères juste que quelqu'un n'ait pas pris ton paquet. Qui sait, c'était le dernier de cette marque ? Mais tu espérais aussi qu'ils aient rangé les nouilles. Car oui, tu ne le feras pas. Enfin .. tu t'embrouilles mentalement, mais quelque chose te sors de cette dite embrouille. La main de Hyun Sook sur tes fesses. Woh, il perd pas son temps. Tu caches de justesse un sourire amusé, le fixant du coin de l'oeil. Il souriait ? Il gloussa légèrement, gardant ses mains dans ses poches. « Prend pas la grosse tête, mh ? » Tu passes finalement ton bras sur ses épaules. « Quand je suis habitué à quelque chose, j'ai du mal à m'en penser, disons ça comme ça. » Tu tapotes son épaule et tu pousses sa main. « Mais je dois d'abord finir mes courses, mh ? Je suis un adulte responsable. ~ » Tu chantonnes. Bien sûr que non, t'es pas du tout responsable. Et tu es de nouveau satisfait. Il t'as donné un joli sourire malicieux. Ah, on dirait que vous ne vous étiez jamais disputés. Tu t'étires légèrement et tu glousses plus fort. Ah, belle remarque. « YAH ! Tu insultes mes bijoux de simples nouilles ? » Tu souris à pleines dents, et tu tapes ta main contre ta cuisse. « Poil de carotte, va .. » Tu te rapproches de lui, et tu chuchotes à son oreille, car ce n'est pas réellement mignon. « Tu veux que je donne ça à manger à mon ami ? Que je le cuise, le poivre et le sale .. à mon ami ? Beuh. » Tu tapotes son dos, ricanant dans son oreille. « Même cru il n'en voudrait pas. » Woh, les pervers sont de sortis ? Tu frottes tes mains et tu rentres finalement dans le magasin principal. Tu cours vers le rayon nouille, et bafh. Crise cardiaque. Y'a plus rien. « .. Rho, il aura du deuxième prix, basta ! » Tu tapes du pieds et tu prends le premier paquet à ta portée. « On fait nos courses ensemble, Hyun Sook ? » Tu te tournes vers lui, un sourire presque malicieux de nouveau collé à tes lèvres. « Je te présenterai mon ami, si tu veux. » Sauf que, t'étais trop distrait avec ton paquet de nouille ; t'a pas entendu ton portable vibrer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



★ Pseudo : Loliwion
★ Messages : 441

★ Tronche : Luhan
★ Age : 25
★ Logement : Résidence 8510 -SUD- avec trois coloc'
★ Emploi : Etudiant en art appliqué

MessageSujet: Re: i don't like hasards.    Mer 29 Mai - 9:58

    Si, il risquait quand même de prendre la grosse tête. Il était passé du mec dégoûtant, répugnant et pire qu’une pute au mec dont Mun Ho ne pouvait visiblement pas se passer en soirée. Il y avait de quoi prendre un peu le melon quand même. Surtout quand ces mots venaient de Mun Ho. Il n’allait pas le redire tous les jours alors il profiterait au moins aujourd’hui. Il rigola de bon cœur à sa remarque, un adulte responsable. Qu’il n’essaye même pas de lui faire avaler ça. Le jour où Mun Ho sera responsable Hyun Sook deviendrait réellement son esclave. Mais comme ça ne risquait pas d’arriver, il ne prenait pas de trop gros risque en pensant ça.
    « Oh pardon, je voulais dire nouille royale. Ça vaut au moins ça ! »
    Face à un tel sourire Hyun Sook ne peut pas non plus retenir le sien. Il se sentait tellement léger, libéré.
    « Fais attention … Je peux très bien les faire virer au bleu demain. Ca te plairait ? »
    Il l’avait dit sur un ton de défit. Pitié que Mun Ho ne le relève pas. Parce qu’il ne se ferait pas les cheveux bleus. Du moins pas avant que ça soit la mode et que tout le monde dans la rue soit avec les cheveux bleus. Mais avant que ce jour arrive aussi … Il y avait de la marge. Il sentit Mun Ho se rapprocher de son oreille. Qu’est-ce qu’il allait bien pouvoir lui dire qu’il ne pouvait pas dire à voix haute ? Il éclata de rire. Il ne savait pas où il allait chercher toutes ces idées et franchement, il ne voulait pas non plus le savoir. Trop d’imagination ce petit. Hyun Sook fit de même et lui chuchota.
    « S’il faut je m’en charge moi … Pas de gâchis. Cru ou pas, tout me va. »
    A peine après avoir mis un pied dans le magasin il regarda le brun partir devant. Ah vraiment. Il avait quel âge déjà ? C’était que des pâtes après tout. Il finit par le rejoindre et hocha la tête. C’est pas tous les jours que Mun Ho se proposait à faire des courses. Miracle. Il participait enfin à la vie de la maison. Mais il ne percuta pas à la remarque sur son ami. Gné ? Il pensait à quoi derrière ça ? Il haussa les épaules plutôt que de se ridiculiser parce qu’il n’avait pas compris. Il attrapa des paquets de nouilles et tira le brun avec lui.
    « Bon j’ai absolument besoin de biscuit étant donné que QUELQU’UN a mangé mon STOCK secret. »
    Il lança un petit regard à l’intention du brun. Cette fois il allait prévoir le coup et prendre trois paquets. Au cas où. Enfin, au cas où ce soit la fin du monde hein. Pas au cas où il baiserait 3 fois dans la semaine. Quoique. Oh puis zut. Il allait prendre trois paquets point barre. Il alla se planter devant tous les paquets de gâteaux. Dilemme. Trop de choix. Trop de bonnes choses. Il soupirait, parce que c’était trop difficile de ne pas tout prendre.
    « Aaaaah … Je sais pas quoi prendre. Choisis en un toi ! »
    Il attrapa deux paquets en attendant celui du brun. Celui de Mun Ho c’était bien au cas où la situation se représentait. N’allait-il jamais cesser de penser à ça ? Il attrapa discrètement un paquet de chocolat en passant, la tête en l’air, sifflotant, comme s’il venait de voler quelque chose et qu’il ne voulait pas se faire prendre. Il la cacha d’ailleurs sous ses paquets de biscuits et continua sa route, veillant bien à ce que Mun Ho ne se perde pas, sait-on jamais.
    « T’as besoin de prendre quoi toi, mon petiot ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



★ Messages : 379

★ Tronche : kim jong in. (kai).
★ Age : 25
★ Logement : en colocation avec deux nanas & un mâle, zone sud appartement 8510.
★ Emploi : barman + étudiant en droit.

MessageSujet: Re: i don't like hasards.    Mer 29 Mai - 10:29

Tu ricanes encore. « Nouille royale parmi les nouilles fourmis, mh, ça me plait. » Tu augmente ton sourire, mais tu le baisses tout de suite, toussant. Crotte. Chiasse. Tu sens les regards des autres, tu inclines légèrement la tête, les saluant, et tu tournes tes yeux vers Hyun Sook. Un Hyun Sook aux cheveux bleus. Woh. Pourquoi pas ? Tu réfléchis quelques secondes et tu prends une de ses mèches en otage entre ton pouce et ton index. « Je me demande si le bleu t'irait mieux que le roux mh .. Tu devrais tester ! » Tu pouffes encore. Dieu. Il aurait l'air d'une baleine, ou quelque chose comme ça. Un truc bleu. En tout cas, tu te marrerais bien. Tu ricanes encore plus à ce qu'il te dit. Woh, sans gêne. Tu as une petite envie de rigoler encore plus. « Désolé, Hyun Sook. » Tu tapes dans tes mains. « Mais il faut être malade pour avoir cet honneur. » Et tu agrandis ton sourire. Pas réellement drôle, mais toi tu trouves ça amusant. Alors tu souris. Tu t'étires une énième fois et tu cours vers le rayon des nouilles, râlant sur le fait qu'il n'y en ait plus, et tu te fais tirer par le rouquin. « YAH ! C'est de la faute d'un certain ROUX qui les a amené ! » Tu grognes et tu fais mine de bouder. « J'y peux rien si je crevais de faim. T'avais qu'à me passer autre chose ! Les biscuits de Jun Hye auraient fait l'affaire .. » Tu hoches la tête et tu te retrouves finalement en face d'un rayon REMPLIS de gâteaux ! Tellement remplis que tu ne sais pas vraiment où balader tes yeux. Alors tu les laisses sur les cheveux de Hyun Sook, sifflotant, attendant que sa majesté fasse son choix. Choix qui n'arrive pas de suite. Tu soupires et tu fixes les paquets qu'il a choisi. Rictus. « Tu viens de prendre quoi dans tes mains, mon roux ? » Tu frottes tes mains, mordant ta lèvre inférieure, souriant toujours. Tu t'approches de lui et tu tentes de voir ce qu'il y'a. T'as pas rêvé, non ? Tu l'as vu prendre un truc. Tu gonfles ta joue et tu soupires. Arh, nein, tu vois rien. « Pourquoi tu veux un troisième paquet ? Tu veux devenir obèse ? Ah, pauvre chose. »[b] Tu soupires et tu prends le premier truc que tu trouves ; des cookies. Tes yeux deviennent gros. Des cookies ! [b] « WOH ! Yeah, des cookies ! Je les prend pour moi, eux ! » Tu souris et tu mets le paquet sous ton bras. « Tu te démerdes, moi ; j'ai mes cookies. J'ai compris la leçon. » Tu donnes un sourire malicieux. « Si tu veux les biscuits, tu n'as qu'à venir dans ma chambre. » Car oui, il avait bien passé presque une nuit dans ta chambre, il pouvait bien y revenir quand il voulait, non ? Mais il fallait que tu sois là. Tu suis de près Hyun Sook, réfléchissant aux besoins d'un mec malade. Tu pouffes. Quel cochon tu fais, mec. « Films pornos ! » Tu pouffes encore plus. « Non, je rigole, c'est un pur de la nouille ce mec. » Tu hoches la tête et tu tapes du pied. « Mh, je vais lui faire des nouilles avec mh .. oh ! Je sais, du poulet ! » Tu cuisines comme un pied, mais tu te débrouilles bien avec le poulet. Ouais, ouais. Tu souris et tu prends le poignet de Hyun Sook. Tu le tires dans tous les rayons avant d'atterrir en face de celui 'Salle de bain". « Mais d'abord, je vais refaire mon stock personnel. Tu m'aides ? » Un autre sourire malicieux, et tu lâches son poignet, te promenant gaiement dans le rayon. C'était ton rayon favoris. Tu fouines un peu partout, et tu t'accroupis vers les shampoings. « YAH ! Hyun Sook ! Viens ici ! » Tu te relèves et tu tapes du pied. « Je vais changer de shampoing, l'autre commence à me lasser. » Tu hoches la tête et tu lui souris. « Mh, il faut aussi que je prenne ta teinture bleue, shampoing pour le corps, crème pour les mains, masque .. woh, heureusement que j'ai eu ma paye y'a pas si longtemps que ça. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



★ Pseudo : Loliwion
★ Messages : 441

★ Tronche : Luhan
★ Age : 25
★ Logement : Résidence 8510 -SUD- avec trois coloc'
★ Emploi : Etudiant en art appliqué

MessageSujet: Re: i don't like hasards.    Mer 29 Mai - 11:21

    Ah devenir obèse ! Et puis quoi encore ? Bien sûr que non il n’allait pas devenir obèse. Il faisait son jogging tous les jours le Hyun Sook. Et il ne mangeait pas non plus comme un gros. Sans offenser personne. Il fronça les sourcils et fit mine de bouder. Il n’allait pas devenir gros et flasque du ventre. Encore moins des fesses. Non. Il mit du temps avant de comprendre qu’il ne s’agissait que d’une blague du brun. Trop naïf le roux. Il se retourne brusquement à la remarque du brun. Cookie ? Il sourit, prêt à recevoir le paquet de gâteaux par-dessus les autres. Mais Mun Ho le fourra sous son bras. Il osait !
    « Yah Mun Ho ! Tu devais choisir pour MOI. »
    Il fit la moue et attrapa le premier paquet d’Oréo qui lui tombait sous la main. Satisfait il sourit. Il préférait de loin les Oreos de toute façon, même si ça laissait des trucs noirs caca sur les dents des fois. Il lui tira la langue, fièrement.
    « T’auras qu’à manger tes cookies en regardant Edward les yeux pleins de cœurs. »
    Ça c’était pour sa traitrise des biscuits. Voilà. Maintenant il pouvait aller de l’avant. Il lui demanda alors ce qu’il avait besoin de prendre et eut un hoquet de surprise en l’entendant dire ça à haute voix. Qu’il soit plus discret. Une dame lui adressa un regard méchant en emmenant son petit garçon plus loin. Malgré tout Hyun Sook rigola discrètement. Rien ne pouvait arrêter Mun Ho de toute façon. Finalement il se fit tirer par le poignet, manquant de faire tomber sa petite pile de gâteaux et de nouilles.
    « Toi ? Tu sais cuisiner ? Toi tu cuisines ? … J’y croirais pas avant de l’avoir vu de mes propres yeux ! Tu vas devoir me faire mes repas maintenant mon mignon. »
    Mais contre toute attente il arriva dans le rayon salle de bain. Quoi ? Il venait pourtant de dire qu’il lui fallait du poulet. Soit. Il hocha la tête. S’il avait besoin d’aide alors autant profité que Hyun Sook soit toujours là. Il se laisse perdre dans tous les produits de beauté. Il ne passait jamais beaucoup de temps dans ces rayons-là. C’était le coin des filles. Lui il préférait le rayon des bonbons et des gâteaux. M’enfin ça tout le monde l’aura deviné. Il rappliqua à côté de Mun Ho quand celui-ci l’appela.
    « Ah tu veux que je te dise quel shampoing prendre pour que tes cheveux sentent la ro- QUOI ? Non mais je plaisantais ! Pas question que je me fasse les cheveux bleus. Encore moins question que TU me le fasse. Wow on se calme hein, c’était une blague. »
    Ah non non non non non NON ! Et puis il percuta sur le reste de sa liste de course. Il faisait des courses pour sa fiancée en fait, pas pour lui, c’est ça hein ?
    « T’es une vraie diva Mun Ho … Tu devrais faire partie d’un girls band tu sais ? »
    Il sourit, un peu dépassé par tout ça. Il n’aurait jamais cru ça possible pour un homme d’avoir autant besoin de produits de beauté. Lui il prenait sa douche tous les jours, il se brossait les dents et puis c’était tout. Un peu de parfum peut-être quand il sortait. Mais de là à prendre tous ces trucs. Pas comme si ça coûtait rois francs six sous en plus. Il lui tapota la tête.
    « Tu sais quoi ? Je m’occupe de ton shampoing et occupe des autres trucs de nana … J’y connais rien à tout ça moi. Rien qu’à regarder je suis perdu. Fais-moi confiance pour le shampoing. »
    Il le poussa un peu pour qu’il s’occuper de son masque et compagnie et se penche vers les shampoings. Il en ouvre quelques-uns histoire de voir s’ils sentent bons. Enfin c’est le but d’un shampoing de pas sentir la merde mais … Voilà. Il finit par en choisir un qui avait en plus une fonction qui rendait les cheveux plus doux ou je sais pas quoi. Aller, si c’était un peu nunuche ça allait plaire à Mun Ho. Il en profita pour prendre un déodorant en plus de ça, il était bientôt à court.
    « Mademoiselle, vous avez terminé ? »
    Il rigola à sa propre remarque, malheureux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



★ Messages : 379

★ Tronche : kim jong in. (kai).
★ Age : 25
★ Logement : en colocation avec deux nanas & un mâle, zone sud appartement 8510.
★ Emploi : barman + étudiant en droit.

MessageSujet: Re: i don't like hasards.    Mer 29 Mai - 11:46

« Raah, mais arrête avec ça ! » Tu tapes du pied. « Je le regarderai jamais avec des yeux pleins de coeurs, Edward c'pas mon type ! Mais bon, il n'est pas SI moche .. Et garde ça pour toi bon dieu ! » Tu montres tes dents, comme un chien. Qu'il garde cette chose pour lui, bon sang. C'était l'un des rares à savoir ton penchant pour Edward. « Et puis, je préfère les asiatiques à ce suceur ! Non mais, vraiment rh .. Tu m'agaces ! » Tu gonfles tes joues et tu parles finalement de poulet. Tu rigoles, comme lui l'avait fait précédemment. Lui faire à bouffer ? « Quoi ? C'est si étonnant ? Tu penses que je mange que des trucs commandés, quand vous êtes pas là ? Je me cuisine des trucs vite fait, tu crois quoi .. » Tu passes ta main dans tes cheveux, crânant pleinement. Eh ouais. Tu mens très bien. « Et tu partageras avec le malade. » Et une petite phrase dite d'un ton sec, une. « Ce type partage tout, même ses microbes. Donc vous mangerez bien tous les deux, et moi, je me mettrai dans sa douche .. j'espère seulement que c'est pas là qu'il est tombé malade, brr. » Tu simules un frisson et tu secoues ta tête, passant à autre chose. Tu le traînes finalement jusqu'au rayon beauté, et tu hoches la tête, avant d'ouvrir la bouche, mais il parle trop rapidement, le rouquin. « Je serai le visuel du girls band, je le sais ! » Tu plaisantes encore. Tu souris et tu passes tes doigts sur tes bras. « Une peau si douce, tu penses que c'est réellement naturel ? Je dois mettre de la crème et du savon exprès ! Ah, j'en étais sûr. » Tu affiches un sourire malicieux. « C'est pour ça que tu n'es qu'un merlan comparé à moi, hein ? Tu dois faire un minimum de soins pour pouvoir être complètement baisable. ~ » Et tu dis ça sans gêne, alors qu'une femme passe par là. Tu lui offres un sourire, et elle cache ses yeux, partant. Tu lui tires la langue et tu te laisses pousser. « Vraiment ? Prend un truc bien, j'ai pas envie d'avoir de remarques sur mes cheveux. » Tu fermes les yeux en hochant la tête, partant en face. « Si jamais des coups me filent entre les mains à cause de mes cheveux, tu m'entendras parler, Hyun Sook. » Tu t'accroupis finalement en face du rayon, chantonnant toujours. Tu trifouilles quelques crèmes pour mains, puis tu fixes le côté des produits du visage, tu vas un peu partout, rapidement, et tu t'arrêtes. Woh. Tu viens de voir un truc qui t'intéresse. Tu ricanes dans ta barbe. Ah, dieu. Qui a posé ça là ? Tu le prends rapidement dans tes mains, le mettant dans tes poches quand tu entends le voix de Hyun Sook. Tu lui offres un sourire malicieux, penchant la tête. « T'as mon shampoing ? » Tu hoches la tête, ouais, il l'a. Tu accentues ton sourire. « J'ai un cadeau pour toi, alors. ~ » Tu lèches tes lèvres. Woh. Là, si il ne voit pas ce que t'as dans la main .. diantre ! Tu te colles à lui et tu mets ton 'cadeau' dans sa poche de fesse. Oui, poche de fesse. Tu frottes tes mains, et tu prends le shampoing. « Sers-t-en à ta guise, je l'ai trouvé à côté des savons. Classe, non ? » Un préservatif à côté des savons. Fallait le faire, non ? Bizarre que personne ne l'ait vu. Tu ricanes presque, attendant avec hâte sa réaction. Mais tu te retournes finalement, fixant les savons. « J'ai pas eu le temps de chercher exactement, vu la trouvaille que j'ai fait. » Un autre rire, et tu poses ton index sur ton menton, marmonnant. Finalement, tu prends le premier savon venu. « Je piquerai des crèmes et compagnie à mon pote, si il en a. J'ai pas envie de tout user dans des savons, là. Je veux plutôt refaire mon stock de nourriture. » Et pas que. Car tu lui fais signe de te suivre, allant vers le rayon film. Eh ouais, le poulet attendra. Tu chantonnes à nouveau et tu prends un film au hasard ; c'est un film d'horreur. « Je vais lui faire une mauvaise blague. Je vais lui mettre REC. Tu vas voir. Il va flipper. Aah, je jubile déjà hihi ! » T'agis comme une fille. Tu sautilles sur place et tu mets le film dans les bras de Hyun Sook. « Maintenant, poulet. Tu as besoin de quoi, toi ? » Tu lui laisses pas le choix, et tu l'entraînes vers le rayon des bacs à glace .. ou quelque chose comme ça. En tout cas, tu en ouvres un et tu fouilles, encore une fois, mettant presque la moitié de ton corps dedans. Et ouais, tu laisses une belle vue de ton fessier ! Tu ricanes à l'idée d'avoir une grand-mère qui ne se gêne pas pour te regarder, quasiment impossible mais bon. Tu saisis finalement un poulet, sortant du bac, frottant tes cheveux. Tu le retournes, chantonnant, et tu refermes le bac, mettant le boulet dessus. « Wo, c'est froid quand même. » Remarque conne, Mun Ho. Tu sors ton téléphone et tu arques un sourcil. Tu affiches un sourire malsain ; ton pote est entrain de t'écrire qu'il a appelé quelqu'un d'autre pour ses courses. « CONNARD ! » Tu tentes de l'appeler mais il ne répond pas, et tu soupires. Tant pis. T'iras chez lui le tuer. Tu prends quand même le poulet. Il va voir, ce salaud. Tu vas lui faire bouffer le poulet par les trous de nez ! « Bon, tu te dépêches poil de carotte ? J'ai un homme à assassiner. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: i don't like hasards.    

Revenir en haut Aller en bas
 

i don't like hasards.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLACKOUT ::  :: RPs Finis-