AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 baek yun su

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar



★ Pseudo : hemingway, sterennade
★ Messages : 375

★ Tronche : key (shinee)
★ Logement : A - 7007
★ Emploi : styliste de mode

MessageSujet: baek yun su   Mer 22 Mai - 22:26

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
baek yunsu


▬ 22 y.o
▬ 24 décembre 1991 à vienne, autriche
▬ sud-coréenne
▬ gaygaygay
▬ créateur de mode
▬ purple diamond

arrogant :: calculateur :: passionné :: critique :: loyal :: méprisant :: fier :: hautain :: vif :: drôle :: délicat :: excessif :: mesquin :: froid :: franc :: renfermé :: fin :: raffiné :: snob :: créatif :: visionnaire :: professionnel :: perfectionniste :: instable :: nostalgique :: prétentieux :: agaçant :: sensuel :: taquin :: méfiant
+ Je suis venu te dire que je m'en vais.
L'extase aux bords des lèvres, un soupir languissant s'échappe. Le râle rauque se fait entendre, une brise dans la tempête des sens. Les yeux mi-clos, j'attends l'instant dernier. Ces secondes précieuses et éphémères qui me font oublier ; planer ; bander. Mh, quel pied. Entre mes doigts, l'objet de tous les plaisirs ; ma peine et ma maîtresse. Je m'accroche à ce péché comme noyé à sa bouée ; fiévreusement, vainement. Moi, je veux être malmené ; c'est ainsi que je me sens vivre. Sinon, tout devient gris. Et sale. La fumée est salvatrice ; la bouffée, jouissive. Je cache ma honte et mon déshonneur ; allez, petite conne et toi, grand salaud, terrez-vous. Prenez place en mon sein et enlisez-vous, jusqu'à la rouille et le crachat. Je suis conscient de ces chaînes qui m'abaissent et me tourmentent, c'est le cercle infernal. Qui puis-je, autant souffrir que dépérir. Je me plais dans le vice, putain ouais. L'extase aux bords des lèvres, un dernier soupir...

+ Alors forcément, je tombe. Mais dieu, qu'est-ce que j'aime. Un sentiment si prenant, qui me laisse pantois et frustré. C'est intense, je suis comme un dingue ; un enragé. Même la drogue ne m'emmène pas aussi bas. Merci mes yeux, je vous ai pour pleurer. Sous le charme de l'inconnu, ses belles mains et ses graves paroles, je dérive. Son regard me caresse, sa langue me taquine ; lascive. Il me prend, c'est fort et douloureux. Sans vergogne, je viens, je pars ; jusqu'à l'ultime poussée. Jeune con que je suis. Je perds dans ce combat de l'amour ; et les ruines d'innocence et de candeur s'évanouissent tout à fait. Je suis blasé, aimé, lassé. On me prend, on me laisse. A droite, puis à gauche ; toujours sans voie, et la mienne s'est brisée. Demeurent, immuables et tristes, des murmures qui ont la teinte mélancolique des sanglots.

+ De mon enfance, je retiens les couleurs miroitantes et déroutantes. Tantôt la lueur prend mes yeux et subjugué, j'avance vers elle. Je fonds sous les myriades d'éclat. Leurs échos reviennent en mon esprit, tel un tapageur leitmotiv ; ils me hantent, ils me guettent, ils m'inspirent. Les nuances défilent devant mes yeux, et je sélectionne, à la recherche de l'éclat parfait. Très vite, ma requête m'apparaît bien vaine. A défaut de la perfection, je me damne pour la beauté. Éternel valet à ses glorieux services, j'esquisse à son nom. Quelques traits, vagues et difformes, sont réalisés d'une main hésitante. Quand la douleur vient au poignet, le tracé devient enfin délicat. Les silhouettes sont sveltes et élancés. Alors pour mon Dieu, trois initiales teintées d'or. YSL.

+ Je me souviens des arts. Mon père sculpte les pierres et les formes ; ses mains graciles et fines s'animent et quel spectacle. Père, vous avez les mains d'un pianiste ! Il me montre et ses doigts papillonnent délicatement ; avec douceur, il taille et donne vie. J'étouffe d'admiration, moi aussi je veux être un artiste. De ces mains fondent l'argent, l'or, le bronze. De ces mains, précieuses... Alors je soigne les miennes, encore si petites. Je les cajole, et quelques notes de musique suivent leur passage. Je joue pour ma mère. Je ne saurai la décrire tout à fait. En ce temps, je suis ébloui par sa beauté. Même pétrifié par sa lumière blanche. Je vois ses cheveux sombres et fins, tombant en cascade derrière son dos droit. Une chevelure si sombre et dense, tellement que je désire y plonger mes doigts. Goûter à l'exquise douceur des fils noirauds abondant. La nuit se reflète en eux ; elle forme un étonnant contraste avec la pâleur de son teint. Je lui souris et elle s'élance vers les cieux. Ses bras tendus sont d'étranges et captivantes arabesques ; ils tournoient au dessus d'elle. Et ses jambes ! Je crois qu'elle flotte dans les airs. Ses petits pieds pointus glissent sur le parquet, tandis que je reste blasé. Aujourd'hui je sais. Le talent de mon père et la beauté de ma mère m'ont mis à terre. Sans crier gare, je me trouvais déchu. Cela était le prix à payer pour hériter de ce talent et de cette beauté.

+ A l'école, je me prends pour le génie de service. Il faut dire que mes notes sont excellentes. Mes parents veillent à ce que mon éducation soit la meilleure ; c'est pourquoi j'ai commencé très tôt à étudier. Je ne vois pas cela comme une besogne, plutôt comme un jeu. Or les règles changent, depuis mon arrivée en Corée. Au final, j'ai le cul entre deux chaises. En Europe, je suis un étranger. Et ici, dans mon pays natal, c'est la même mélodie. Complètement écartelé, démembré... Je me noie sous les regards inquisiteurs. Pour compagne, ma seule ombre. Je me sens terriblement seul, mais je ne puis le montrer. Les gens m'indisposent.

+ J'ai quatorze ans et je me drogue. Je prends de tout et de n'importe quoi, je suis comme un fou. On se fait du mal. Et c'est si bon. La prise salvatrice, jusqu'à l'apogée ; puis la descente, si dure, si brutale, si animale. On se prend la réalité en pleine tronche et ça saigne. Je coule de toute part. Mon cœur est à flot, mon esprit est à sang. Je me noie, et je n'ai pas l'idée d'agiter mes bras. Non, je préfère atteindre les abysses, les monts mortuaires. Autour, les cris, la musique, le sexe. On ne s'entend plus. Puis mon regard vide se lasse et je me traîne au dehors. Le froid m'atteint en pleine poitrine et je suffoque. J'ai mal. Je me perds dans le dédale de rues ; toutes se ressemblent et pourtant, je ne les reconnais point. C'est gris, lisse et sale. Les bouches d'aération fument et je ris, et je pleure.

+ Aujourd'hui, c'est difficile. Je veux dire, rester clean. J'ai encore ce foutu tremblement au bout des doigts. Parfois quelques crises. Je ne sais pas si j'ai surmonté, si j'ai oublié mon passé. Je ne le crois pas. Toutes ces conneries font partie de moi. Je me sens encore incomplet ; et qu'importe la renommée. Créer me fait bien sûr planer, mais, c'est insuffisant. Mes esquisses, c'est tout ce que j'ai. Pourtant, je suis las. Toujours je vagabonde et je erre, seul. Quel est le sens à tout cela ? Je veux tomber en amour, me damner pour des beaux yeux, crier un nom jusqu'à l'épuisement. Mais les nuits solitaires me rattrapent. Comment faire alors, lorsque je me retrouve en soirée, pour ne pas succomber ? Je sais bien que tous les matins du monde sont sans retour.  
Tell us a few things...

Que penserais tes parents de la vie que tu mènes ?
Je ne sais guère. Que je mène une vie dépravée, cela va de soit. Mais c'est trop simple. Père et Mère ont toujours voulu le meilleur pour moi ; ils se sont splendidement vautrés. L'échec leur reste en travers de la gorge, bien profond. Oh, certes, je suis un styliste réputé. Et je suis indépendant. Je crois qu'il regrette l'enfant que je fus ; le garçon qu'ils n'ont pas vu. Ce petit homme, si frêle et désabusé, dont les épaules s'affaissaient sous la réussite éclatante et écrasante de ses parents. Pourtant, que pouvait-il dire ? N'étaient-ils pas affectueux et patients ? Non, vraiment, la solitude s'est emparée du garçon ; faisant de lui un loup effrayé. Si je rendais visite à mes parents, ils me regarderaient de cet air bienveillant si détestable. Moi, le drogué, le battu ; l'homme aux mœurs incertaines. Je verrai clairement dans la prunelle de leur yeux magnifiques l'amertume et la désolation ; et dieu sait que je ne supporte pas la pitié. Bordel, je pourrais me flinguer de les entendre me dire des mots rassurants ; je partirai en vrille, comme toujours. Non, eux mêmes ne savent pas. La douleur, le rejet, l'abandon ; ces choses qui tuent et brisent.

Comment décrirais-tu ta vie ?
Un joli fiasco, une étonnante déroute... Ma vie s'apparente à la mer ; tantôt douce et docile, souvent violente et tempétueuse. Mes souvenirs sont d'étranges vagues, lascives, rugissantes, claquantes. Elles montent très haut et retombent avec fracas, causant mille maux. Au milieu de la tempête je me tiens, droit et pétrifié. Je subis le vent qui mord mon visage. La pluie qui balaie mes cheveux. Les cris stridents des albatros au dessus de ma tête. Mon corps n'est que poussière, flottant et s'évanouissant dans le grand bleu. J'aperçois des lueurs salvatrices mais la nuit tombée, le noir m'afflige. Et mon cœur, ah, mon pauvre organe... ! Il n'est plus qu'un trou béant. J'étais si vrai quand j'ai aimé. Et des mots se sont abattus, plus durs que les coups. Tu n'auras jamais rien de ma part, a-t-il dit. Pourtant, de mon bourreau, de mon amour passé, j'ai reçu le désarroi, l'affliction, le chagrin. Encore une fois... Et dans tout cela, je ne sais toujours pas nager.

Que dirait de toi tes amis ?
Il est quelqu'un de très... particulier ; en fait, c'est un sacré connard. Il ne répond jamais aux appels, et quand il le fait, il raccroche au nez. Ce type n'a pas de limite, il fait ce qui lui plaît. Et quand quelque chose le dérange, il ne se gêne pas pour le dire. Et de quelle manière ! Souvent, il nous fait penser à ces salauds de critiques littéraires ; toujours à employer des mots savants et techniques, à décortiquer chaque détail pour mieux assassiner la chose concernée. Yun Su est sans pitié. Mais on sait toujours ce qu'il pense. Enfin... c'est spécial. Même si on lui parle, une certaine distance est maintenue. Nous savons bien qu'il a connu des événements désagréables ; mais jamais il ne se confie. Au fond, je garde l'image de cet homme élégant et distingué, toujours bien apprêté et hautain ; il se tient dans la foule des mannequins qui l'entourent. Pourtant, il m'apparaît bien seul. J'dois dire que je suis franchement impressionné par ses créations. Mais bon, ça ne l'empêche pas d'être un vrai égocentrique. L'avantage, c'est qu'il ne demande jamais des choses sur nous. Je ne crois pas qu'il s'en fiche... mh, d'une manière si, il s'en contre fout royalement. Mais il est très délicat. Yun Su fait attention aux détails. Je sais qu'il raffole des jeunes mannequins, des hommes de préférence. Bien qu'il soit admiratif des femmes, il les considère en muses et non en objets d'affection. Mais ça ne l'empêche pas de fricoter avec de magnifiques créatures. Il est d'ailleurs très sélectif. J'ai remarqué qu'il ne restait jamais souvent avec la même personne ; bien qu'il ait ses favoris. Oui, un homme spécial. On le méprise, on l'adore. Peut-être ce qui nous dérange le plus, c'est cette foutue distance.

Qu'en est-il de ta vie sentimentale ?  Il n'en est rien. Je bois, je drague, je baise. Emporté dans le bal des sens et des vices, je donne mon corps au plus offrant. J'aime à sentir mes lèvres scellées, ma langue taquinée, mes tétons titillés. Je déborde de passion, sous la nuit étoilée ; et souvent je marche, bras dessus, bras dessous. Nous rions au grand soir, il fait froid. Le regard étincelant, je souris à mon amant. Nous ressemblons à un couple. Mais demain matin je partirai sans un mot, laissant les draps défaits à leur froideur. Peu importe, en cette nuit, je suis sien et il est mien. Je bois ses lèvres, je mange sa langue. Nous allons danser et, collés serrés, on se touche. Dans l'ombre complice du club, on s'embrasse à en perdre le souffle.
Puis le matin perle. Je me retrouve les bras ballant à arpenter ces mêmes ruelles. Des visages se tournent vers moi ; on dit que je les collectionne. Je ne côtoie quasiment que des mannequins et des artistes. Je m'abreuve de leur beauté, pourtant, je demeure insatiable.

As-tu un souvenir réellement marquant que tu aimerais partager ?
Je me tiens sur un pont, c'est sacrément haut. Au petit matin, la brise caresse mon visage. Tendre caresse, qui sèche les larmes roulant sur mes joues creuses. Mon dos est parcouru de quelques frissons, alors que de mes lèvres s'échappent un souffle blanc. J'en ai assez. L'aube est magnifique, j'aperçois la rosée qui perle aux rares fleurs bordant la route. Un timide soleil s'éveille ; ses rayons chatoyants s'attardent sur mon visage. Je pousse un soupir de bien-être. Je suis ému par tant de beauté. J'admire la pureté et la fragilité de la Nature aux premières lueurs du jour. Ah, mon amour, faut-il que je pense à toi. Tu sais, je n'ai pas pu t'oublier. Peut-être que je ne le voulais pas. La première fois que j'ai pris de la drogue, je t'ai vu en mes songes. C'est pourquoi je n'ai pas cessé ; à chaque poudre, pilule et herbe je me disais que je te verrai encore une fois. Alors j'ai pensé que j'aurais préféré que tu m'achèves. Tu m'as laissé des mots, qui tiraillent et meurtrissent mon cœur. Le ciel est si beau. Je lève les bras à sa gloire, et quelques pas en avant, j'y vais. Adieu.
Je me suis réveillé avec un traumatisme thoracique, des colonnes brisées, des vertèbres déplacées, des os cassés. Je me souviens de la douleur fulgurante en pénétrant l'eau. Un mur m'attendait.

Que penses-tu du club Hermès ?  
fucking good idea, dude. perv 



Behind the sreen
Pseudo: hemingway, sterennade
Âge: 18 y.o
Comment as-tu connu le forum ? via des top sites
Code du règlement yay 
Quelque chose à ajouter ? JAE JIN JE TE BAISE TOUT CRU OK?



Dernière édition par Baek Yun Su le Sam 3 Aoû - 21:29, édité 21 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



★ Pseudo : Loliwion
★ Messages : 441

★ Tronche : Luhan
★ Age : 24
★ Logement : Résidence 8510 -SUD- avec trois coloc'
★ Emploi : Etudiant en art appliqué

MessageSujet: Re: baek yun su   Mer 22 Mai - 22:58

    Omo ♥ !
    Bienvenue parmi nous ! *O* ♥ Bon courage pour ta fifiche !
    Tu sais comment faire baver les gens toi ;) !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



★ Pseudo : hemingway, sterennade
★ Messages : 375

★ Tronche : key (shinee)
★ Logement : A - 7007
★ Emploi : styliste de mode

MessageSujet: Re: baek yun su   Mer 22 Mai - 23:07

merci beaucoup de ton accueil. heart2 miam


There's a green light in my eyes + And I don't want to see what I've seen. To undo what has been done. Turn off all the lights.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



★ Pseudo : usagichi
★ Messages : 320

★ Tronche : Kim Hyuna [4minute]
★ Emploi : Directrice du centre commercial de mode le plus réputé de Busan/ Styliste de vêtement de Luxe

MessageSujet: Re: baek yun su   Jeu 23 Mai - 1:42

KYAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH
excited excited2 love yay bigeyes 50t 52z 67t
KEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEY
I WANT A LIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIINK BABBBBBBBBBBBBBY

heum...heum...
Je voulais dire, Bienvenue parmi nous.
Je te remercie d'avoir pris un pv. C'est In Ho qui va être grave content.
Si tu as des questions sur le fofo n'hésite pas à mpotter le staff, si c'est des questions sur le personnage mpotte In Ho.
Je suis trop contente. Mon bias <3
I LOVE YOU ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://special-happiness.e-monsite.com/

avatar



★ Pseudo : hemingway, sterennade
★ Messages : 375

★ Tronche : key (shinee)
★ Logement : A - 7007
★ Emploi : styliste de mode

MessageSujet: Re: baek yun su   Jeu 23 Mai - 2:37

mais quelle réception Sul Li, j'en suis toute chose. perv
pour le lien, il coule de source; nos personnages exercent le même métier... ça sent la collaboration, si tu vois ce que je veux dire ahem. ♥️
je te remercie, c'est moi qui suis ravie d'être ici; haha, j'ai déjà harcelé mon cher et tendre créateur, et je n'hésiterai pas à faire de même si la moindre question me vient à l'esprit.
i love you too honey. love pan
ps; ton pseudo, c'est bien relié au manga? miam


There's a green light in my eyes + And I don't want to see what I've seen. To undo what has been done. Turn off all the lights.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



★ Pseudo : RUTHLESSDEED
★ Messages : 268

★ Tronche : god lee soo hyuk
★ Emploi : mannequin professionnel

MessageSujet: Re: baek yun su   Jeu 23 Mai - 4:53

OMFG KIBUM FCXDIDDKDJKFJKDJIKIEXJ
je connais quelqu'un qui va etre heureux !
BIENVENUE&FIGHTING pour ta fiche *le viole dans une petite ruelle*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



★ Pseudo : hemingway, sterennade
★ Messages : 375

★ Tronche : key (shinee)
★ Logement : A - 7007
★ Emploi : styliste de mode

MessageSujet: Re: baek yun su   Jeu 23 Mai - 13:50

merci beaucoup Jun Ha. love bigeyes
*le suit docilement dans la ruelle*


There's a green light in my eyes + And I don't want to see what I've seen. To undo what has been done. Turn off all the lights.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



★ Pseudo : Nateba
★ Messages : 180

★ Tronche : Lee Min Young ( Min ► Miss A )
★ Age : 23
★ Logement : Sud 8510 avec Doo Ra, Mun Ho et Hyun Sook
★ Emploi : Etudes d'art, travail dans un petit café.

MessageSujet: Re: baek yun su   Jeu 23 Mai - 17:21

Oooh Key ♥ ! C'est cool ça, un scénario o/ !
Bienvenue ici et bonne chance pour ta fiche, en espérant que tu t'amuses bien ici :3.
J'aime le caractère de ton personnage krkr...



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
© belladone.
Se souvenir, c'est s'écorcher.
We say : " The love is unforgettable ". Is it true ? I've forgotten you like I would forget a sock. It's a bad comparison, I know. I think you think i haven't any memories of you. I still have it, a bit but i have it. My dream ? It's you. Because I lose you and i want to refind you, once again. Why ? Because I love you brother.I hope to see you smiling again, together, forever. Create new memories.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité

Invité


MessageSujet: Re: baek yun su   Jeu 23 Mai - 20:38

bienvenuuuuuuuuuuuue & bonne chance pour ta fiche heart2
Revenir en haut Aller en bas

avatar



★ Pseudo : usagichi
★ Messages : 320

★ Tronche : Kim Hyuna [4minute]
★ Emploi : Directrice du centre commercial de mode le plus réputé de Busan/ Styliste de vêtement de Luxe

MessageSujet: Re: baek yun su   Jeu 23 Mai - 21:41

YEP une collaboration s'impose. sexu
A nous deux on forme le duo de tonnerre question mode ^^
A quel manga fais-tu référence?
Au départ mon pseudo était usagi (référence au drama sailor moon action live^^), mais ayant constaté qu'une même personne signait ses création par le même pseudo j'ai rajouté ichi (référence de ichigo pour bleach)
52z 66y 50t 70st
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://special-happiness.e-monsite.com/

avatar



★ Pseudo : hemingway, sterennade
★ Messages : 375

★ Tronche : key (shinee)
★ Logement : A - 7007
★ Emploi : styliste de mode

MessageSujet: Re: baek yun su   Jeu 23 Mai - 21:48

merci les filles heart2
Sul Li, je faisais référence à Junjou Romantica ahem sifflote. je te contacterai pour le lien. miam 63


There's a green light in my eyes + And I don't want to see what I've seen. To undo what has been done. Turn off all the lights.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité

Invité


MessageSujet: Re: baek yun su   Jeu 23 Mai - 23:45

BIIIIENVENUUUUUUUUUUUE
Ton choix d'avatar est excited bril
Bon courage pour ta fiche de présentation, rejoins-nous vite love
Revenir en haut Aller en bas

avatar



★ Pseudo : hemingway, sterennade
★ Messages : 375

★ Tronche : key (shinee)
★ Logement : A - 7007
★ Emploi : styliste de mode

MessageSujet: Re: baek yun su   Ven 24 Mai - 2:24

merci Doo Ra, je vous rejoins aussi tôt que possible. perv 67t


There's a green light in my eyes + And I don't want to see what I've seen. To undo what has been done. Turn off all the lights.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



★ Pseudo : Marley Smith
★ Messages : 451

★ Tronche : GD POWER
★ Age : 23
★ Emploi : Lècheur de doigts de pieds professionel

MessageSujet: Re: baek yun su   Sam 25 Mai - 9:58

JE MEURS DEVANT UNE TELLE ŒUVRE D'ART
Spoiler:
 

Ta plume me rappelle à certain moment celle de Baudelaire ! bril J'aimerais tellement écrire comme toi ouin Tu interprètes si bien le personnage bigeyes Pour la peine, je te lècherai entre les doigts de pieds ! please Tu m'as tué /dead. Tout ça est si poétique, captivant et surtout digne du romantisme -> le mouvement hein. heart2 Bref. Je t'aime.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Congratulations !


Nous espérons que tu te plaira sur le forum et que tu y trouvera tout ce que tu recherches, notamment les choses illicites qui ne trainent absolument pas dans notre coin de paradis !
Si tu as des questions ou que tu as juste envie d'embêter quelqu'un, rien ne t'empêche de bombarder de MP tes chers et dévoués administrateurs ! Nous sommes là pour ça après tout. Nous faisons même des consultations après minuit pour le même tarif !




Il est grand temps d'emménager !
Tout d'abord, nous te proposons de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] la résidence afin de trouver le logement de tes rêves les plus fous. Dès que tu auras choisis ta zone de résidence, dirige toi vers le [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] pour demander à ce qu'on te remette les clés de ton paradis. N'hésite pas à poster une annonce si tu n'as pas les moyens de te payer ce logement ou si tu te sens seul (e) !


Rencontre avec les voisins !
Pas d'inquiétude! Tous les résidents du Pink Opal Resort sont absolument FABULEUX ! n'aie donc pas peur de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ! Cela dit, l'équipe ne serait être tenue responsable pour les résidents qui mordent...

On a tous besoin de quelqu'un dans la vie
Un ami, un membre de la famille ou quelqu'un avec un quelconque lien défini qui te manque ? N'hésite pas à proposer ton [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ! Avec la chance commune au résidents du Pink Opal, cette personne ne tardera pas à arriver !






[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

THIS IS THE NEW SHIT
Everything has been said before, There's nothing left to say anymore.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] 
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: baek yun su   

Revenir en haut Aller en bas
 

baek yun su

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [BAEK DOO SAN]
» Vos Personnalisations sur Tekken 6
» Baek Ji Min
» baek chae min ➸ an arrow right in your heart.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLACKOUT ::  :: Les présentations :: Baux signés-