AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 That was unexpected, honestly. (r) (hot)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage

avatar



★ Messages : 379

★ Tronche : kim jong in. (kai).
★ Age : 26
★ Logement : en colocation avec deux nanas & un mâle, zone sud appartement 8510.
★ Emploi : barman + étudiant en droit.

MessageSujet: Re: That was unexpected, honestly. (r) (hot)   Lun 20 Mai - 23:36

Comme si tu allais t'arrêter. Non. C'était impossible. Avec tous les bruits que tes oreilles arrivaient à entendre, tu ne pouvais pas t'arrêter. T'étais plus excité que jamais, là. La machine était réellement lancée. Tu continues donc sur cette lancée. Tu continuais d'embrasser son cou, son torse, passant rapidement aux deux trucs roses qui accompagnaient la peau. Tu les mords et tu poses ta main sur une partie plus que sensible. Et là, tu souris. Fier. Trop fier. Tu lui fais beaucoup d'effet, et ça te plait. Ce gémissement, dieu. Tu arques un sourcil. Quoi ? Tu n'as même pas le temps de lui répondre qu'il inverse la situation. Non. Hors de question que tu sois en dessous ! Tu détestais être contrôlé ! Tu grognes, peu content. Et tu ne peux même pas inverser la situation, il garde tes mains en otage. Injuste. Réellement, ce mec puait autant la luxure que l'injustice. Vraiment ! Tu répondais tout de même à son baiser, lâchant un gémissement. Pourquoi il mord ta lèvre, aussi ? T'allais crever, à force ! « T'es obligé de mordre ma lèvre ? Tu veux vraiment finir violé ma parole ! » Tu grognes encore une fois, appuyant sur tes mots. Si il t'excite autant .. il ne sait pas quelle bête il tente. Non, il ne sait vraiment pas. Tu lâches un autre soupir. Bon, c'est pas SI mal, d'être le premier nu. Mais ça n'arrange rien à ta situation. Tu crèves de chaud. Tu soupires. « Je te jure .. » Tu marmonnes avant de grogner une autre fois. Il compte te frustrer longtemps ? Tu soupires, encore et encore, avant de lâcher un gémissement plus fort que les autres. Mais ton gémissement, il est couvert par le baiser de l'autre. Comment il ose toucher ça, là ? Maintenant ? Alors que tu crèves d'envie de changer les rôles ? Injuste, vraiment ! Il te prenait réellement par les cornes ! Tu grognes légèrement, mais tu jettes rapidement ton grognement contre des gémissements. Roques et aigus. T'alternes. Ta respiration est trop rapidement saccadée, et tu perds définitivement la boule. La tête. Le cerveau. La conscience. Tu bouges presque automatiquement ton bassin, calquant le rythme de sa main. Quand il lâche enfin tes lèvres, tu gémis, ne cachant rien. Enfin, si. Tu tentes d'en cacher quelques uns, trop forts à ton goût. Tu mords ta lèvre, mais ils sortent malgré toi. C'est trop bon. Voilà, je l'avais dit. Tout ce que tu penses, c'est ça : bon. Tu soupires, tu gémis. Tu en donnes dans tous les côtés. Peut-être qu'être dans la position la moins avenante était un avantage, au fait ? Tu passes tes mains dans ses cheveux, quand il commence à descendre un peu plus bas. Au début, tu voulais l'arrêter pour tout inverser, mais non. Maintenant, tu comptes bien profiter de ce toucher qu'il t'offre. Tu soupires toujours plus, et ta respiration devient trop irrégulière. Bon sang. Tu perds le contrôle sur ton souffle, qui devient définitivement saccadé, endommagé, cassé. Tu t'en fiches. Tu prends ton pied, rien qu'avec quelques caresses. Tu lâches un gémissement plus fort que les autres quand tu sens quelque chose d'humide sur un point trop sensible pour toi. Tu tentes d'articuler un juron, mais impossible. Trop. Tu étais trop dans le plaisir, là. Les mots ne sortaient plus. Tu te forces pourtant d'ouvrir tes yeux quand il te parle. Tu les avais fermé il y'a belle lurette.

Tu souris.

C'est si gentiment demandé. Tu restes quelque seconde sans bouger, tentant de reprendre une respiration normale, histoire de pouvoir suivre le reste, attaquer la bête, comme lui. Tu libères tes mains et tu le prends par les épaules, inversant à nouveau les rôles. « V .. vraiment, je vais te donner une bonne leçon. » Tu essuies une dernière fois la sueur qui envahit ton front, et tu commences doucement à reprendre possession de ses lèvres, pour finalement retrouver son cou. Tu passes outre les deux boutons. Tu comptes t'en occuper après. Bientôt. Tu embrasses son bas ventre, passant malicieusement ta langue dans son nombril, jouant avec. Autant lui arracher des soupirs grâce à ça. Tu arrives finalement vers le vêtement convoité. Tu souris, pouffant légèrement. « J'espère que tu te souviens de ce que tu m'as fait subir ici, je vais te rendre tout ça en dix fois. » Tu pouffes clairement, et tu saisis l'élastique avec tes dents, tirant dessus. Tu comptes te venger en le faisant chier. Tu tires finalement, et à la place de tes dents, ce sont tes mains. Tu descends le dernier vêtement qui le sépare de la tenue d'Eve -car tu es Adam-. Tu le retires entièrement, le faisant voler à Patouche la chiche. Autrement dit, loin, très loin. Très très loin. Hors de question qu'il se rhabille avant que tu n'ais terminé ton affaire. Tu passes ta main à l'intérieur de sa cuisses, montant jusqu'à l'objet qui devrait lui arracher quelques couinement, si tu le tiens trop fermement. Ou pas. En tout cas, tu le touches rapidement avec tes doigts, embrassant son torse. Tu saisis finalement la chose, mais tu ne fais aucuns mouvement. Tu te contentes d'embrasser, embrasser et encore embrasser. Tu lèves finalement ta tête. « Si tu fais trop de bruit, je ne me laisserai plus jamais soumettre, mh ? Alors chut. » Toujours la belle menace avec toi, hein. Tu commences à faire des mouvements, plutôt lent. Comme j'ai du le dire, tu préfères l'avoir en usant de sa patience. Pas comme lui qui t'a presque bouffé. Tu fais finalement des mouvements plus rapidement, montant tes lèvres jusqu'aux siennes, ne lui laissant aucuns autres choix que de t'embrasser. Tu glisses ta langue sur ses lèvres pour finalement rejoindre la sienne. Si il ne perdait pas la tête .. non. Il perdait la tête, ce ne pouvait être que ça. Tu lâches finalement ses lèvres, reprenant ton souffle. Tu arrêtes les mouvements sur le talon d'Achille de Hyun Sook, et tu lui fais ton sourire le plus malicieux. Tu embrasses son front, sa joue et tu descends ainsi jusqu'à ledit talon d'Achille. Quel sadique tu fais. Tu comptais réellement lui faire perdre tête. Tu souffles dessus, l'embrassant pour finalement relever tes deux yeux noirs vers lui. « Crois-moi, je suis très, très rancunier. Tu vas souffrir chéri. » Cette fois, c'est un sourire sadique qui orne ta bouche. Tu passes deux trois fois ta langue sur la bête noire, et tu la saisis finalement dans ta bouche. Tu rends toujours en dix fois pire. Toujours. Et là, même si c'était clairement du sexe, du plaisir partagé, tu comptais bien lui rendre ce qu'il t'avait fait. Tu commences alors à faire les même mouvements que tu avais fait avec ta main, mais tu t'arrêtes rapidement. Tu lâches la bête noire, la laissant tranquille quelque temps. Mais tu l'attaques de nouveau avec tes mains. Tu recommences tes mouvements. Impossible de t'arrêter, non. Impossible. Tu passes ta tête jusqu'à son oreille, et tu viens lécher son lober. « Je suppose que tu deviens taré, là, hein ? C'est un plaisir, monsieur. » Tu ricanes et tu embrasses sa joue. Finalement, vous allez aller plus loin. Et tu avais les choses en main. Tu étais euphorique, ouais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



★ Pseudo : Loliwion
★ Messages : 441

★ Tronche : Luhan
★ Age : 25
★ Logement : Résidence 8510 -SUD- avec trois coloc'
★ Emploi : Etudiant en art appliqué

MessageSujet: Re: That was unexpected, honestly. (r) (hot)   Mar 21 Mai - 0:50

    Le violer. Il riait intérieurement. Il ne pourrait jamais le violer. Pas qu’il remette en cause sa détermination. Mais un viol c’est forcément qu’il n’y a pas consentement. Le problème c’est que Hyun Sook ne pouvait pas dire non à son colocataire. Pas comme ça. Pas maintenant. Ils étaient en si bon chemin. Hyun Sook se sentait vraiment à l’aise. A l’aise oui. C’était le terme. Il n’avait pas peur. Il prenait les choses en main. Il ne redoutait pas le regard de l’autre. Il n’avait plus peur de mal faire. Après tout, le comportement de Mun Ho lui faisait bien comprendre qu’il le faisait correctement. Bien sûr il râlait … Mais il râle toujours. Alors il s’en fichait maintenant. Il pouvait bien râler autant qu’il le voulait, rien n’arrêterait Hyun Sook. Il allait faire comprendre au brun qu’être soumis ça a ses côtés positifs. Qu’on ressent autant de bien. Peut-être même plus. Il voulait lui faire du bien. Il voulait vraiment l’emmener en haut. Mais ça, c’était pas pour tout de suite. Il était encore trop tôt. Alors il demanda à échanger les rôles. Comme prévu le brun ne s’y opposa pas. Le rouquin était satisfait. Il était vraiment satisfait de le voir avec le souffle haletant et de voir qu’il avait du mal à articuler correctement trois mots l’un après l’autre. Il avait mené à bien sa mission. Ses gémissements résonnaient encore dans les oreilles de Hyun Sook. Il lui rendit son sourire. Qu’il l’a lui donne cette leçon, il n’attendait que ça. Il n’y avait pas de raison que seul l’autre ait le droit de profiter. Alors les soupirs reprennent, la voix a changé mais les effets sont les mêmes. Il s’amusait avec sa langue. Son corps entier y réagissait à ses coups de langues. Il voulait vraiment joué. Mais Hyun Sook n’attendait qu’une chose qu’il le débarrasse enfin de son dernier vêtement à lui aussi. Dieu merci il ne tarda pas plus. Il l’attendait cette fameuse vengeance. Il ne lui avait quand même pas fait souffrir le martyre plus tôt … Mais Hyun Sook avait bien comprit comme il fonctionnait. Comme si une vengeance allait le déranger étant donné les circonstances. C’était plus un cadeau qu’une vengeance. Mais qu’il fasse. Le rouquin attendait de voir ce qu’il pouvait lui faire. Il soupire alors plus fort que les fois précédentes lorsque la main du brun traça sa route le long de sa cuisse. Il ne savait plus sur quoi se concentrer. Entre ses baisers sur son torse et sa main sur l’objet convoité. Il ne savait plus où donner la tête. Mun Ho l’aida rapidement à faire ce choix quand il saisit la bête dans sa main. Hyun Sook eut un petit hoquet à ce contact. Mais il resta là. Il n’en fit rien et continua plutôt ses baisers. Frustration suprême. Il avait réellement le droit de faire ça ? Il arrivait finalement à être un vrai salaud même dans des moments pareils. Ne pas faire de bruit ? Alors c’est maintenant que ça commençait ? Il osait vraiment le menacer. Il ne prit pas la force de lui répondre. Non il n’avait plus la force pour ça, il n’y avait plus la tête non plus. Son esprit avait été propulsé à des années lumières de là. Il avait pourtant essayé. Mais les quelques lettres qui étaient sorties de sa bouche le fit rapidement renoncer. Il valait mieux apprécier. Et voilà que Mun Ho commençait les mouvements tant attendus et appréciés. Sans s’en rendre compte le rouquin lâcha un gémissement bien plus fort et prononcé que les autres. Il se mordit immédiatement la lèvre. Il ne pensait pas que ça lui ferait un tel effet. C’était du pur plaisir. Du bonheur. C’était bon. Délicieux. Mieux qu’un dessert. Mieux que tout. En fait c’était le paradis. Finalement le brun vint l’aider à se taire en l’embrassant aussi fougueusement que plus tôt, jouant avec sa langue. Il soupira d’aise. Il ne savait plus quoi faire, il allait perdre tous ses moyens s’il continuait ainsi. Son bassin l’accompagnait, sa langue venait jouer avec celle de l’autre. Ca le rendait fou, dingue. Ca allait devenir une vraie addiction ses baisers. Il finit par libérer sa bouche, permettant à Hyun Sook de tenter de reprendre une respiration normale. Il se doutait bien au fond que ça respiration ne reprendrait un rythme normal que lorsqu’ils auront fini leur affaire.
    « Tu … Tu veux pas me faire souffrir … Tu veux ma mort là ».

    Ce moment de « répit » ne dura pas bien longtemps. Sa langue sur la chose déclencha une toute nouvelle sensation. Bien meilleure. Bien plus agréable. Il ne pensait pas qu’il était possible de partir encore plus loin mais là, Hyun Sook était loin, très loin, très très loin. Ses mouvements du bassin se firent plus prononcés mais Mun Ho s’arrêta rapidement, à son plus grand regret. Il allait pour lui dire de continuer mais sa main prit tout de suite le relai. Pas de toute. Il savait y faire. Comme s’il avait fait ça toute sa vie. Le bassin du rouquin accompagnait toujours les gestes du brun. Il colla sa tête contre la sienne lorsqu’il vint lui parler à l’oreille. Il aimait le sentir là, avec lui, pour lui. Il tenta un rire qui se transforma en gros soupire. Etait-il pathétique ?
    « J’ai perdu la boule il y a bien longtemps … Tout le plaisir est … Pour moi Honie ».
    Il sourit et l’embrassa à nouveau, les deux mains autour de la tête. Il comprenait enfin ce qu’il aurait raté ce soir s’il ne s’était pas réfugié dans sa chambre plus tôt. Il remerciait les cieux de lui avoir donné une seconde chance. Il garda une main dans ses cheveux, embrassant son cou et tendit son autre main pour attrapa la même chose qui occupait les mains de son amant. Aucune raison qu’il soit le seul à en profiter, il voulait que Mun Ho soit aussi transpirant que lui, aussi excité que lui, aussi dingue que lui. Il commença les mêmes mouvements avec sa main et s’harmonisa rapidement au rythme de l’autre. Finalement leur souffle se mêlait. Comme si déjà ils ne faisaient plus qu’un. Mais pour que ça soit vraiment le cas, il fallait aller plus loin. Toujours plus loin. Alors il allait devoir pousser Mun Ho dans ses retranchements pour le faire sortir de sa vengeance. La question était : comment ? Hyun Sook prit sur lui pour articuler quelques mots sans pour autant se donner la peine d’ouvrir les yeux. Au moins eux pouvaient rester plus haut.
    « T-tu … Si tu continues de trop tu … Je vais vite arriver au bout. Tu ne voudrais pas ça hein ? … »
    Il finit par ouvrir ses yeux et ralentis le rythme qu’il imposait à la chose de Mun Ho. Il voulait bien lui faire comprendre qu’il voulait passer à la suite, qu’il avait envie du niveau supérieur. Il était prêt à évoluer. Il voulait baiser quoi ! Il retira à contre cœur les mains de Mun Ho et se redressa un peu pour mieux l’embrasser, à pleine bouche. Il se colla contre lui et lui chuchota.
    « Tu me feras bien ce plaisir … Hein Honie ? »
    Il passa ses mains dans les boucles de l’autre et embrassait doucement son cou. Il ne voulait pas mourir parce qu’il était à bout de souffle non plus. Il essayait aussi de calmer son rythme cardiaque, mais pour ça, c’était peine perdue. Le brun lui faisait trop d’effet. Il lui avait fait trop de gâteries. Impossible de calmer son cœur. Encore moins possible de réguler sa chaleur corporelle. Il se croyait en enfer et au paradis à la fois. Quel était donc ce monde ? Il se laissa retomber sur le lit en attendant sagement son colocataire. Il espérait au fond qu’il allait quand même faire ça bien, pas comme une grosse brute. Il espérait oui. Mais au fond il savait que Mun Ho prendrait soin de faire ça bien, parce que c’était leur première fois ensemble après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



★ Messages : 379

★ Tronche : kim jong in. (kai).
★ Age : 26
★ Logement : en colocation avec deux nanas & un mâle, zone sud appartement 8510.
★ Emploi : barman + étudiant en droit.

MessageSujet: Re: That was unexpected, honestly. (r) (hot)   Mar 21 Mai - 15:15

Tu avais tout oublié. Sur le coup .. tu ne te souvenais même plus pourquoi tu t'étais jeté sur lui. Par envie ? Pourquoi il s'était mit en caleçon, alors ? Pour se sécher ? Dans tous les cas, toutes les causes de ce qui se passait en ce moment étaient parties. Loin. La seule chose que tu pouvais entendre, comprendre, était ses gémissements. Surtout son hoquet quand tu saisis enfin sa bête. Tu ne pouvais pas t'empêcher d'esquisser un sourire plus que satisfait. Non seulement par sa réaction, mais par l'étrange sensation de commander son plaisir. Chacun de tes gestes devraient lui faire plaisir. Non ? Tu devais t'appliquer. Histoire de tenir ta réputation. Histoire qu'il se dise à quel point tu es généreux. Non, enfin. Ce n'est pas comme si tu étais une putain et que tu offrais tes services à un gentil petit client plutôt bien foutu, mignon et .. Non. Tu n'es pas une putain, mais tu te sentais généreux de lui offrir toute cette vague de plaisir. Et tu pouvais le sentir frustré. Tu ne bougeais pas. D'ailleurs, c'était ton but. Voir que tu contrôlais réellement tout. Tout dans cette pièce, dans ce lit et sur ce corps. Tu commences donc à bouger ta main, et là. Mais là. Tu es très, très fier de toi. Son gémissement. Mais tu lui avais dit de se taire. Tu grognes, tout en souriant. Assez contradictoire, l'ours Mun Ho. Tu as envie de parler, mais tu te retiens. Il ne sera pas en mesure de te répondre avant un bon, très bon moment. Peut-être même pas ce soir. Tu continues tes mouvements, sentant qu'il bougeait son bassin en rythme. Tu l'embrasses, et tu vois qu'il se fait un plaisir de te répondre. Seulement, les bonnes choses ont une fin. Et ici, tu allais lui donner quelque chose de meilleur. Tu arrêtes le baiser pour descendre jusqu'à la bête. Et encore une fois, sa réaction te plait. Mais tu t'arrêtes, encore. Si tu restes trop sur un quelconque endroit, il risquerait de partir. Hors de question. Tu voulais aller au bout. Comme je le répète, encore et encore : Quand la machine Im est lancée, même Hulk ne peut l'arrêter. C'est ainsi. Comme deux plus deux font quatre. C'était une vérité, presque une loi. Impossible de t'arrêter. « Quoi ? Tu meurs déjà ? » Tu souris et tu continues, restant collé à son oreille. Tu pouffes au rire qu'il tente. C'était impossible de rire correctement, là, n'est-ce pas ? Tu devrais presque t'autoriser un trophée pour l'effet que tu lui fais. Tu soupires, et tu te concentres sur ses paroles. Tu pouffes encore une fois. Bien sûr qu'il a perdu la boule, la tête, tout. Comme toi. Bien entendu que vous êtes comme contrôlés par le plaisir. D'ailleurs. Ton démon, toi, c'était lui. Le plaisir. Ce salaud, quand il te prenait, il ne te lâchait plus. Il restait collé. Foutu plaisir. Tu réponds à son baiser, continuant tes mouvements. C'était dingue. Tu réalises peu à peu que tu as eu ce pourquoi vous étiez rentrer. Enfin. Pas maintenant. Mais tu y étais presque. Tu étais en euphorie, réellement. C'était la fête dans ta tête, l'artifice dans ton corps et la folie dans tes mains. Tu avais l'impression de tout contrôler, mais c'était l'inverse. C'était la voix, les mouvements, les gémissements, les soupirs de l'autre qui te contrôlaient. Toi, tu ne contrôlais rien. Tu subissais en agissant. C'est tout. Tu ne contrôlais rien du tout sur ton corps. Mais bizarrement, ça ne te faisais rien.

En parlant de soupirs. Tu soupires encore plus lorsque tu sens ses lèvres sur ton cou. Ton désir est tellement grand, maintenant, que seul ce contact te fait réagir. Tu souris, encore et toujours, continuant tes mouvements. Tellement agréable. Tellement plaisant. Tu lâches un gémissement peu masculin. Seigneur. Ta respiration redevient comme avant. En pire. Tu halètes, tu peines à respirer convenablement, elle est saccadée. Saccadée et tranchée. Tu n'arrives pas à bien respirer. Cette main, là. Tu perdais la tête. Tu te vengeais sur la bête de l'autre, accélérant la cadence. Et il calquait. Il faisait tout comme toi. Ce qui avait le mérite de te décrocher plusieurs gémissements, que tu tentais de cacher en t'étouffant presque avec son cou. Tu collais ton visage à son cou, mais ils sortaient toujours. Foutus gémissements. Tu bougeais ton bassin, le plus rapidement possible. Tu adorais cette main. Cette main plutôt baladeuse. Comment la détester ? Elle te faisait du bien. Tu fermes tes yeux. Impossible de les laisser ouverts. Tu dois économiser ton énergie. Tu soupirs, souffles, gémis dans son cou. Impossible de relever ta tête, aussi. Le désir te contrôlait vraiment, tu ne pouvais plus rien faire. Ni parler, ni quoi que ce soit. C'était bon, trop bon. Tu soupires à ce qu'il te dit. Non tu ne voudrais pas ça. Mais tu aimerais bien qu'il continue. C'était bon, tellement bon. Même si la suite promettait d'être meilleure, d'être une réelle tuerie, tu voulais qu'il continue. Tu soupires encore, secouant ta tête. Il contrôlait tout. Tu ne pouvais plus parler. Tu essayais d'articuler quelques mots, mais ils finissaient en des petits gémissements. Petits gémissements qui partaient, quand il ralentit le rythme. Tu grognes. Tu ne veux pas qu'il arrête. Tu lui lances un regard méchant, pas content. La tête toujours dans son cou. Sauf si il était médium, il ne pouvait rien voir. Tu te forces à relever ta pauvre tête, le fixant. Tu reprends une respiration normale. Quoique. Non. Elle est toujours en piteux état. Tu le laisses t'embrasser, sans répondre. Tu es frustré. Tu racles ta gorge, avalant ta salive. Tu soupires encore une fois. Tout ceci promettait. Tu devais être un gentil garçon et être doux. Tu essuies ta bouche. Tu ne bavais pas, non .. disons juste qu'avec tout ces baisers .. voilà. Tu masses ta nuque et clignes plusieurs fois des yeux. Tu dois te concentrer sur la tâche qu'il t'impose. « Hyun Sook .. je te jure. » Tu lui lances un regard, et tu souris. « Je ne fais que ça, de te faire plaisir. Tu as intérêt à te rattraper. » Tu te places entre ses jambes, souriant toujours. Tu caresses sa joue et tu l'embrasses. Tu hésites. Préparation, ou non ? Car il fallait qu'il affronte la bête, là. Tu ne voulais pas trop le déranger avec tes doigts, alors tu t'en occupes seul. Rapidement. Pressé, trop pressé. Ton cerveau avait encore une fois perdu le contrôle, et c'était la bête qui était aux commandes. « Dis-moi quand tu es prêt. » Tu voulais être gentil, alors tu dois savoir quand il est fin prêt. Pendant ce temps, tu te concentres sur ton souffle. Inspirer, expirer. Inspirer, expirer. Mais c'est trop irrégulier. Dieu. Si chiant. Tu mords ta lèvre, et finalement, tu n'attends plus. Non. Tu soulèves légèrement le bassin de l'autre et tu passes tes doigts sur son fessier, plantant finalement un doigt dans la zone privée de son corps. Ouais. Pour être privée, elle l'était. Tu commences à le bouger, pour finalement en mettre un second. Que dieu te pardonnes. Tu fais des mouvements de ciseaux, et finalement, tu les retires. Tu ne sais pas si il est assez préparé ou quoi .. mais tant pis. Il fera avec. Tu reprends son visage avec tes deux mains, et tu l'embrasses. Tu te détaches de ses lèvres, et tu abordes un sourire malicieux, sarcastique voire méchant. « Vu que tu m'as légèrement frustré, je ne vais pas attendre ton oui. Désolé. » Tu ricanes, et tu descends ta main jusqu'à sa bête, gardant l'autre collée à son visage. Tu plantes ta tête dans son cou, à nouveau. A croire que c'est l'endroit le plus agréable de son corps. A croire. Tu saisis la bête et tu commences quelques mouvements, imposant la tienne peu à peu en lui. Tu y vas doucement. Après tout, c'est votre première, et qui sait, dernière fois. C'est vrai. Maintenant que vous le faites, que vous couchez ensemble. Que vous baisez, quoi. Le jeu n'a plus réellement de sens, hein ? Bizarrement, ça t'attriste légèrement, mais tu continues. Tant pis pour le jeu. Tu donneras une nouvelle règle. Hors de question de le finir après ça, non. Hors de question.


Dernière édition par Im Mun Ho le Mar 21 Mai - 17:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



★ Pseudo : Loliwion
★ Messages : 441

★ Tronche : Luhan
★ Age : 25
★ Logement : Résidence 8510 -SUD- avec trois coloc'
★ Emploi : Etudiant en art appliqué

MessageSujet: Re: That was unexpected, honestly. (r) (hot)   Mar 21 Mai - 16:57

    Ce rythme qu’ils avaient tous les deux étaient bon. Le rythme était même parfait. Ils s’échangeaient gémissements et soupirs. Ils avaient le même plaisir. Hyun Sook découvrit ce qu’était le paradis sur terre. Il fallait être sincère, il n’avait jamais eu un aussi bon coup que Mun Ho. Mun Ho qui était sûrement le meilleur coup de Corée. Ouais. Y’avait pas de doute. Le rouquin faisait de son mieux pour essayer de l’égaler. C’était un peu comme un dieu vivant du sexe. Et puis pourquoi il pensait à ça ? Mais il valait mieux réduire un peu le régime sinon il allait craquer. Sa chose allait craquer. Son corps entier allait craquer. Il ne fallait pas tout de suite pas déjà. Il entendit le brun grogner dans son coup. Il sourit légèrement. Il n’avait pas à râler. C’était de sa faute à lui, pas de la faute à Hyun Sook. Mun Ho avait été trop entreprenant. Il y avait eu trop d’excitation d’un coup. Pas que c’était mal. Au contraire. Hyun Sook prenait son pied complet. Il n’avait pas été aussi bien depuis des mois. Mais il ne faut pas abuser des bonnes choses. Alors qu’il grogne autant qu’il voulait, le petit corps frêle du rouquin avait aussi ses limites. Il n’était pas habitué à autant de bonnes choses d’un coup. Il avait quand même espérer que son caractère grognon reste de côté pendant un moment comme celui-ci. Si naïf le petit Hyun Sook. Il sourit en plongeant son regard dans celui de l’autre.
    « Parce que ça te fait pas plaisir ce que je te fais … Vraiment vexant Honie ! »
    Rien qu’avec ce qu’ils avaient fait jusque-là Mun Ho avait du mal à reprendre une respiration normale. Qu’il n’ose pas dire qu’il n’avait pas pris de plaisir. Il pouvait dire ce qu’il voulait, les gémissements ne trompent pas. Hyun Sook ne lui avait pas fait de mal, loin de là. Alors qu’il laisse sa tête de bougon plus loin. Mais peu importe. Il n’allait pas se prendre la tête maintenant. Alors que lr brun s’installait entre ses cuisses, l’autre tentait de garder un peu de lucidité sur ce monde. Impossible. Il ne pouvait toujours pas retrouver sa raison. Il tenta de se faire du vent avec sa main. Pas plus de succès. Tant pis. Il redeviendrait plus calme quand son cœur le voudrait bien. S’il était prêt ? Il regarda Mun Ho avoir un sourire malicieux au coin des lèvres. Il était prêt, plus que prêt. Qu’il fasse ce qu’il veule, Hyun Sook se donnait complètement. Complètement oui. Mais pas le temps de répondre quoique ce soit, Mun ho avait déjà attaqué. Un doigt. Puis deux. Ces choses là, c’était jamais vraiment agréable au début. Le rouquin eu un petit hoquet et fronça les sourcils. Vraiment, il n’aimait pas le début, surtout quand c’est lui qui subissait. Mais il savait que ça allait vite changer. Alors il subissait avec plaisir. Il régla son affaire rapidement.
    « Comme si t’étais désolé … »
    Il soupira mais n’eut pas bien le temps de rager en son for intérieur. Sa main reparti sur cette partie sensible, arrachant un léger soupire de satisfaction et le vrai jeu commença. Là c’était réellement du sérieux. Le brun retrouva sa place dans le cou de l’autre et bougea sa main sur le soldat bien monté de son colocataire. Et tout s’engrena parfaitement. Sa main. Sa chose. Dans ses fesses. Tout prenait finalement forme. Il y allait doucement, il prenait son temps, s’appliquait. Hyun Sook appréciait qu’il fasse ça de cette manière. Il était déchiré entre les gémissements que provoquait la main et les grognement que provoquait sa pénétration. C’était des sensations trop contradictoires. Mais plus ça allait et meilleur c’était. Tout n’était que bonheur. Le rouquin glissa une main dans les cheveux de l’autre pour qu’il reste dans son cou, l’embrassa par moment, et l’autre se colla à son dos, se permettant de le griffer doucement. Il ne pouvait plus du tout se contrôler. Il n’en avait plus envie non plus. Alors il se laissa aller à ce moment de pur plaisir. Il sentit les mouvements de l’autre s’accélérer gentiment. Ses gémissements devenaient plus forts, plus incontrôlables. Pouvait-on encore appelé ça des gémissements ? Plus vraiment. C’était passer au cran au-dessus. Ca n’allait qu’en s’accélérant. C’était délicieux. Il griffait un peu plus le dos nu de son amant. C’était parfait. Il ne pouvait plus s’arrêter. Il bougeait son bassin au même rythme que les mouvements du brun. Mon dieu qu’il était bien. Il avait chaud. Sa sueur était mélangée avec l’eau de plus tôt. Il ne savait même plus ce qu’il essuyait. Il susurrait quelques fois à l’oreille de Mun Ho.
    « Ah Mun Ho … C’est bon. T’arrêtes jamais … »
    Il ne voulait vraiment pas que ça cesses. Ses mouvements étaient juste parfaits. Plus parfaits que parfaits. Il ne pouvait plus se taire. Tant pis pour l’ordre qu’il lui avait donné. Tant pis pour les filles. Tant pis pour tout. C’était trop. Trop bon. Il sortit la tête du brun de son cou et l’embrassa comme jamais avant. Ses mouvements devenaient un peu brouillons. Il perdait tout contrôle. A cause de Mun Ho. Il repoussait toujours plus ses limites. Parce qu’il ne voulait pas que ça prenne fin là. Pas déjà. S’il avait pu faire durer ça toute une éternité il l’aurait fait. Il se délectait de chaque mouvement. Il était à bout de souffle aussi. Il se cacha alors à son tour dans le cou de l’autre, essayant de baisser le volume de ses bruits. Même ça, ça n’y changeait rien. Pas faute d’avoir essayé. Il en voulait encore, et toujours plus. Jamais auparavant il n’avait ressenti un tel plaisir. Il espérait que les sentiments étaient réciproques. Il voulait aussi que Mun Ho passe un moment inoubliable. Mais à force de repousser ses limites, Hyun Sook sentait qu’il allait bientôt tout lâcher. Il avait trop de bien, il jouissait trop fort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



★ Messages : 379

★ Tronche : kim jong in. (kai).
★ Age : 26
★ Logement : en colocation avec deux nanas & un mâle, zone sud appartement 8510.
★ Emploi : barman + étudiant en droit.

MessageSujet: Re: That was unexpected, honestly. (r) (hot)   Mar 21 Mai - 18:19

Même si je le répète depuis longtemps, encore et encore, là. Mais, vraiment. Je ne rigole plus ! Là, c'était pour les grands. Ce n'était réellement plus un jeu. C'était .. du vrai. Enfin. Vous voyez, quoi ? Non ? Tu grognes. Tu détestes ça, qu'on s'arrête en plein milieu de quelque chose. Tu étais bien. Mais en faisant ça, il devait savoir que la bête ne partirait pas. Qu'elle resterait là, dans ta tête et qu'elle commandera tout. Tout jusqu'au plus petit de tes poils de bras. Oui, tout. Tu grognes encore une fois, en guise de réponse. Il se foutait de toi dans un moment pareil ? Vraiment, qu'est-ce qui te retenait de lui donner une nouvelle leçon ? Tu respires fortement, tu vas lui répondre. Même si tu n'as pas la tête à ça, tu vas lui en envoyer une grosse. « T-tu .. tu veux que j-je fasse plus de b .. ouh. Bruit ? » Et tu t'exécutes, faisant le plus de bruit possible. Faux. Mais c'était tout de même des bruits très explicites. Si il ne voyait pas le fond de ta pensée, là .. c'est qu'il était fou, aveugle ou tu ne sais quoi. Enfin, tu savais qu'il se foutait de toi, qu'il savait très bien qu'il avait des mains agiles. Mais bon. Sait-on jamais ! Finalement, sous les ordres du requin roux, tu te places entre ses cuisses. Là, je ne rigole pas, c'est du sérieux ! Là, la bête Mun Ho va pouvoir faire son entrée en scène, effectuer deux trois pas de danses pour finalement faire un final digne des plus grands shows, cabarets et compagnie. Là, il allait voir ce que c'était, un Im. Même si tu n'aimais pas ta famille pour t'avoir fait tout ce qu'elle t'a fait, il allait voir que tu étais bien un garçon, et bien un Im. Oh que oui. Tu prends la peine de lui demander si il est prêt, mais n'ayant pas de réponse rapide, enfin, rapide pour toi. Car oui, en ce moment; là, rapide est égal à la vitesse de la musique. Oui, oui. Tu attends depuis trop longtemps, soit plus de trois heures. C'est trop pour ton cerveau de dégénéré sexuel. Enfin .. oublie ça. Tu souris, légèrement amusé par ce qu'il te dit. Tu as eu le droit à une sourire malicieux, alors à quoi bon être désolé ? « Pas trop mal, la vierge ? » Pourquoi ne pas se moquer de lui, hein ? Tu savais très bien qu'il n'était pas puceau ni quoi que ce soit, vu ses réactions et compagnie. Mais il n'était pas aussi doué que toi, Dieu du sexe Im. Tu devrais presque avoir ta place dans l'Olympe ! Tu piques le trône de Zeus pendant dix ou vingt siècles. Tiens, cette idée te plaisait plutôt. Et il te rendait bien ce que tu lui faisais subir. Tu lâches un autre gémissement -à croire que ta virilité part rapidement, avec lui-, montant peu à peu dans ses troupes. Alors. Là. « O .. oublie ce b .. bruit. » Oh ! Mais de quel bruit parle le dieu du sexe Mun Ho ? D'un gémissement réellement féminin qu'il venait de sortir, suite aux premiers coups de main de son colocataire ! Tu ne te croyais pas capable d'atteindre une voix si aiguë, vraiment. Juste en entrant dans Hyun Sook. Dieu. C'est que ça devait être réellement bon, mon vieux ! Tu soupires, arrivant au bout. Tu entends l'autre grogner. Il savait grogner ? Tu soupires dans son cou, l'embrassant. Tu continues les mouvements de ta main, augmentant la vitesse. Histoire de lui faire oublier la douleur qu'il devait sentir dans son arrière train. Tu le plaignais sur le moment, mais tu savais que ce serait bientôt l'inverse. Tu attends un peu, puis finalement, tu commences à donner quelques coups. Plutôt doux, gentils, timides. Bon, c'est juste histoire de le préparer à ton défoulement.

Défoulement qui arrive rapidement quand tu sens sa main dans tes cheveux, l'autre griffant ton dos. Quand tu entends ses gémissements et quand tu te dis que, finalement, tu pouvais y aller. C'est vrai, pourquoi attendre plus longtemps ? Tu ne voulais pas non plus que tout cela se finisse en deux trois coups, mais juste que. Que. Que tu prennes correctement ton pied avant que tout ne finisse, voilà ! Tu grognes légèrement dans son cou. Là, tu es près. Ouais. La machine Im est chaude, prête à tourner ! L'essence est montée à bloque, les engrenages fonctionnent parfaitement. Tout est parfait ! Même si je commence à parler de mécanique .. mais passons. Tu commences alors à te défouler, accompagné de quelques mouvements de bassin de la part de Hyun Sook. Tu ne te gênes plus, tu ne penses plus qu'à ton plaisir. Tu fais l’égoïste. Tu commences sérieusement à douter du sommeil des filles pendant deux secondes, mais tu passes rapidement, te concentrant sur tes coups. Enfin. Te concentrant. Disons plutôt que tu les fais selon tes envies. Une fois forts et lents, une autre rapides et faibles, alternant à chaque fois. Tu grognes, tu gémis et tu soupires. Tu ne comptes pas oublier tout ça de si tôt, non. Peut-être que tu l'harcèleras pour en ravoir ? Tss. Tu commences, sans t'en rendre vraiment compte, à mordre le cou de l'autre, quand le plaisir était trop présent. Toi, tu retenais tous tes bruits du mieux que tu pouvais, mais lui non. Lui, il abîme et ton dos, avec ses doigts, et tes oreilles, avec ses gémissements trop excitants pour elles. Tu grognes encore une fois. Dieu. C'était réellement bon. Tu ne pouvais plus te stopper. Tu continues, encore et encore. Pas envie, non .T'as pas envie que ça s'arrête. Tu mords de plus en plus fort l'autre. On dirait une bête. Ouais, c'est ça. Tu ressembles réellement à un chien enragé, là ! Tu baves même ! Tu te venges sur l'expatrié de Hyun Sook, faisant les mouvements les plus vites que tu n'as fait pour le moment. Tu lâches quelques fois son cou pour respirer, mais impossible. T'halètes. T'étouffes. T'en peux réellement plus. T'as presque les larmes aux yeux. Tu lâches définitivement son cou, couchant ta tête à l'intérieur. Tu continues tes mouvements, mais tu sens que tu ne vas plus tenir longtemps. Autant dans tes jambes que dans ta chose. Il faut juste que ce soit le cas pour Hyun Sook. Si tu es le seul à venir maintenant .. bah voilà. Tu souris à ses quelques commentaires, restant dans son cou, mais ta tête est rapidement relevée à la hauteur du rouquin, qui commençait à t'embrasser. Tu grimaces. Il avait prit tes cheveux un peu trop fort. Mais tant pis. Tu lui rends son baiser, l'empêchant de l'arrêter. Tu veux qu'il s'étouffe avec toi .. Dit comme ça, tu passes pour un suicidaire, mais il faut le prendre bien ! Tu mords sa langue, sa lèvre. C'est le bordel. Le foutoir. L'incroyable merdier dans ta tête. Tu ne penses qu'à deux choses : Hyun Sook et ses fesses. De belles pensées ! Tu balades ta langue dans sa bouche, tentant de couvrir ses gémissements. Mais impossible. Tu les entends toujours. Tu sens que ses cordes vibres, et les tiennes aussi. Dieu, c'est réellement stressant. Tu te détaches finalement, reprenant ton souffle. Tu continues de donner des coups, mais ils sont moins puissants. Tu dois reprendre ton souffle pour l'ultimatum. Pour ce qui stoppera tout. Ou non. Peut-être que tu continueras à donner des coups, après en avoir finit avec ton bas ventre ? C'était tendu. Tendu, tendu. Tu ne savais plus quoi faire. Ne penser qu'à toi et venir avant lui, ou penser à vous deux. Tu soupires, tu essuies ta bouche avec ta main qui tenait son ogre, main que tu replaces rapidement à cet endroit. Voilà. C'est foutu : t'es fou. Tu tentes d'articuler quelque chose, mais tu échoues. Finalement, tu replonges ta tête dans son cou, t'approchant au maximum de son oreille, chuchotant. « J .. je vais f-faire l’égoïste. Fouh. » T'espères qu'il comprend. Tu racles ta gorge, et tu restes dans son cou. Tu arrêtes tes mouvements un temps. Tu comptes atteindre son point le plus sensible. Oh, mais tu sais de quoi je parle ! Le point G ! Le point qui lui fera définitivement perdre toute notion. Tu retournes en lui en un coup que tu tentes brusque et rapide, et bam. Tu es sûr d'avoir touché le bon endroit. Tu l'espères. Au cas ou, tu recommences. Le même coup. Tu recommences encore une fois, puis une autre, et tu tiens plus. Tu tiens plus du tout. Tu retournes à tes coups devenus brouillons, gémissant dans son cou. Finalement, tu t'en branles des nanas. Tu te forces à te rapprocher de son oreille. Tu vas lui dire. Lui dire ton état. Lui dire que c'est presque finit. Après, une fois que tu auras repris ton souffle, tu lui demanderas. Tu lui poseras les questions. Si vous continuez le jeu ou non, si ça en vaut encore la peine. Tu veux éclaircir tout ça avant d'envahir le lit de Morphée. « H .. Hyun So-Sook, je vais v .. putain .. venir. » Tu lâches un autre juron, et tu donnes ton ultimatum. Ce qui cause ta perte. Tu te libères en lui dans une sorte de cri que tu tentes de cacher dans son cou. Histoire de ne pas réveiller le côté Nord. Tu halètes, tu peines à respirer, et pourtant, tu continues tes coups. Tu regrettes. Tu te maudis d'être si faible face à tout ça. Toi qui tiens si bien, d'habitude. Toi qui es si fort. Mon pauvre Mun Ho, tu viens de chuter pour Hyun Sook, sur ce coup. Sur cette nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



★ Pseudo : Loliwion
★ Messages : 441

★ Tronche : Luhan
★ Age : 25
★ Logement : Résidence 8510 -SUD- avec trois coloc'
★ Emploi : Etudiant en art appliqué

MessageSujet: Re: That was unexpected, honestly. (r) (hot)   Mar 21 Mai - 20:19

    Tout le rendait fou. Chaque contact avait un effet monstre. Sa main. Ses lèvres. Sa langue. Ses dents. Tout. Vraiment, il n’en pouvait plus, et il voyait bien que Mun Ho commençait à fatigué aussi. Il n’écoutait plus, n’entendais plus. Seuls leurs gémissements résonnaient dans sa tête, rien d’autre. Elle était vide. Il savait que Mun Ho venait de lui dire quelque chose. Un truc. Qu’il n’avait pas capté, pas écouté, et dont il s’en foutait complètement. Parce que rien n’avait plus d’importance à ce moment-là. Il pensait être arrivé au maximum surtout avec Mun Ho qui avait commencé à ralentir doucement la cadence. Quelle drôle d’idée il avait eu là. Le brun reparti de plus belles. Allant jusqu’au fond, donnant des coups toujours plus forts. Arrachant des cris de plaisirs à Hyun Sook. Il comptait vraiment lui détruire l’anus ce soir. Il avait déjà sûrement réussi. Mais le rouquin aimait ça. Plus que tout. Surtout avec lui en fait. Il n’avait pas la force pour penser à ça mais Mun Ho se donnait vraiment. Il donnait vraiment tout. La bouche du rouquin ne se fermait plus. Il ne pouvait respirer que comme ça, laissant ainsi la porte grande ouverte à tous les bruits qui pouvaient en sortir. Et il y en avait. Il n’avait jamais autant aimé le faire que ce soir. Il ne regretterait jamais d’avoir fait ça avec Mun Ho. Mun Ho qui venait de se lâcher. Complètement. Il avait ouvert le feu. Ce cri dans les oreilles, ça rendait Hyun Sook fou. Complètement dingue. Il voyait enfin le côté faible de l’autre. Vraiment le côté faible. Il ne comptait pas arrêter ses mouvements là, parce que lui aussi il avait envie d’aller jusqu’au bout. Et que ça ne saurait tarder. Il se vida aussi, quelques secondes plus tard. Dans un cri qui traduisait parfaitement tout le plaisir qu’il a et qu’il avait eu pendant l’acte. Il en avait partout sur le bas ventre, jusque dans le nombril. Mais il s’en contre fichait. Il était bien. Il n’osait pas parler. Il avait au fond peur que Mun Ho lui renvoit une de ses répliques piquantes. Et il ne voulait pas ça maintenant, pas après un tel plaisir. Alors il le poussa gentiment pour qu’il sorte de lui et se décala pour lui faire une place sur le lit. Le rouquin gardait les yeux fermés et tentait de contrôler sa respiration. Il mit un bon moment pour pouvoir assembler une phrase entière sans bégayer. Il attrapa un mouchoir qu’il avait aperçu plus tôt sur la table de chevet et s’essuya.
    « Eh ben … C’est pas pour flatter ton égo … Mais t’es le meilleur au lit »
    Il tourna la tête vers lui et lui sourit. Il savait que de toute façon, il allait aimé entendre ça. Il gardait ça pour lui mais il espérait avoir un petit compliment de sa part quand même. Il estimait avoir bien fait sa part du boulot aussi alors il méritait bien un petit compliment, non ? Il se leva et chercha à tâtons son caleçon. Oui. Il n’allait pas rester à poil pour dormir. Il trouvait ça sal. Et puis il n’était pas seul. Il l’enfila rapidement et se rapprocha de son amant.
    « On va pouvoir dormir l’esprit tranquille maintenant. »
    Il laissa échapper un petit rire. Il ne pensait plus à leurs disputes, ni au film d’horreur, ni à Edward, ni à cette photo de lui en fille, ni à rien. Sauf peut-être ce qu’ils venaient de vivre là. Parce que ça serait sûrement une des plus belles nuit de Hyun Sook. Il se pencha sur Mun Ho et l’embrassa encore une fois. Une dernière fois ? Qui sait ce qui allait se passer maintenant qu’ils avaient été jusqu’au bout. Bien qu’inquiet il préféra fermer ses yeux.


Dernière édition par Park Hyun Sook le Mer 22 Mai - 15:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



★ Messages : 379

★ Tronche : kim jong in. (kai).
★ Age : 26
★ Logement : en colocation avec deux nanas & un mâle, zone sud appartement 8510.
★ Emploi : barman + étudiant en droit.

MessageSujet: Re: That was unexpected, honestly. (r) (hot)   Mer 22 Mai - 15:21

Tu transpires comme un sumo. Non, comme un porc. Enfin, tu transpires beaucoup. Tu te laisses pousser, te remettant doucement de tes émotions. Tu es satisfait. De tout. De toi, de lui. Même des batailles. Cette nuit, mec, tu l'oublieras pas de si tôt. Mais maintenant que tout est finit, tu dois trouver le courage de lui demander. Mais d'abord : reprends ton calme. Tu as encore les yeux clos, tentant de respirer convenablement. Tu dois mettre plus de temps à t'en remettre que lui, car il se met déjà à te parler. Tu souris à son commentaire. Tu as bien tenu ta réputation. Tu tournes ta tête vers lui et tu tentes d'ouvrir les yeux. « Avec un partenaire pareil. » Tu réussis à prendre une respiration banale, normale. L'autre te manque un peu, en fait. Tu rigoles intérieurement à ton propre commentaire, et tu te lèves, enfilant rapidement ton caleçon que tu trouves rapidement. Tu ébouriffes tes cheveux, et tu te rallonges, passant rapidement ta main sur ton front. Tu transpires réellement trop. D'un côté, tu viens de faire ton sport pour deux jours. Enfin. Disons ça comme ça ! Et ce n'est pas comme si tu regrettais tout .. non. Mais tu avais pris ta douche. Pour rien, finalement. Tu dois aussi réfléchir à un plan. Pour éviter que les nanas ne vous voient sortir de la même chambre. Surtout avec l'odeur. Là .. vous êtes dans la merde ! Mais t'y penseras après. Après avoir réglé le sujet du jeu. Tu le fixes te rejoindre, le fixant et hochant la tête. Ouais mais non. Tu ne voulais pas dormir. Tu voulais lui parler. Tu soupires légèrement, ne répondant pas à son baiser. Tu deviens sérieux. Après Mun Ho l'allumé, Mun Ho le sérieux. Dieu .. réellement bipolaire. Tu masses ta nuque et tu te redresses, posant ton dos sur ton oreiller. Tu dois lui parler, vraiment, vraiment, vraiment. Mais tu risques de tout casser, non ? Tu soupires encore une fois, puis une autre. Tu réfléchis trop. Tu gonfles tes joues, penchant ta tête, plissant tes yeux. « Hyun Sook .. » Tu marmonnes entre tes dents, et finalement, tu tournes ta tête vers lui et le secoue légèrement. « Hyun Sook ! » Tu parles un peu plus fort, et tu le secoues plus. Finalement, tu le lâches et tu prends une grande inspiration. Tu dois réellement lui en parler. « Il faut que je te parle, Hyun Sook. S'il te plait, écoute-moi .. Ne t'endors pas ! » Tu grognes, fronçant tes sourcils et tu le secoues une dernière fois. Si il dort, tu le jettes du lit et tu le pends par les pieds ! Enfin, tu trouves un moyen de le réveiller ! « Il faut qu'on parle sérieusement. » Tu racles ta gorge. Parler de ça après tout ce que vous avez fait .. ah. « Je .. Maintenant. Qu'est-ce qu'on fait, maintenant ? On ne fait plus rien ? Tu veux tout arrêter ? On est allé au bout. Le jeu n'a plus d'importance, pour toi ? Hyun Sook .. Ne me prend pas pour une tapette ou je ne sais quoi mais .. » Tu soupires. « Mais, j'ai pas envie d'arrêter le jeu. Non pas que je regrette ce qu'on vient de faire, non, loin de là mais .. mais l'idée d'abandonner le jeu me fiche les jetons. Je suis accro au jeu. » Tu baisses la tête. T'as honte, toi qui est rarement accro aux jeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



★ Pseudo : Loliwion
★ Messages : 441

★ Tronche : Luhan
★ Age : 25
★ Logement : Résidence 8510 -SUD- avec trois coloc'
★ Emploi : Etudiant en art appliqué

MessageSujet: Re: That was unexpected, honestly. (r) (hot)   Mer 22 Mai - 17:04

    Un compliment. Il sourit. Ca lui fait plaisir d’entendre ça, comme tout ce qu’il a entendu pendant leur petite folie de la nuit. Enfin, petite. On se comprend. Sa respiration devenait petit à petit plus normale, celle de l’autre se calmait aussi. Il se sentait bien, il pouvait fermer les yeux tranquillement sans que plus rien ne le dérange. Il ne dormait, pas encore, il reposait juste ses yeux. Il entendait l’autre soupirer. Une fois. Deux. Et finalement il appela le rouquin. Il ne voulait pas ouvrir les yeux. Il ne voulait pas tomber dans des conversations sérieuses et déprimantes. Ils venaient de passer un moment magique mais il sentait déjà que Mun Ho voulait mettre fin à la magie. Le rouquin commençait à se faire secouer alors il soupira et rouvrit les yeux.
    « Je dors pas … Arrête de me secouer. Je veux pas qu’on parle sérieusement … J’aime pas ça. »
    Il ne pouvait pas y échapper. Mais au moins il lui avait dit. Vraiment ce Mun Ho. Il avait le bon timing pour toujours gâcher les choses. Une chance que ça n’enlève rien à son physique. Il soupira encore. Il voulait faire en sorte de ne pas l’écouter, de ne pas l’entendre. Il savait de quoi il voulait parler. Lui aussi avait ça en tête, mais c’était sûrement pas le bon moment pour en parler … Enfin, Hyun Sook avait jugé que ce n’était pas du tout le bon moment. Le brun en avait fait autrement. Que pouvait-il bien lui refuser ? Pas grand-chose hein. Il l’écoutait. Sagement. Il avait peur. La question n’était pas de savoir si Hyun Sook voulait bien continuer, mais surtout savoir si Mun Ho voulait arrêter. Maintenant que le brun avait eu le corps de l’autre, en avait-il toujours envie ? Lui ferait-il toujours le même effet ? C’est surtout ça qui inquiétait le rouquin. Il fut soulagé après les paroles du brun. Il sourit en coin.
    « Tu veux vraiment savoir ce que j’en pense ? … »
    C’est le genre de phrase qui le ferait flipper non ? Mais il ne se laissa pas porter par ce sentiment bien longtemps. Il ne voulait pas que les foudres du vilain s’abattent sur lui. Il se tourna vers le brun.
    « Pour rien au monde j’arrêterai de jouer avec toi. On a jamais mis de règles qui mettraient fin au jeu … Pas vrai ? Aller en boîte sans toi … Ca n’a aucun intérêt pour moi. Enfin … Prends pas la grosse tête hein, je dis pas que tu m’es indispensable non plus … » Il ne voulait pas qu’il le croit faible. « Je crois bien y être accro aussi. »
    C’était un peu gênant de dire ça à voix haute quand même. Il se remit sur le dos à observer le plafond, passant distraitement la main dans ses cheveux encore mouillé. Lui aussi avait des choses à lui dire. Il ne voulait pas les dire vraiment jusque-là mais finalement, c’était peut-être le bon moment pour le faire.
    « Comment on fera demain … Si jamais les filles … Enfin, tu vois ce que je veux dire non ? On dira quoi ? … J’ai pas honte d’avoir fait ça avec toi, mais ça me foutrait mal qu’elles fassent des remarques tout ça … »
    Il jouait un peu avec ses doigts, comme un enfant, embarrassé d’avoir fait une bêtise. Même si Hyun Sook ne considérait pas ça comme une bêtise mais plutôt comme un miracle. Il chuchota en espérant que Mun Ho comprenne …
    « Je te ferai découvrir ma chambre une autre fois … »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



★ Messages : 379

★ Tronche : kim jong in. (kai).
★ Age : 26
★ Logement : en colocation avec deux nanas & un mâle, zone sud appartement 8510.
★ Emploi : barman + étudiant en droit.

MessageSujet: Re: That was unexpected, honestly. (r) (hot)   Mer 22 Mai - 17:28

Tu l'écoutes, ton visage se dégradant peu à peu. Ah. Non, qu'il ne dise pas ça. Ce sera beaucoup plus difficile pour toi de partir comme une pute qui a eu son argent. Non. Tu ne comptais pas faire ça, hein ! Mais .. Si jamais c'était le seul choix qui s'offrait à toi, tu le prendrais. En ouvrant des bras en grand, tu la saisirais et tu partirais. Mais pour te sentir, tu te sentiras mal. Tu ne savais vraiment pas quoi faire, et ça te stressait. Tu tournes ta tête jusqu'à lui, le fixant jouer avec ses cheveux. Tu soupires encore plus, mordant ta lèvre, grimaçant. Tu devais réfléchir. Finalement, tu t'assis, posant tes bras sur tes genoux, secouant ta tête. Tu devais réfléchir, vraiment, vraiment. Et tu t'arrêtes de tout secouer à son autre remarque. Les filles. Putain. Tu les avais oubliées ! Tu soupires encore plus, retombant sur ton dos, posant tes mains sur tes yeux. Tu frottes, tu frottes. Réfléchir n'est jamais ton fort, après ces choses là. Tu ne réfléchis plus, normalement, tu dors. Ou sinon, si tu réfléchis, tu réfléchis à une manière de ne plus voir la personne concernée. Enfin, normalement; Il y'avait des exceptions. Tu ouvres tes doigts de manière à pouvoir tourner tes yeux vers Hyun Sook, le fixant. Son commentaire, là. Tu voyais tout de suite de quoi il parlait. Non pas que tu ne veuilles pas c'est .. c'était autre chose. Tu soupires encore une fois, grognant. Tu grognes car t'es pas content, là. Tu te redresses finalement, tu t'assois et tu fixes la couverture. « Que se soit dans ta chambre ou dans la mienne, elles risquent de le voir. » Tu soupires. « Je peux supporter ça. » Tu lèves ta tête, fixant la plafond. « Toi non. » Tu ravales ta salive, et tu clignes plusieurs fois tes deux yeux. Tu soupires. « Impossible. C'est impossible. Si tu ne veux pas qu'elles le découvrent, autant ne plus le faire. » Tu gonfles tes joues. « Même si je me demande si ton lit est aussi confortable que le mien .. ah. » Tu poses ta main sur ta tempe, et tu la masses. Mal de crâne ? Non. Tu as juste la flemme de réfléchir, comme je le répète. « Elles sentiront l'odeur. Sauf si je décide de m'étouffer avec du parfum à la vanille, je ne vois pas comment on pourrait masquer ça. » Tu mords ta lèvre, et tu baisses ta tête, lui lançant un regard curieux. « Et si tu sors de ma chambre, elles vont se douter de quelque chose. Vu ma réputation. Et j'ai encore trop de choses à te dire pour te laisser filer dans ta chambre. » Tu frottes ta tête. « Je ne veux pas arrêter le jeu, et je ne veux pas être privé d'une si bonne chose mais .. Ah. Putain, j'ai du mal à réfléchir ! » Tu te donnes un coup et tu te rallonges, te tournant vers Hyun Sook. « Il faudrait inventer un mensonge. Quelque chose de plausible. Mh. Je n'ai qu'à dire que j'ai couché avec ton jumeau caché ? » Tu ricanes. Quel idiot tu fais, dans un moment pareil. « Ou sinon, je dis juste que tu étais un coup d'un soir, que je t'ai drogué sous LSD et que .. voilà. Non ? Elles me croiront. Je peux supporter le fait de passer pour un violeur, mais tu devras m'éviter pendant un moment. » Tu t'enfonces plus dans ton lit, remontant la couverture jusqu'au haut de ton torse. « Tu n'as pas d'idée ? C'est toi qui ne supportera pas. Tu dois bien en avoir une, hein ? » Toi, tu en avais une qui marcherait à coup sûr. Mais tu ne voulais pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



★ Pseudo : Loliwion
★ Messages : 441

★ Tronche : Luhan
★ Age : 25
★ Logement : Résidence 8510 -SUD- avec trois coloc'
★ Emploi : Etudiant en art appliqué

MessageSujet: Re: That was unexpected, honestly. (r) (hot)   Mer 22 Mai - 22:24

    Il avait pensé que Mun Ho aurait été soulagé. Il y avait vraiment cru. Il avait cru à cet instant de soulagement mutuel. Mais encore une fois, Mun Ho n’était pas de cet avis. Ca commençait à bien faire. Il lui avait bien dit qu’il n’aimait pas ça, les discussions sérieuses. Il lui avait dit. Il ne voulait pas être contrarié, parce qu’il savait que le brun allait le faire. Si seulement il avait eu le pouvoir de s’endormir en cinq secondes. Mais il n’avait pas cette chance. Il sentait le lit remuer à cause de l’autre. A se lever, se rallonger, se secouer. Hyun Sook se contentait de soupirer. Il ne voulait pas s’énerver. Pas encore. Surtout pas maintenant. S’il s’énervait alors qu’il venait de terminer leur affaire ça allait sûrement passer l’envie à Mun Ho. Mais après tout c’est lui qui avait commencé sur le sujet. Peu importe. Il essayait de vider sa tête, mais sa remarque sonna clairement comme un reproche à ses oreilles.
    « Y’a quoi de mal à ça ? »
    Il ne le regardait plus. Il se sentait tellement rabaisser. C’est exactement comme s’il lui avait dit « Moi je suis fort. Toi non. » … « Moi je peux tout supporter. Toi t’es qu’une merde. » Il se croyait vraiment si supérieur ? Hyun Sook claqua sa langue. Signe de son agacement. Autant ne plus le faire hein ? Putain. Vraiment il ne voyait pas en quoi c’était mal de garder sa vie sexuelle pour lui. Il ne comprenait pas que Mun Ho ne soit pas compréhensif à ce sujet là. La vie privée du rouquin n’avait pas besoin d’être exposée en grand dans toute la résidence. Il s’en passerait bien. Et il croyait ça normal jusque-là. Il le croit toujours d’ailleurs. Dieu merci, il arrivait à garder son sang froid. La fatigue est peut-être remplie de vertu finalement. Alors il croisa le regard curieux de l’autre. Au fond ce qu’il disait lui faisait plaisir. Il n’avait pas l’intention de retrouver sa chambre avant d’avoir ici de toute façon. Alors bon. Il soupira. Il continuait de l’écouter déblatérer toutes ses conneries.
    « Arrêtes de réfléchir alors. J’ai pas dit que j’allais re-coucher avec toi demain soir non plus … et puis, un jumeau ? Je croyais que t’avais dit mensonge plausible … »
    Il secoua négativement la tête à la proposition suivante. Il ne voulait pas avoir à l’éviter. Il voulait juste que ça soit comme avant. Il y avait une solution simple : attendre que les filles débarrassent le plancher, sortir de la chambre et l’aérer. Mais il ne lui dirait pas ça. Il risquerait de se vexé et visiblement il cherchait quelque chose de bien plus compliqué que ça. Il planta son regard dans le sien. Il en remettait une couche en plus. Il lui dit sèchement.
    « Oui, je supporterai pas. C’est bon on a tous compris ici que je voulais pas raconter à tout le monde ma vie sexuelle. Je suis faible, mais tu le savais avant de me baiser comme tu l’as fait. Alors arrête avec ça maintenant … »
    Il grimaça. Il s’était promis de ne pas s’énerver. Non. Il ne s’était pas vraiment fâché. Il lui avait juste faite comprendre que ses principes n’étaient pas non plus la fin du monde. Il se mit complètement sous la couette et lui tourna le dos.
    « On aura qu’à le faire dans les toilettes de la boîte la prochaine fois … Si tu préfères … »
    Il s’en voulait un peu après avoir dit ces mots. Après tout, Mun Ho essayait de trouver une solution pour lui. Il essayait vraiment. Mais bon dieu, il essayait vraiment mal aussi. Il soupira encore et souffla un « désolé Honie … ». A une heure pareille il n’avait plus toute sa tête. Et puis il y avait toujours cette frustration. Parler de ça après avoir passé un si bon moment. Y’avait pas idée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



★ Messages : 379

★ Tronche : kim jong in. (kai).
★ Age : 26
★ Logement : en colocation avec deux nanas & un mâle, zone sud appartement 8510.
★ Emploi : barman + étudiant en droit.

MessageSujet: Re: That was unexpected, honestly. (r) (hot)   Ven 24 Mai - 23:33

Ce qu'il te disait, oh dieu, ça ne te plaisait pas du tout. Tu le fixais avec des yeux d'assassin. Comment ça ? Comment il osait te parler comme ça ? Tu lâches un rictus. Le baiser comme tu l'as fait ? Très bien. Tu étais fatigué et agacé. Il pensait sérieusement que tu ne t'énerverais pas encore plus ? « Alors tu pourras toujours aller te faire foutre pour que je baise de nouveau avec toi. » Tu soulèves tes sourcils, prenant un air faux. Quel chieur. « Pardon. Je voulais dire ; te baiser. » Tu retournes ta tête vers la couverture, soupirant. « Ouais, je le savais. T'avais qu'à me repousser une fois de plus, mh ? J'aurai compris. Putain, dis carrément que c'est de ma faute, aussi ! » Tu grognes et tu tournes ta tête vers lui. « T'as bien pris ton pied, non ? Alors tu n'as pas à te plaindre. C'est moi qui devrai me plaindre. Coucher avec un colocataire, bon sang. Je dois être sérieusement en rûte. » Un autre soupire. Il veut jouer les méchants, il en a un gros à côté de lui. Il fallait qu'il le comprenne, ça, le Hyun Sook. « Tu fais réellement chier, mec. Tu penses que j'aime ça, moi, parler sérieusement après autant d'émotions ? Je déteste ça. Mais je le fais, car je pense que c'est un truc important. Enfin, après. Ah. Puis merde. »Tu masses ta nuque, soupirant. Tant pis, qu'il se débrouille pour comprendre tout ça. Tu ricanes. Quoi ? Dans les toilettes ? « Dans les toilettes ? Mais .. tu me prends pour quoi ? » Je l'ai dit, une fois qu'on t'a cherché, on t'a trouvé .. Surtout quand t'es fatigué. « Une pute qui couche dans n'importe quel lieu ? Les toilettes .. Ah. Te fous pas de moi. » Tu tournes ta tête vers le sens opposé de celle de Hyun Sook. Tu te rallonges, remontant la couverture à ton menton. « Il faut avoir un minimum de dignité pour ne pas coucher dans les toilettes. C'est juste .. affreux. Tu dois te niquer le dos .. Ah, n'y pensons plus. » Tu soupires et tu tournes ta tête vers lui. T'as un sacré air sérieux collé sur le visage. « C'était la première et la dernière fois. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



★ Pseudo : Loliwion
★ Messages : 441

★ Tronche : Luhan
★ Age : 25
★ Logement : Résidence 8510 -SUD- avec trois coloc'
★ Emploi : Etudiant en art appliqué

MessageSujet: Re: That was unexpected, honestly. (r) (hot)   Sam 25 Mai - 1:20

    Voilà, ils étaient repartis dans leur chamaille. Hyun Sook se dégageait de toute responsabilité. Il n’avait jamais voulu discuter de ça maintenant. Mun Ho était le seul coupable. Alors oui il mettait la faute sur lui. Parce que c’était de sa faute. Il l’agaçait franchement. Il n’était donc jamais fatigué de toujours ouvrir sa grande bouche ? Le brun ne fatiguait jamais de ça ? Rien que de l’écouter, Hyun Sook n’en pouvait plus. Ca agressait ses oreilles, et surtout son plaisir. Surtout ça oui.
    « Ouais. Complètement. C’est de ta faute ! Si tu voulais réfléchir fallait le faire avant. Et si tu te souviens pas, oui je t’ai repoussé ! Si tu savais contrôlé un minimum tes hormones tu serai pas encore en train de me prendre la tête. »
    Il soupira. Il devait être rouge de colère. Il avait quel âge pour continuer à surenchérir comme il le faisait ? Certes, Hyun Sook aussi surenchérissait, mais c’est parce que l’autre allait trop loin. Il ne lui avait rien demandé. Il lâcha un rire nerveux. Il continuait vraiment là-dessus ?
    « Ah ouais ? Parce que t’as pas pris ton pied toi ?! Parce que t’as SUBI ce qu’on a fait peut être ? Me fait pas rire IM MUN HO ! T’attendais que ça depuis le début de la soirée, me sauter. Tu savais très bien qui j’étais et ce que ça impliquait ! T’es vraiment un pauvre type … »
    Il releva la couette pour mieux faire face à Mun Ho. Il allait lui balancer quoi maintenant ? Jusqu’où pensait-il aller ? Mh ? Il ria doucement, ironiquement. Comme s’il pensait vraiment faire ça dans les toilettes. Il avait plus d’estime pour lui-même. Le rouquin aurait d’ailleurs pu parier beaucoup que l’autre l’avait déjà fait au moins une fois dans des chiottes. Peu importe. Ca ne l’intéressait pas de toute façon. Alors que Mun Ho semblait tellement tenir au jeu, il venait tout simplement de le faire voler en éclat là. Et puis cette dernière phrase. Bien. Parfait. Avec rancœur Hyun Sook se leva du lit et ramassa tous ses habits. Il était pathétique mais il préférait partir maintenant que de continuer à s’en prendre plein la tronche. Oui ça serait sûrement mieux s’il retournait maintenant dans sa chambre. Avant qu’il ne gifle son colocataire. Parce qu’il allait trop loin.
    « Je retiens … Je te souhaite de passer une nuit horrible ! Fillette. »
    Il lâcha ce dernier mot sèchement et surtout assez fort pour qu’il l’entende. C’était lâche de sa part mais c’est tout ce qu’il avait trouvé. Il trouvait d’ailleurs ça parfait finalement. Il sortir de la chambre interdite en claquant la porte derrière lui et soupira un bon coup, comme libéré de la pression qui régnait entre eux deux. Il regagna doucement sa chambre et s’affala sur son lit. Rien ne valait son lit. Même pas celui d’Im Mun Ho. Ca non. Il gâchait toujours tout avec son caractère. Il mit du temps à dormir, peut être une heure avant de finalement rejoindre le pays des rêves. Mieux valait ne plus y penser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: That was unexpected, honestly. (r) (hot)   

Revenir en haut Aller en bas
 

That was unexpected, honestly. (r) (hot)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLACKOUT ::  :: RPs Finis-