AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 I believe I can fly ... Or Steal.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar



★ Pseudo : Nateba
★ Messages : 180

★ Tronche : Lee Min Young ( Min ► Miss A )
★ Age : 23
★ Logement : Sud 8510 avec Doo Ra, Mun Ho et Hyun Sook
★ Emploi : Etudes d'art, travail dans un petit café.

MessageSujet: I believe I can fly ... Or Steal.   Dim 5 Mai - 13:51

C'est drôlement dangereux de s'attacher à quelqu'un, c'est incroyable ce que ça peut faire mal. Rien que la peur de perdre l'autre est douloureuse. C'est moche de guetter un signe de quelqu'un pour se sentir heureux...
I wanna be your...
Aujourd'hui il fait tout beau, tout chaud. Aujourd'hui j'ai pas cours. Aujourd'hui j'ai envie de sortir. Non ne vous inquiétez pas je ne vais pas m'amuser à parler ainsi pendant des heures. Trois phrases sont bien suffisantes. Donc comme je le disais si bien avant d'être coupée par une seule personne qui est moi, en même temps on est dans ma tête donc personne ne peut intervenir, aujourd'hui il fait beau et chaud et j'ai donc envie de sortir. Mais sortir pour aller où ? Avec qui ? Je vous avoue qu'actuellement je n'ai encore que très peu d'amis, pourtant je suis parfaite. Je suis gentille mais bon voilà quoi, les amis ne se font pas en deux jours puis mieux vaut être seule que mal accompagner comme le dit Pierre Gringore, je vous avoue que je ne cite cette phrase que lorsqu'elle m'arrange. Bref.
Je me lève de bonne humeur, bondissant même de mon lit mais quelque chose me perturbait. Il y avait un grand silence dans la maison. Mes coloc' devaient surement être sortis me dis-je assez vite avant d'aller me préparer un bon petit déjeuner à l'américaine mais surtout... Pour moi seule ! Elle est pas belle la vie ?
Bacons, oeufs, beurre, céréales, trois litres d'huiles, nutella, bref que des choses caloriques quoi, c'est bien ce que je disais, à l'américaine.

Après m'être empiffrée avoir délicieusement mangé je partis me brosser les dents, me doucher... ENFIN BREF, me préparer quoi pour sortir.
Prête, je partis en ville avec bien sûr ma moto grise sans moteur ou plutôt mon vélo pour être franche, mais la moto ne tardera pas. Je me dirigeai vers la ville avec un grand sourire idiot collé au visage, j'allais finir par avoir des crampes si je restais ainsi.

J’atterris enfin dans la zone centre, à Pink Opal Market tadah ! J'avais pris de la monnaie sur moi histoire de faire shopping. Toute seule c'est désespérant je sais mais bon, au moins je n'aurais pas à m'efforcer d'acheter des choses pour mon ou ma camarade. Les magasins ici sont plutôt intéressants mais le mieux c'est qu'ils sont pas chers par rapport à l'Amérique.
J'attachai mon vélo à un poteau et entrai dans une boutique de vêtement dans laquelle mon porte-monnaie fut obligée de se mettre au régime et de perdre de nombreux billets ha. Ce n'est que le premier magasin que je visite mais je capture déjà une bonne dizaine de vêtements en réduction. Faire du shopping seule n'est pas si mal que ça, je m'amuse bien à essayer mes vêtements toute seule héhé... Je m'ennuie.
Au moment de payer alors que j'ai la curiosité de jeter un petit coup d'oeil dehors tout en sortant ma carte bancaire, je vois une bande jeunes en train de voler mon beau vélo valant une petite fortune et surtout sans lequel je ne peux rentrer chez moi. Pensant à mes jambes en train de parcourir la ville pour atteindre mon chez moi, je me sens obligée d'abandonner mes achats à la vitesse lumière et de leurs courir après en leur criant après, les suppliant de s'arrêter. Alors qu'un est monté à vélo, les autres ont simplement pris la suite, et comme une imbécile j'ai préféré courser le vélo, chose que je ne peux rattraper.
C'est donc après une dizaine de minutes de sports et de regards étranges lancés par des passants que je me dis que je devrais peut-être m'arrêter mais mes jambes elle ne voulait pas et moi non plus, c'est MON vélo, si le gars en voulait un il a cas s'en acheter non mais ! Pour mon vélo et tout ce que j'avais ingurgité ce matin, je pris donc de la vitesse dans l'optique de le rattraper,je sais, l'espoir fait vivre.
Je cours, cours, cours encore plus vite puis soudain je prends quelque chose dans le pied, une jambe je crois, je sens mon corps s'approcher du sol et surtout mon visage, je ferme les yeux deux secondes...

- Aouch !

Puis je les rouvre, une douleur insupportable parcours mon visage. Je relève mon visage dans le but de voir la personne dans laquelle je me suis prise le pied mais surtout pour pas que mon sang dégouline jusqu'à ma bouche. Bah oui, je sais c'est classe, je me suis littéralement explosé le nez par terre devant tout le monde et maintenant mon nez pleure du sang, huh. Je crus d'abord que cette personne était l'un des amis du gars ayant volé mon vélo, je devins donc rouge de colère. Et ne me retins pas une seconde plus :

- Toi je !! ... Pyo Han ? Tu fais quoi ici ?

Question bête je sais. Il serait peut-être tant que je me lève en y pensant... Mais cette fois ci mes jambes ne suivaient pas, pff lâcheurs !
J'étais assez étonné de le voir ici tout de même mais pas plus que ça par le regard je dirais froid qu'il me lançait, comme toujours hm.
made by pandora.




© belladone.
Se souvenir, c'est s'écorcher.
We say : " The love is unforgettable ". Is it true ? I've forgotten you like I would forget a sock. It's a bad comparison, I know. I think you think i haven't any memories of you. I still have it, a bit but i have it. My dream ? It's you. Because I lose you and i want to refind you, once again. Why ? Because I love you brother.I hope to see you smiling again, together, forever. Create new memories.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



★ Pseudo : Pyphilia
★ Messages : 43

★ Tronche : Shin Soo Hyun [UKISS]
★ Age : 26
★ Logement : Zone Est
★ Emploi : Directeur d'une entreprise de fourrure

MessageSujet: Re: I believe I can fly ... Or Steal.   Jeu 9 Mai - 18:50

I believe I can fly... or Steal
9.05.13 & Yang Jun Hye - Choi Pyo Han

Le jeune homme regarde furtivement sa carte caché au creux de sa main. Il évite de la montrer aux passants, au risque de paraître perdu. Au contraire, il se tient tendu et droit dans la foule, signe de puissance. Il est réellement perdu, mais ne veut pas le montrer. Il ne doit pas le paraître. Il s'est déjà perdu plusieurs fois dans la région, mais n'y fait pas trop attention. Il a un mauvais sens de l'orientation et retient mal les rues. Mais ce qui compte, c'est d'arriver à bon port. Au Pink Opal Market, en l'occurrence. Pyo Han n'avait jamais eu réellement besoin d'aller faire ses courses avant. Il ne savait plus comment ni pourquoi, mais il n'avait jamais eu à sortir pour sa survie, ni à cuisiner. Évidemment, le jeune homme savait faire aussi. Il était bon, comme dans la plupart des domaines. Mais il n'aimait pas particulièrement ça. Tout ce temps, plus de trois heures parfois, pour avoir du bon temps pendant juste trente petites minutes. Cela n'en valait pas vraiment la peine. Lui préférait faire quelque chose de plus productif. Hum, comme cultiver son savoir, oui. Oh, c'était pas comme si cela ne lui servait à rien, au contraire. Il avait appris à lire une carte. Ne dites pas que n'importe qui peut lire une carte, ce n'est pas vrai.

Alors qu'il essaie de se repérer dans la rue, il repère enfin un panneau indiquant la position du centre commercial. Enfin ! Il lui avait fallut presque vingt minutes pour poursuivre un chemin de cinq minutes. Mais puisqu'il avait réussi à arriver jusque là, il sourit intérieurement. Une espèce de mini victoire. Il rangea son bout de papier dans la poche de son manteau en fourrure. Bien qu'il commence à faire chaud, le jeune directeur aimait bien porter les produits de sa fabrique. Après tout, c'était une espèce de sponsoring, non ? Et puis, elles n'étaient pas mauvaises, ces choses en fourrure. Alors qu'il avançait d'un pas imposant, un chauffard à vélo passa non loin de lui. Étonné mais pas tant que ça, Pyo Han se retourna et observa le véhicule à deux roues s'éloigner. La foule s'écartait prestement pour ne pas se écraser au passage. Avait-on idée de rouler à une vitesse pareille dans une rue telle que celle-ci ? S'il avait été président, maire ou n'importe quoi, Pyo Han aurait interdit les vélos et autres véhicules pouvant rouler à plus de 50km/h de passer par là. Il aurait aussi ... Il n'eut pas le temps de penser à d'autres possibilités que quelqu'un s'encoubla dans ses jambes. Surpris mais pas tant que ça, et le choc pas assez puissant pour le faire tomber à terre, le jeune homme regarda la victime -ou la coupable, il ne savait pas trop- s'écrouler à terre. Il ne fit pas mine de vouloir l'aider à se relever. Après tout, même quelques secondes après, elle était encore allongée à terre. Bon, elle daigna tout de même lever la tête. Ses premiers propos ne parurent pas très jolis jolis, mais elle se reprit rapidement en reconnaissant l'identité du jeune homme. Parce que oui, ils se connaissaient, c'était Yang Jun Hye.
C'était une des jeunes filles dont il avait fait la connaissance dans une espèce de café. Elle était serveuse à ce moment-là, et elle se croyait permise de critiquer Pyo Han. Quoi ? Il avait juste pris ses aises et avait commandé un cappuccino. Pas de mal non ? Il avait peut-être demandé à ses voisins de table de baisser le volume et avait réprimandé la mauvaise mère de faire taire son gamin. Il avait le droit en tant que client, après tout, de vouloir un minimum de silence. Pourtant il ne put que se faire mettre à la porte par cette jeune fille. C'était à se demander comment ils avaient fait pour garder un certain contact. Mais il faut croire qu'il fallait qu'ils se rencontrent davantage, et maintenant ils habitaient dans la même région. Ce qui leur valait plusieurs rencontres de ce type-là. Avec un peu moins de sang, cependant.
La fixant avec son regard froid et hautain, il la regardait se relever avec difficulté : « Je viens faire mes courses ici. Un problème ? » Même si la situation misérable de la jeune fille le touchait, et l'envie de l'aider un minimum existait, quelque chose lui disait de ne pas faire un geste. Pas besoin, pas le droit.



I'm burn all down, even my tears
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://creaphy.e-monsite.com/

avatar



★ Pseudo : Nateba
★ Messages : 180

★ Tronche : Lee Min Young ( Min ► Miss A )
★ Age : 23
★ Logement : Sud 8510 avec Doo Ra, Mun Ho et Hyun Sook
★ Emploi : Etudes d'art, travail dans un petit café.

MessageSujet: Re: I believe I can fly ... Or Steal.   Jeu 9 Mai - 21:03

C'est drôlement dangereux de s'attacher à quelqu'un, c'est incroyable ce que ça peut faire mal. Rien que la peur de perdre l'autre est douloureuse. C'est moche de guetter un signe de quelqu'un pour se sentir heureux...
Faisons chauffer les cartes huh !
Ah vraiment, son regard tellement beau, dans lequel je pourrais rester plonger des heures, ses yeux bridés foncés... Wrong. Par pitié qu'il arrête de me regarder comme si j'étais une bête de foire ou je ne sais quel autre chose. En plus je suis sure qu'il sait très bien que je n'aime pas quand il me regarde comme ça, il en avait payé les frais il y a quelques temps quand il était entré dans mon café. Bon apparemment il a du mal à comprendre, cependant je ne cesse de le regarder dans le blanc des yeux pour lui montrer que je ne suis pas une de ses gamines n'ayant pas assez de courage pour lui répondre que ce soit par le regard ou par des paroles. On voit bien qu'il me connaît mal lui, non mais tss. Je me relève toute seule vu qu'apparemment lui, cela ne lui fait absolument rien du tout que je sois tombée, par sa faute en plus ! S'il n'aurait pas été sur mon chemin, je ne serais pas tombée mais en plus de ça j'aurais encore un vélo. Bon j'exagère un peu c'est également de ma faute mais c'est toujours plus simple de rejeter la faute sur les autres, donc comme beaucoup de personnes je le fais, du moins par pensée.

- Je viens faire mes courses ici. Un problème ?

Je soupirai d'ennui, décidément il n'avait même pas pitié d'une fille aussi cute désespérée, blessée jusqu'à en boiter ?

- Oui un gros même, tu es tellement sympathique de m'aider. Franchement... Je ne sais pas comment te remercier.

Lui répondis-je avec ironie avant de sortir un mouchoir afin d'essuyer mon nez s'assimilant aux Chutes du Niagara tellement je pissais le sang. Plus qu'à cause de Monsieur je n'avais plus de vélo pour me déplacer, je suis blessée et ce très gentil homme ne veut pas m'aider et bien je vais simplement le forcer à le faire.
Je me plaçai derrière son dos, fis quelques pas en arrière avant de courir et de sauter pour grimper sur son dos. Il avait intérêt à ne pas me reposer à sol sinon je n'hésiterais pas à lui piquer une crise même si on est pas proches hu. Les coréens étant des personnes discrètes seraient tellement choqués par mes cris qu'ils regarderont surement Pyo Han avec de grands yeux choqués héhé. Oui je calcule presque tous mes gestes. Ne le voyant pas avancer d'un pas, je me permis de lui tapoter la joue doucement hein, ce n'est pas une gifle hein ! bien que des fois il en mériterait une. Bref je lui tapotai la joue pour qu'il comprenne qu'il devait bouger son popotin et même si je n'ai encore rien dit je pense qu'il est conscient qu'il n'avait pas vraiment le choix.

- Bon allez moove your sexy ass please !Dis-je tout naturellement en sautillant sur lui comme si j'étais sur un poney, ah les américains... Tu me le dois bien, à cause de toi je n'ai même plus de vélo et je suis blessée en plus de ça ! Pis je vais t'aider à faire tes courses tiens, je suis gentille hein ? Et si t'es sage je t'achèterai une glace ♥

Lui dis-je comme si je parlais aux plus capricieux des enfants de cette petite Terre. Je ne sais pas à quoi il pensait sur le coup, surement me jeter dans un fleuve ou bien m'enfermer dans les réfrigérateurs du magasin, m'empoisonner, me laisser tomber au sol et s'enfuir plus vite qu'il ne le pouvait mais en tout cas je peux vous le dire, il avançait ! Oui, il avançait vers le magasin sans même broncher, du moins je n'ai pas entendu un soupir sortir de sa bouche... L'a t-il fait discrètement ? En tout cas, le chemin du magasin se passa en silence, quand je dis silence c'est bien le silence pesant que l'on peut voir dans les films. Je voulais intervenir et dire quelque chose mais je ne savais pas quoi, puis je voulais voir si lui chercherait à me parler, à en connaître plus sur moi, voir même tenter de devenir mon ami si je n'abuse pas ? Peut-être que Pyo Han attendait qu'au contraire c'est moi qui engage la conversation comme toujours, ou bien plus simplement il s'en fichait et voulait simplement que ce moment passe au plus vite ? A force de réfléchir comme ça j'en eut presque oublié que j'ai oublié ma carte bancaire au magasin... Euh what ?
Je me mordis la lèvre me rendant compte de ce que je venais de penser, je n'avais plus ma carte bancaire ! Pff... De toute façon elle était vide mais... Devrais-je aller la chercher là maintenant ? Pourquoi la vie est-elle si cruelle avec moi hein ? Je me servis du dos de Pyo Han comme mur afin de me taper la tête contre lui, qu'on punisse ma bêtise vraiment ! Comment pouvais-je être tant tête en l'air !
Ah j'ai envie de pleurer tellement que je suis dégoutée, tout ça à cause de ce fichu voleur ! Cette journée était censée se passer supeeeeer bien !

- Why ..? Murmurais-je à moi même tout en me frappant la tête. C'est clair et net maintenant je suis plus que fauchée.
made by pandora.




© belladone.
Se souvenir, c'est s'écorcher.
We say : " The love is unforgettable ". Is it true ? I've forgotten you like I would forget a sock. It's a bad comparison, I know. I think you think i haven't any memories of you. I still have it, a bit but i have it. My dream ? It's you. Because I lose you and i want to refind you, once again. Why ? Because I love you brother.I hope to see you smiling again, together, forever. Create new memories.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



★ Pseudo : Pyphilia
★ Messages : 43

★ Tronche : Shin Soo Hyun [UKISS]
★ Age : 26
★ Logement : Zone Est
★ Emploi : Directeur d'une entreprise de fourrure

MessageSujet: Re: I believe I can fly ... Or Steal.   Dim 12 Mai - 19:39

On pouvait s'imaginer facilement qu'elle ne serait pas de bonne humeur. Pas de bonne humeur du tout, vraiment pas. Enfin c'était exagéré, elle n'était pas de si mauvais poil que ça. Juste un peu blessée au niveau du nez et des genoux, mais ce n'était pas trop grave. En tout cas, elle avait encore assez d'énergie pour répliquer.

- Oui un gros même, tu es tellement sympathique de m'aider. Franchement... Je ne sais pas comment te remercier.

Pyo Han ne répondit rien à cela. Son expression n'en montra pas plus que sa parole. Qu'aurait-il bien pu ajouter ? Non il n'était pas sympathique, clairement pas. Et bah du coup oui, pas besoin de le remercier. Enfin, cela ne l'empêcha pas de se sentir coupable, un tout petit peu, de ne pas lui donner un mouchoir ou de la soutenir un petit peu. Mais non il ne pouvait pas et ne devait pas. Le jeune homme se raisonnait en se disant qu'elle n'en avait pas besoin tant que ça, elle était sur pied après tout. C'était juste sur le plan moral que ça touchait, un peu.
Comme la discussion semblait s'arrêter là -en même temps Pyo Han n'était pas vraiment engagé dans la conversation-, il allait se détourner, dire au minimum au revoir et reprendre donc le chemin du centre commercial. C'était pour ça qu'il était là aussi, il l'avait presque oublié. Mais alors qu'il s'y attelait, il sentit un poids lui monter sur le dos. Cette sensation lui fit voir un flashback. Des rires, des souhaits, des envies, un refus pour un accord. Des petits bras qui s'accrochent à son cou, et qui tiennent bon. Lui qui se relève et qui tourne en rond en riant. Toujours dans une ambiance joyeuse.
Et puis rien.
Génial, c'était Jun Hye qui lui avait sauté dessus. De nouveau, Pyo Han ne broncha pas, mais intérieurement, il paniquait un peu. Qu'est-ce qu'elle lui faisait là ? Que devait-il faire ? Le jeune homme voulut se débarrasser d'elle, peut-être lui crier un peu dessus. Mais il se rendit rapidement compte que les passants commençaient à les regarder avec de gros yeux. Allons bon, il ne voulait pas attirer l'attention, alors il se laissa faire. Il ne bougea pas d'un pouce jusqu'à ce que Jun Hye le lui fasse comprendre. Bon, il fit quelques pas et finit par continuer. Il avait le choix, mais ne voulait pas trop s'embêter. Alors qu'il avançait avec quelques difficultés, la jeune fille lui raconta qu'elle avait perdu son vélo et s'était blessée, à cause de lui. Ah d'accord, ok. Pyo Han s'en voulut, un peu, même s'il ne voyait pas trop comment cela aurait pu être de sa faute. C'était elle qui lui était rentré dedans et qui s'était écrasée à terre. D'accord il aurait pu être à un mètre plus loin elle serait pas tombée, mais quand même. C'était ce qu'on appelait le hasard. Mais enfin, sa première phrase et sa deuxième ne collait pas trop ensemble. Mais pour signifier un minimum qu'il l'écoutait, il lâcha une espèce de bruit, une espèce de « humpf ».

Ils n'étaient pas loin d'y arriver, au centre commercial. Le jeune directeur se demandait bien quand la jeune fille se déciderait à descendre. Parce que choisir ses articles et les prendre sans ses mains, c'était un tout petit peu difficile.
D'un coup, Pyo Han sentit la tête de Jun Hye se cogner contre son épaule. Hey, elle ne s'était pas endormie quand même ? Le jeune homme était confortable, mais quand même ? Enfin, le petit « Why ..? » de la jeune fille montrait bien qu'elle n'avait pas piqué un somme. Pyo Han voulut demander ce qui se passait, mais ne put s'empêcher de rajouter sa petite touche : « Qu'est-ce qu'il y a ? Tu veux descendre ? ». Il s'imaginait bien que ce n'était pas ça. Enfin, Pyo Han arriva aux portes automatiques du magasins, et fit un mouvement d'épaules. « Hey, tu comptes rester là même dedans ? ». Elle ne voulait clairement pas descendre, mais Pyo Han laissa juste retomber ses mains, la faisant perdre prise. Elle ne put que se laisser glisser à terre. Allons, soyons raisonnable, ils n'auraient pas pu acheter quoique ce soit collés ainsi. C'était bien mieux comme ça, pour son dos aussi.
Bref, le jeune homme prit son chariot et passa les battants électriques. Les voilà dans le rayon des fruits et légumes. Hum, qu'est-ce qu'il allait s'offrir ? Pyo Han avait de l'argent, pas mal, il n'avait pas trop besoin de regarder les prix. Mais traumatisé par la famine qu'il avait connu, le moindre centime lui était encore important. Mais bref, la question n'était pas de savoir combien dépenser, mais quoi acheter. Fraise, pêche, concombre, tomates ? Non, Pyo Han n'aimait pas les tomates. Il opta pour des pommes et une mangue pour son plaisir personnel. Alors qu'il entreprenait de remplir son cadis, Jun Hye semblait fureter autour de lui. Comme il ne disait pas un mot, elle ne semblait pas trop apprécier. Enfin, il était comme ça, elle devait le savoir, à force.



I'm burn all down, even my tears
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://creaphy.e-monsite.com/

avatar



★ Pseudo : Nateba
★ Messages : 180

★ Tronche : Lee Min Young ( Min ► Miss A )
★ Age : 23
★ Logement : Sud 8510 avec Doo Ra, Mun Ho et Hyun Sook
★ Emploi : Etudes d'art, travail dans un petit café.

MessageSujet: Re: I believe I can fly ... Or Steal.   Mar 14 Mai - 16:05

C'est drôlement dangereux de s'attacher à quelqu'un, c'est incroyable ce que ça peut faire mal. Rien que la peur de perdre l'autre est douloureuse. C'est moche de guetter un signe de quelqu'un pour se sentir heureux...
Faisons chauffer les cartes huh !
On entra à peine dans le magasin que Pyo Han lâcha mes jambes pour me faire comprendre que je devais descendre de son dos, moi ne voulant je restais d'abord accrochée à ses épaules, mes petites jambes pandouillant dans le vie puis assez rapidement je décidai de le lâcher, en même temps je n'avais pas trop le choix, je n'allais pas rester accrochée à ses épaules les jambes pandouillantes comme une enfant voulant rester accrocher au dos de son père ou sa mère. Bref, je le regardai prendre un cadis et le suivis du regard, enfin pas que du regard, je le suivais tout court. Il devait bien se demander si je n'avais que cela à faire à le suivre comme ça ? Honnêtement, oui et non, bien que je n'avais pas cours je pouvais toujours aller m'entraîner en danse ou bien simplement continuer mon chemin de mon côté toute seule, en plus de ça, cela l'arrangerait surement mais moi contrairement à lui je n'aime pas vraiment la solitude, enfin il y a toujours des moments où l'on aime rester seul mais pas tout le temps. Je me demandais bien d'ailleurs comment lui faisait pour supporter cette solitude, il avait surement des amis ça c'est clair mais souvent quand je le croise il est tout seul, je l'ai même jamais vu accompagné. Est-ce qu'être seul l'arrange vraiment ?
Je me rendis compte qu'en faites depuis tout à l'heure, je regardais Pyo Han droit dans les yeux sans le lâcher du regard et qu'il devait surement se demander pourquoi je le regardais comme ça, comme si j'étais une sorte de paparazzi atteinte et in love de lui. Je fis un léger sourire gêné avant de détourner le regard vers les articles qu'il avait pris en me rendant compte qu'il prenait plus de fruits que de légumes. Je lâchai un soupir, même si c'était son argent, il devrait penser à prendre plus de légumes, sur le coup il me fit penser à un enfant, ne manger que ce qu'il aime et tout ce qui est légumes c'est poubelle. Donc si lui ne le faisais pas, je le ferais pour lui.
Puis même si j'avais plus ma carte de crédit j'avais encore quelques billets sur moi, je me permis donc de rajouter de VRAIS légumes en commençant par de la salade, des poivrons, des tomates, des germes de sojas, des carottes etc, tout en ajoutant :

- Prends plus de légumes ! En faites je me demande, sais-tu cuisiner ? Enfin je veux dire pour de vrai, pas des plats surgelés !

Je ne sais pas pourquoi pour Pyo Han était soit le genre de personnes à cuisiner horriblement mal, ne sachant même pas coupé des fruits et légumes comme il le faut, ne savant pas que des pâtes se cuisent à l'eau et qui parvient à peine à préparer des plats au micro-ondes, soit c'était ce genre de personnes doués en cuisine, je ne sais pas pourquoi j'avais du mal à simplement l'imaginer dans le juste milieu, serais-je bizarre ? Sûrement, oui, et le pire de tout ça est que je me réponds à moi seule. Bref.
Bref, nous continuons alors de faire les courses lorsqu'un rayon attira toute mon attention. Oui je sais, ce rayon était en paradoxe avec ma phrase d'avant mais je ne pouvais m'en empêcher, le rayon cochonnerie autrement appelé chips ou bien bonbons. Je m'y précipitai comme une enfant se précipiterais dans un rayon barbie. Les yeux brillants, je voulus prendre le paquet de chips qui se situait comme par hasard tout en haut. J'en suis sûre que c'était encore un de ses plans anti-enfants, anti-nains et anti-petits, et bien évidemment je faisais partie de cette dernière catégorie, de ses gens n'atteignant même pas les mètre soixante. Pour donc atteindre ce paquet, je levai premièrement le bras, mon bras qui semblait bien sur trop court pour ce paquet, je montais donc sur la pointe des pieds, puis l'extrême pointe des pieds comme en danse classique, mais toujours pas, je me mis alors à sauter mais là par contre je ne comprenais pas pourquoi je l'atteignais pas ? Soit je sautais pas assez haut, soit j'avais un bras nettement trop court, soit j'étais plus que petite. J'entendis alors dans mon dos des gens pouffer de rire, oui à cause de mes efforts pour attraper un paquet de chips qu'en plus de ça j'avais pas obtenu, je regardais alors un peu plus bas et me rendis compte qu'exactement le même paquet se trouvais à la hauteur de mes cuisses, alors que je me battais pour attraper ce haut paquet, il y en avait plusieurs à ma portée. Sans même me regarder dans un miroir, je me rendis compte que j'étais toute rouge, je pris le paquet comme si de rien était et quittai le rayon en vitesse, en remarquant que j'avais laissé Pyo Han derrière moi.
Je tournai sur moi même mais ne le vis plus, m'étais-je perdue dans le magasin ? Ou bien il était parti en douce ?

- Pyo Han..? T'es où ?

M'écriais-je en tournant sur moi-même.
made by pandora.




© belladone.
Se souvenir, c'est s'écorcher.
We say : " The love is unforgettable ". Is it true ? I've forgotten you like I would forget a sock. It's a bad comparison, I know. I think you think i haven't any memories of you. I still have it, a bit but i have it. My dream ? It's you. Because I lose you and i want to refind you, once again. Why ? Because I love you brother.I hope to see you smiling again, together, forever. Create new memories.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



★ Pseudo : Pyphilia
★ Messages : 43

★ Tronche : Shin Soo Hyun [UKISS]
★ Age : 26
★ Logement : Zone Est
★ Emploi : Directeur d'une entreprise de fourrure

MessageSujet: Re: I believe I can fly ... Or Steal.   Dim 2 Juin - 15:03

Le jeune directeur continuait ses courses disons, tranquillement. Il prenait le temps de choisir ses produits et ses articles. Qu'ils ne soient pas trop abîmés ni trop sales. Il ne fallait pas qu'il paie quelque chose qui soit mal conservé, enfin. Toujours dans le rayon des produits frais, Pyo Han avait tendance à entasser plus de fruits que de légumes. Du moins ça devait être pour ça que Jun Hye lui rajouta une poignée d'ingrédients frais. Le jeune homme n'était pas trop pour cette quantité en plus choisie au hasard sur la pile, de plus qu'il préférait faire LUI-MÊME ces courses. Mais bref, il ne fit que fixer la jeune fille, la regardant comme s'il venait de la voir. Ses yeux semblaient vouloir dire d'eux-même "Tu viens de faire quoi là ?", mais il n'en dit pas un mot. A la place, il remit en place les légumes et tira son chariot plus loin, comme si de rien était. Il fallait en faire plus pour l'énerver. Il ajouta cependant, en réponse à Jun Hye « Je sais cuisiner ». Simple, sans fioritures, efficace. Non, il n'allait rien dire de plus, pas de commentaire ni rien. Cela suffisait non ? Après tout, c'était ce qu'elle demandait, s'il savait cuisiner au pas. Il ne fallait vraiment pas compter sur lui pour lui demander des détails.

Continuant son marché, il se dirigea vers les céréales, rayon boucherie et poissonnerie. Là encore, il se fit fine bouche. Il savait que la viande et le poisson, à moins de les congeler, ne se conservait pas très longtemps. Et puis il était seul, pas comme... avant ? Il ne se rappelait plus pour qui il avait pu cuisiner auparavant, mais il savait que ce n'était pas que pour lui, mais pour plus de personne. En voilà un souvenir obscur, encore. Mais bon, il ne voulait pas creuser plus. S'emparant d'une boîte ou deux de porc, puis d'un paquet de cuisses de poulet, il se rendit compte que la jeune fille ne le suivait plus. Étonnamment, il n'en fut pas soulagé, ni inquiet. Elle ne le dérangeait pas plus que ça, malgré ses grands airs. Il avait l'habitude de supporter, selon quoi. Et puis elle était grande, il n'avait pas besoin de veiller sur elle. De toute façon, elle n'était sûrement pas loin. Quelque part par là.
Il venait d'empocher un paquet de céréales quand il entendit Jun Hye l'appeler. Hum, devait-il aller à sa rencontre ? Il avait presque envie de la laisser le chercher. Mais il se rappela la façon dont il avait été traité quelques minutes plus tôt, et ne tenait pas à recommencer. Il lâcha alors l'affaire et dirigea son chariot vers elle. Arrivant par derrière, il la cogna légèrement. « Ici ». De nouveau, visage de glace. Un sourire chaleureux aurait été pourtant bienvenu, mais ce n'était pas le genre de Pyo Han. Pas celui-ci du moins. Il demanda ensuite, faisant un signe de la tête vers le sachet de chips coloré. « Tu veux que je te l'achète, c'est ça ? ». Il n'attendit pas sa réponse cependant. Il lui prit le paquet des mains et le lança dans le chariot, avant de reprendre sa route, la jeune fille sur ses talons. Si elle devait faire l'enfant, autant que lui fasse l'espèce de parent. Il ferait l'indulgent et lui payerait son petit snack plaisir. Ah, il était trop gentil parfois. Bousculé, traité comme une bourrique, suivi de près, et maintenant porte-monnaie. Tout ce qu'il se disait à ce moment-là, c'était que sa future fille soit plus mignonne que celle-ci.


***

Une fois sortis du supermarché, Pyo Han fouilla ses sacs et tendit le cadeau-manger à Jun Hye. Elle semblait heureuse maintenant, plus que tout à l'heure collée contre terre. Cela semblait normal, en fait. Il prit les devants et fit chemin inverse, vers chez lui, où il allait être enfin tranquille. Puis il entendit la jeune serveuse ouvrir son paquet et commencer, faisant un bruit de tous les diables. Bon, le boucan ne dérangeait pas Pyo Han plus que ça, il avait apparemment... l'habitude. Mais cela lui fit penser qu'il était presque midi et qu'il commençait à avoir faim. Mais il n'allait pas se rabaisser à lui demander un petit morceau, il n'en avait pas besoin. Ce n'était pas nécessaire. Il attendrait d'être rentré pour manger comme il le voulait, seul.


I'm burn all down, even my tears
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://creaphy.e-monsite.com/


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: I believe I can fly ... Or Steal.   

Revenir en haut Aller en bas
 

I believe I can fly ... Or Steal.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BLACKOUT ::  :: Zone Centrale :: Pink Opal Market-